La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Syphilis : Ride The Sickness

SYPHILIS - Ride The Sickness

Autoproduction, 2010

Brutal death / thrash metal, France

Album CD

Surgie de Picardie, la Syphilis se répand sur scène mais aussi sous forme d'un premier CD depuis 2010 ! Cinq musiciens sont déjà porteurs et contaminés (dont une jolie batteuse tatouée jusqu'au coude : « mais qui va garder les gosses ? » hu hu) du fait d'avoir sombré dans le death métal sans se protéger. Ils n'ont pu résister, car l'envie était trop forte, de produire une sorte de death brutal, dans la veine de leur compatriotes de RECUEIL MORBID / KHRONOS, voire THE SEVEN GATES. Un symptôme de la Syphilis est avant tout son attaque brutale : guturre plutôt profonde, section rythmique solide, bon niveau technique et son suffisamment puissant. Mais la Syphilis se manifeste également par son dynamisme : les parties de la deuxième guitare, ses nombreuses mélodies, les breaks et reprises inopinées sont toujours bien vues afin de donner une patate extraordinaire à l'ensemble. Les riffs privilégient autant les notes graves que les aigues, ce qui aère bien la musique. On se souvient alors des pierres posées par les vagues épidémiques précédentes insufflées par les vieux CANNIBAL CORPSE (époque The Bleeding ), ou des glorieux Français de MASSACRA / AGRESSOR. Pas d'innovations, mais la contamination immédiate de vos oreilles à l'écoute de ce Ride The Sickness est à envisager ! Avec10 pilules, 35 minutes d'incubation seront suffisantes. Pas de temps morts. Pour l'emballage dessiné et flashy, on aime ou pas : pour ma part, j'ai juste pensé qu'il préfigurait mal le contenu, craignant initialement de découvrir un groupe de « pédo-scato-porno-grind délire » à la mords-moi-le-nœud... Sur scène, ce groupe doit vraiment tout casser, en particulier des cervicales peu échauffées : il est justement en train de peaufiner son set viral. SUPPORT !

Autocratôr - 09/10