La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

To Die For : Wounds wide open

TO DIE FOR - Wounds wide open

Spinefarm, 2006

Gothic metal, Finlande

Album CD

Déjà le cinquième album de To Die For, qui à l'instar de beaucoup de groupes continue son bonhomme de chemin en sortant un nouvel album régulièrement sans trop de surprise, mais qui à la différence de beaucoup de formations possède une identité et un style propre ce qui n'est l'apanage que de peu, le gothic metal de To Die For s'étant depuis le début constitué avec des influences new wave, principalement dans le chant, et avec un coté lover qui aurait pu se révéler catastrophique mais qui au final est une réussite sur une pente périlleuse. Il n'y a rien de bien nouveau sur cet album de To Die For, pas de surprise, mais assurément un très bon album qui est plus direct que les précédents je trouve, moins langoureux, bien plus direct, plus puissant, peut-être plus pour la scène (ne parlons pas de la star attitude du groupe et de l'annultion de dernièere minute d'un concert à Annecy par caprices...) avec un chant agressif nettement puls présent. Ce style de gothic metal est nettement mieux que le gothic metal pseudo symphonique à chant féminin avec son côté heavy metal dont To Die For n'a rien à voir avec. Bien-sûr, To Die For et ce depuis le début propose des morceaux directement consommables, mélodiques, avec couplets et refrains, tout en étant puissants et émotionnels; certes sur ce registre il pourrait se rapprocher de ces formations metalliques qui nous parlent des tourments de l' amour comme HIM et 69 EYES dans l'ambiance, mais To Die For comme le confirme cet album est réellement efficace sans verser dans la pop de l'un ni le rock n' roll de l'autre. Quoiqu'il en soit To Die For arrive à créer des morceaux certes facilement mémorisables et qu'on distingue bien les uns des autres. Qu'il n'y ait pas de malentendu, la musique de To Die For est entraînante et puissante, ce ne sont pas du tout là des ballades insipides. Comme sur chaque album, il y a une reprise, ici il s'agit de OZZY OSBOURNE avec \"(I just) want you\" initialement du récent Ozzmosis (1995), To Die For nous avait habitué à des reprises pop ou rock, même si on ne sent pas trop l'influence de OZZY sur To Die For. De toute façon, d'une manière générale, le groupe veut donner une image plus dure à tous les niveux j'ai l'impression... A noter le très bon morceau, \"Liquid eyes\" avec du très bon chant féminin qui rappelle le \"Lacrimarum\" sur le premier album \"All eternity\". L'un des meilleurs enregistrements du groupe qui semble bien inspirer.

Adnauseam - 8,5/10