TWICE N°30

Twice 30

Mai 2006

Mai 2006
44 pages, N&B, en français
2,50 euros (+ port)

C'est avec un certain retard que je me penche sur ce trentième numéro symbolique de TWICE qui sort à un rythme assez soutenu pour un fanzine, tous les 4 mois plus ou moins, et c'est un plaisir de retrouver l'état d'esprit qui anime ce fanzine. Comme présenté pour le numéro 29, TWICE est avant tout un fanzine dont l'esprit est ancré dans la scène gothique des années 80. Je parle d'esprit car concrètement TWICE est à l'affût de tout ce qui peut se rattacher de près ou de loin à cet esprit, une allégeance aux années 80 qui ressort de la présence des incontournables de cette époque: ainsi une interview assez étrange de Jaz Colleman deKILLING JOKE, référence du rock industriel, ainsi qu'un live report passionné desSISTERS OF MERCY, pillier du gothic rock qu'on retrouve en galeries photos aux côtés deBAUHAUS, un entretien avecSIBYL VANE, qui a quelques racines coldwave, dans les 80's connu sous le nom de SAVOY qui nous présente chacun des morceaux de son album. TWICE est également sur les traces des héritiers des années 80 avec un entretien avecSylvain CHAUVEAU, un artiste qui a réalisé un album de reprises de DEPECHE MODE en musique de chambre, un peu comme APOCALYPTICA pour METALLICA,on retoruve égalementTHE EDITORS, jeune formation proche de JOY DIVISION malgré eux, ainsi que la présence surprenante deYANN TIERSENqui révèle s'en inspirer pour son folk rock mélancolique, mais TWICE est très ouvert au styles alternatifs environnant dès lors qu'il s'agit de musiques emotionnelles, poétiques ou désenchantées, parfois peut-être trop car pas mal de chroniques très rock dans ce numero de formations qui ne semblent pas des plus intéressantes. TWICE est aussi toujours à l'affût du nouveau avec de l'ancien renouvellé, avec une interview des excellentsTHE BIRTHDAY MASSACRE, formation dark wave àavec des relants à la fois metallique et new-wave, une exellente formation. On notera une moindre présence du metal dans ce numero, en tout cas du gothic metal, avec cependantDOUCE MORPHINEet son côté heavenly très 80's dans l'âme, un report deKATATONIA(dont la rédaction est fan), également du metal-indus, bien apprécié par TWICE, avec une longue interview deOOMPH!qui s'est révélé contre mes attentes vraiment intéressante sur l'arrière fond conceptuel du groupe. Et toujours, cette présence si agréable du post-rock avec la référence qu'estMOGWAIen interview et un live report des plus undergrounds mais tout aussi excellents suissesTHE EVPATORIA REPORTde Suisse. La partie culture est toujours là (comme la plupart des revues gothiques mais notons que TWICE existe depuis 1994 donc bien avant ELEGY) avec plusieurs nouvelles, la présentation d'un dessinateur, et toujours cette rubrique intéressante qui rapproche une œuvre artitique et un groupe, cette fois c'est au sujet du tombeau qui a servi de modèle à l'excellente pochette de "Within the realm of a dying sun" deDEAD CAN DANCE.Je ne peux donc que conseiller ce fanzine encré dans l'esprit gothique des années 80 qui traite ausi bien de metal, de post-rock, de heavenly, de gothic rock, de new wave, ou d'electro pop; à la fois eclectique et sélectif donc.

Adnauseam