La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Vordr : Split

Split Vordr / Heidenwelt

Obscure Abhorrence Productions, 2005

Black metal, Finlande

EP

Encore un split EP pas très neuf puisque ayant quasiment 6 années d'ancienneté. Mais moi et ce vinyle, c'est comme si un œnologue buvait un verre du même grand cru tous les 2 ans, et à chaque fois, il le trouve bonifié par rapport à la précédente dégustation. On attaque donc par la face finlandaise qui nous propose 3 titres black metal de très bonne facture, dans la mouvance directe de ses compatriotes d'HORNA et autres VERIVALA. Pour ceux qui ne connaissent pas (encore) Vordr, sachez que le guitariste officie également chez PREVALENT RESISTANCE et VERIVALA, tandis que le batteur frappe parallèlement chez HOATH et RAVENING. Riffs efficaces et vengeurs, basse quasi-inaudible (y-en a-t-il vraiment une d'ailleurs ???) et voix très criarde, haineuse et vindicative à souhait ! Un peu l'impression d'écraser la queue (au sens propre du terme, je vous vois venir...) d'un caniche pendant 10 minutes. Mais un caniche croisé sanglier voyez-vous, car le hurleur semble vraiment possédé ! Le tout soutenu par une bonne rythmique et un son relativement propre. Une 1ère face que j'ai trouvé bien trop courte. C'est bon signe ! On passe donc à la 2ème face des frenchies d'HEIDENWELT que j'appréhendais énormément, car le batteur de ce dernier œuvre aussi dans SOMBRE CHEMIN, groupe que j'ai toujours trouvé très limité musicalement et qui sonne comme une grosse \"farce\" à mon gout. Mais revenons à nos boucs (ça commence à faire un peu \"zoo\" comme chro'). Politiquement déjà, HEIDENWELT fait clairement parti de cette frange nsbm français (croix gammée modifiée,...). Musicalement, je trouve ces 3 compos juste excellentes ! Un putain de sens du riff ! Un peu comme chez SACRIFICIA MORTORUM en plus amateur pour vous donner une petite idée. Pas de basse et une batterie au son très pauvre, mais un batteur en chair et en os pour une fois. Une voix certes classique, mais totalement adaptée à ce genre de réalisations. Un feeling hallucinant sort des 2 premiers morceaux ! L'outro m'a particulièrement gonflée comme toutes les intros/outros en général. Un bon petit split tout de même, dont la banalité de la pochette (brochure ONF en noir et blanc...) me rend incrédule par rapport au contenu.

Benphegor - 6/10-6/10