TWICE N°31

Twice 31

Octobre 2006

Octobre 2006,
44 pages, N&B, en français
2,50 euros (+port)
Abonnement 4 n° + cadeau : 15 euros (port inclus)

Ce nouveau numéro de TWICE se veut bien plus métal que le précédent où sa présence était moins marqué, et ce, dans toutes les rubriques, que ce soit les chroniques (Celtic Frost, etc.) ou les live reports (Hellfest 2006) ou dans les photos report (avec tous les grands festivals metal et gothique de l'été) et notemment puor commencer une interview des doomers deMY DYING BRIDE, mais également deKATATONIAqui semble présent d'une façon ou d'une autre sur chaque numero. On notera également toujours dans cette judicieuse logique de sélection de TWICE, la présence du post-core avecKELHVIN, normale pour un fanzine qui s'intéresse au dark metal et au post-rock (toujours présent dans ce numero en chroniques). Rappelons-le encore une fois, comme sur chaque numéro, le propre de TWICE est d'être un fanzine encré dans l'esprit gothique des années 80 mais très ouvert musicalement à tous les courants parallèles, mélanges, héritages et nouvelles mouvances. Ainsi il était inévitable qu'il y ai pas une interview des français deNORMALOYpour leur reformation. On trouve également une interview deMONA SOYOC, ancienne membre d'un projet cold-wave des années 80 nommé KAS PRODUCT. Il y a toujours un peu d'atmopsherique heavenly et cette fois-ci c'estOLEN'Kqui est mis à l'honneur, un projet français qui avait sorti un premieralbum chez COLD MEAT INDUSTRY. Et toujours cette ouverture également vers le rock indépendant avec,TAO KE TAOqui présetne lui-même les neuf titres de son album, et surtout étrange hasard, les grenoblois (et ex-chambériens) deMACZDE CARPATEqui saluent eux-mêmes cet étrange hasard des passerelles et font une sympathique dédicace que n'aura pas manquer de recevoir la personne concernée! La partie culture englobe toujours des domaines variés: une interview deLUKASZ JASZAK, illustrateur entre autres de nombreuses pochettes metal extrême et dark metal, principalement de PROPHECY PRODUCTIONS, dont il commente certaines au passage, à quoi s'ajoute une petite présentation du peintre HAMLET, et à nouveau une nouvelle de Guillaume Rivet, et quelques poèmes d'amateurs. Au final, ce fanzine se révèle toujours aussi sympathique avec son état d'esprit qui lui est propre et sa grande ouverture d'esprit en fonction de ses goûts, et il est agréable de retrouver au fil des numéros la présence, dans l'une ou l'autre des rubriques de la maquette du fanzine (live report, photo report, chroniques, interviews..), de groupes qu'on sent fort apprécié par la réadaction comme KATATONIA ou THE BIRTHDAY MASSACRE.

Adnauseam