La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Xasthur : Split XASTHUR/LEVIATHAN

XASTHUR - Split XASTHUR/LEVIATHAN

Profound Lore Records (LP)/Battle Kommand Records (CD), 2005

Black metal, USA

LP ou CD

Xasthur et LEVIATHAN réunis sur un même disque, voilà qui devrait promettre ! En effet, les deux one-man-band américains ont bonne réputation chez nous et font partie des \"leaders\" de la scène black aux Etats-Unis. Il existe une édition LP de ce split chez Profound Lore Records et une en CD chez Battle Kommand Records avec 4 morceaux en plus... donc la réédition CD est plus intéressante. Jusqu'ici on pourrait penser que ce disque est très bon, mais il se trouve que j'ai été déçu.
Les hostilités commencent avec Xasthur, c'est la première fois que j'en écoute et ce sera sûrement la dernière. Non pas que son géniteur Malefic manie ses instruments sans aucun style en copiant sur les grands noms du genre, mais on se fait pas mal chier. Je m'explique. Xasthur pratique du Black Métal \"dépressif\" ou encore \"suicidaire\" ; c'est-à-dire du Black mid-tempo, majoritairement ternaire, avec une voix et des guitares hyper saturées ; bref, on patauge dans la boue et dans le brouillard. Pourtant Malefic a un style reconnaissable et bien à lui. Mais, il n'y a rien de bien palpitant, mis à part quelques passages plus rapides, on reste ancré dans le mid-tempo. Il y a quand même un bon morceau sur les 4 : le dernier, instrumental, qui est malheureusement trop court (3min 20). Sur la version CD, en plus de ces 4 titres, viennent s'ajouter 3 morceaux. Le premier de ces compléments est aussi un instrumental, uniquement au synthé (une espèce d'orgue (?)), au côté ambiant que j'aime bien et qui est prenant ; encore une fois c'est trop court (moins de 3 minutes). Ensuite il y a un rehersal de \"Thelepatic with the Deceased\". Et pour finir une reprise de \"Palace of the Frost\" de KATATONIA, ne connaissant pas ce groupe je ne pourrai comparer avec l'originel, mais le morceau en lui-même est très bien. J'ai été déçu, certes, mais les fans de Xasthur ou les amateurs de black dépressif y trouveront assurément leur compte.
Voilà maintenant LEVIATHAN, celui que j'attendais. Et là aussi je suis un peu déçu. Il n'y a que deux morceaux (pour 20 minutes !), les fans resteront un peu sur leur faim, et le style s'approche beaucoup plus du dépressif que sur les précédentes productions. Le ternaire et le mid-tempo sont là, mais on reconnaît bien les compositions de Wrest, ce n'est cependant pas l'hystérie et la violence de Tentacles Of Whorror ou du split avec SAPTHURAN. L'ambiance se rapproche de The Tenth Sublevel Of Suicide , noire et abyssale, qui remuera les tripes des fans du one-man-band. Les morceaux auraient eu plus d'effet dans un album comme celui cité précédemment. On ne bouge pas de ce satané mid-tempo, et pourtant sur le premier morceau, on est pris et emporté par la longue plainte de Wrest, malgré une fin un peu longuette au synthé ; vraiment magnifique. Malheureusement cela ne suit pas sur le deuxième morceau et l'on s'ennuie. Pour ceux qui ont la chance d'avoir l'édition CD, on termine sur une reprise de JUDAS ISCARIOT qui est sans conteste l'un des meilleurs morceaux du disque, si ce n'est le meilleur... On est littéralement hypnotisé par les mélodies, les riffs se répètent inlassablement jusqu'à s'ancrer dans notre crâne. Cette reprise (\"Where the Winter beats incessant\" de l'album Distant in solitary Night ) apparaît également sur le Tribute to JUDAS ISCARIOT réalisé par ISO 666.
Pour conclure, voici un split à réserver aux amateurs de black dépressif et surtout aux fans de Xasthur.

Choucroute - 6/10