La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Void Paradigm : Void Paradigm

VOID PARADIGM - Void Paradigm

Totalrust Music, 2012

Hypnotic Black Metal, France

CD

En 2010, après avoir enfanté deux solides méfaits ( Iminent Useless Soul puis The Weak Creation ), HYADNINGAR se saborde. De ses cendres, naissent deux groupes, d'une part, CHAOS DEI, emmené par Eurynome et Turannos (aka Pierre Sénécal, batteur d'ATARAXIE) et de l'autre, Void Paradigm, qu'animent Marquis et Nehluj. Si autant le premier, comme en témoigne Arising From Chaos , son séminal signe de mort, demeure plutôt fidèle à une vision orthodoxe du Black Metal, le second l'est par contre beaucoup moins.

De fait et nonobstant le talent des autres membres de la horde trop tôt défunte, c'est plutôt de la part de Void Paradigm dont on attend quelque chose de grand, l'exigence des deux premières parties du triangle (la troisième étant le batteur Alexis Damien de PIN-UP WENT DOWN et ex WORMFOOD) n'étant plus à démontrer, d'ATARAXIE à FUNERALIUM (pour Jo) sans oublier YUCK (pour Julien).

Présenté par ses auteurs comme de l\"Hypnotic Dodecatonic Black Metal\" (tout un programme !), ce galop d'essai ne cesse pas en effet de surprendre, dédale mortifère en six parties aussi viciées que maladives. Davantage que \"Chao Ab Chao\" et \"Fighting The Silence\", ouvertures véloces où Void Paradigm atteint son pic de brutalité, c'est à partir de \"Symetrichaos\", que fissurent de longs et pétrifiés instants comme suspendus au-dessus d'un gouffre, que l'oeuvre donne tout sa (dé)mesure à son paradigme et ce faisant, gagne en intérêt.

D'une funeste lancinance et vrillé par des riffs dissonnants et pollués tournant dans la chair en un infernal vortex, le morceau éponyme possède la faculté rare d'appuyer sur l'interrupteur et d'avaler toute source de lumière alentour. Il s'agit de l'apogée de l'écoute, à tout le moins et première marche vers l'indicible que \"Building Cathedrals\", pulsation tout d'abord squelettique qui s'emballe toutefois dans sa seconde partie, puis \"Timeless Nothingness\", terminale piste sans fin, aux confins de l'Ambient, qu'égrènent des sons hypnotiques et nappée par un orgue funéraire s'étirant à l'infini, poursuivent ensuite, abîmant Void Paradigm dans une noirceur absolue.

Tentaculaire et austère, l'album ne ressemble à rien de connu, les quelque balises qui le parsèment timidement étant bien vite phagocytées par des tubulures aussi étranges que perturbantes. Sans être parfait, l'opus s'aventure sur un terrain original, ouvre des portes et rien que pour cela, mérite attention car il est l'oeuvre de musiciens qui possèdent une vision de leur art.

Childeric Thor - 7.5/10