La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Vesania : God the lux

VESANIA - God the lux

Napalm, 2005

Black death symphonique, Pologne

Album CD

A visualiser la pochette, celle-ci rappelle un peu le \"Legion\" de Deicide avec cet artwork qui consiste à former un pentagramme, ou encore Christ Agony, une autre formation polonaise de référence. Et si Vesania est beaucoup plus jeune et qu'il n'est pas la première référence polonaise, il comporte cependant en son sein des membres des deux plus grosses références du metal polonais, puisque Orion, ici au chant et aux guitares, officie dans BEHEMOTH et Daray est l'actuel batteur de VADER , tous deux officient également dans Neolithic (oui l'ancien groupe de doom/ death qui semble d'ailleurs avoir subit d'étranges transformations au point de devenir un autre!!!!). On comprend déjà qu'on a à faire à un groupe qui traite d'occultisme d'une part (par-contre très cliché le timing de 66,09mn; oui le \"666\" en plus est raté à trois secondes près, avec pourtant une plage de blanc inutile de plus de 20 mn juste pour le timing, comme bien des formations) et à un groupe puissant. Vesania est un véritable groupe dont la création remonte à 1998, et \"God The lux\" succède ainsi au premier album \"Firefrost Arcanum\" sorti en 2003 et révèle un groupe à la personnalité évidente. \"God the lux\" propose en fait du black/ death symphonique puissant. Pour le mélange black / death, il faut se référer à BEHEMOTH puisque c'est un composé de cette espèce auquel on est en présence, et non à celui de Dissection par exemple. A la différence de Behemoth, la musique est bien plus symphonique, avec beaucoup de synthé (notemment trois interludes atmosphériques) en permanence bien utilisé, bien équilibré avec les autres instruments qui donne une atmosphère à cette musique violente, et peut rappeler parfois un peu LIMBONIC ART dans ce mélange synthé symphonique et violence, et dans quelques sonorités, comme ça a pu être dit par ailleurs, mais la comparaison entre les deux formations restent limitée. Si la musique est généralement brute, elle n'est pas monotone. On notera quelques passages plus posés, plus lents, d'ailleurs \"Posthuman kind\" rappelle étrangement en plus brut le très bon groupe de dark metal suisse ALASTIS notemment sur leur \"The other side\" aussi bien dans la voix que dans la musique même si c'est un titre plutôt unique, puisque l'ensemble reste plutôt brut. Il s'agit donc là d'un bon album réellement puissant, qui ne mise pas que sur la violence puisque Vesania propose une musique puissante mais chargée en atmosphère, qui devrait plaire sans aucun doute à ceux qui apprécient les derniers BEHEMOTH même si ici les synthés ont une place incontestable.

Adnauseam - 8/10