La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Twisted Faerie Tales : A Walnut+Locust Winter Compilation

TWISTED FAERIE TALES - A Walnut+Locust Winter Compilation

Walnut+Locust, 2007

Cold ambient experimental

3'' CD

Label pas comme les autres, Walnut+Locust sort désormais ses productions sous forme de cd 3 pouces, concrètement de taille miniature, se rajoutant ainsi aux particularités du label: numérotation des productions non chronologiques, productions au format mp3 en libre téléchargement, collaborations, bootleg officiel (Merzbow), ou encore webzine (depuis 1999). Cette démarche du 3\"cd a été instaurée lors de sa précédente production, Delicatessen , une autre compilation, Twisted Fairie Tales étant en fait la quatrième compilation du label, dont la vocation est avant tout de faire découvrir des artistes appréciés par son cerceau, Alberick, actif dans .CUT. Le label ayant migré au Canada, cette compilation, à la différence des précédentes au contenu majoritairement français ( Dents de Lyon étant même ciblée comme son nom l'indique sur la scène lyonnaise, ancien bastion du label) puise principalement sa source sur le continent américain.

Sept morceaux inédits pour un total de 20 minutes, autant de contes de fées tordus à l'ambiance froide et intimiste pour cette compilation hivernale qui après écoute donne bien plus l'impression d'être un véritable mini-album composé à neuf, qu'une simple présentation des artistes qui sont bien plutot impliqués ici dans un projet commun (un peu comme les Philippe F remix de .Cut).

C'est AIDAN BAKER , artiste canadien qui ouvre la compil par un morceau d'ambient glacial et austère avec quelques grincements, produit à la base via des guitares. Cette rencontre de la guitare et de l'ambient qu'on trouve de plus en plus (dans Final par exemple, side-projet de Jesu), se trouvait déjà il y a quelques années, de façon moins radicale, dans certaines productions de Projekt. Aidan compte à son actif bon nombre de participation à des albums, il est également membre du duo NADJA, qui fait plutôt dans une sorte de post-doom-drone atmosphérique. Par ailleurs, Aidan est écrivain et fait dans la prose...

www.aidanbaker.org

Enchaînement tout dans la continuité avec le \"Viens\" de ALEXANDRE ST ONGE , qui de son côté a enregistré six albums solo dont l'un notamment intitulé Joseph Carrey Merrick (le personnage réel à la source de la fiction Elephant man ) et qui est memebre de plusieurs groupes et compose également pour des spectacles. Le morceau proposé comporte des bruitages qui pourraient évoquer de la musique concrète mais également aux consonnances rituelles dans un ensemble ambiant oppressant.

Avec FARMACIA , que Walnust Locust est allé cherché en Argentine, là aussi il y a une transition, les bruitages restent mais évoluent, le fond ambient disparaît et on plonge de fait dans une atmosphère différente via une composition très courte et minimaliste de 1 mn 30 qui agit concrètement sur les nerfs, la musique étant comme la mise en son de troubles obsessionnels convulsifs, produites tels des tics par une personne qui essaierait dans sa chambre le kit des sons de percussions secs et courts dans la nappe de la banque sonore de son synthé (pour être précis...), avec des rires enfantins de femme et des bruits de casse. Un conte de fée tordu donc que cette composition qui pourrait traduire le bonheur d'un amusement déréglé, à double sens puisque Farmacia fait plutôt dans l'electro, dans un style certes déjanté...

www.myspace.com/farmacia24hs

WHILST , avec \"Déneigement du furet enrhumé\", malgré un intitulé long et absurde qui pourrait laisser présager du post-rock, propose un morceau dépassant les 4 minutes, et marque le retour à un ambient bien plus riche en sonorités, plutôt grinçant, avec des sons de cloche sur la fin.

Collaboration à trois ensuite avec d'une part .CUT , sous la configuration \"friends\", donc non accompagné de Gibet cette fois-ci, mais de Emmanuel Tremblay au piano pour cette occasion, et d'autre part, THIS QUIET ARMY (avec lequel a déjà collaboré Aidan Baker), projet solo du canadien Eric Quach, ex-Destroyalldreamers (défini comme \"post-shoegaze\"), avec deux albums à son actif. Le résultat de cette triple collaboration est étonnement minimaliste: quelques notes de piano très calme, avec une guitare tremolo en retrait, avec en fond des samples agencés de voix qui portent la marque .CUT.

www.myspace.com/dotcut
www.myspace.com/thisquietarmy

S'ensuit une autre collaboration entre deux formations américaines dont je n'avais jamais entendu parlé mais plutôt assez productives. PINE TREE STATE MIND CONTROL a quatre albums dont 2 proposant des remixes, ainsi qu'un split à son actif. En ce qui concerne, THE VOMIT ARSONIST , le projet est présenté comme du \"Negatively charged power electronics\" et a été créé en 2001 par Andrew Grant, actif dans d'autres formations comme Bereft et Thee Virginal Brides (groupe dans lequel on retrouve également Alberick de .Cut) avec depuis, huit productions confidentielles à son actif au format cd-r, tape ou encore mp3. Tout cela pour vous parler d'un morceau étonnement court, surtout pour ce genre de musique, de même pas 2 minutes, qui n'est donc pas là pour nous broyer le cerveau, mais qui est toutefois efficace: de l'ambient saturé non rythmique, sur fond de samples sacrés.

www.myspace.com/pinetreestatemindcontrol
www.myspace.com/thevomitarsonist

Puis à nouveau transition, unité et conclusion avec SEVEN MORGUES , groupe israëlien, qui confirme l'existence d'une scène post-industrielle en Israël, déjà bien divulguée sur la compilation Noise Il . \"Songs of failure and reminder\" est constitué de grincements dissonants en arrière-fond d'une belle mélodie émotionnelle au piano avec un chant masculin atmosphérique froid et faisant echo pour un morceau très émotionnel qui conclue ces contes hivernaux sur une note très mélancolique leur donnant toute sa dimension, et qui semble assez représentatif des compositions de cette formation intéressante qui combine dissonance, melodie, atmosphérique et noise.

www.myspace.com/sevenmorgues

Voilà donc une compilation de cold ambient experimental qui se révèle fort intéressante, malgré des titres très courts, surtout pour le style (qui dispense toutefois des longueurs inutiles dans lequelles s'égarent parfois certains groupes du genre), et qui redonne un intérêt au concept de compilation à l'heure du mp3 où il suffit d'un simple clic pour écouter un groupe.

Adnauseam - 7/10