BUTTERFLY TEMPLE

logobt

Pagan Metal, Russie

2015

Parmi les groupes en provenance de l'ex bloc soviétique, celui qui m'a toujours le plus intrigué est BUTTERFLY TEMPLE. Encensé partout dans le monde occidentale pour leurs hymne païens, leur riche discographie se révèle difficile à trouver. Le groupe s'apprêtant à fêter ses 20 ans cette année, aidé de la fidèle Svetlana pour la traduction franco-russe,LaHordeNoire vous offre cette interview rétrospective.

1- Votre première démo est sortie en 1996. A cette époque vous jouiez déjà ce style unique qui est le votre ou étiez vous plus traditionnel ?
Sergei "Aven" Avanesov (claviers) : En 1996 nous étions un groupe à la croisé des chemins, une époque qui allait avoir des répercussions sur tout notre avenir. Le conscience de notre individualisme et le style qui allait devenir le notre, sont arrivés bien plus tard. Mais avec cette démo, le groupe a connu sa première incarnation et on s'est orienté vers un style concret. Nos influences provenaient des formations de l'Ouest tels AMORPHIS, MOONSPELL, TIAMAT...

2- Votre premier album est sorti en 1999 : aujourd'hui que représente-t-il pour vous ?
Sergei : L'album Veles est une esquisse, une première approche de ce que nous allions devenir. J'ai un sentiment contradictoire à son égard. En effet, d'un coté il nous avait donné l'assurance de notre force, la presse et le public l'ayant très bien accueilli, ce disque ayant offert à nos fans les titres emblématiques tels que ????? ????? (Wolves of Odhinn) ou ?????? (Kupala). Ces chansons, nous les jouons encore sur scène aujourd'hui. Mais d'un autre coté, ce disque était assez cru et naïf, la qualité d'enregistrement n'était pas extraordinaire. Mais c'était notre bébé, notre première création.

3- Comment s'est passé son enregistrement ?
Sergei : Mon souvenir le plus marquant des sessions de cet album fut l'enregistrement des parties vocales de Ksenia et Abrey pour le titre Abscent, ainsi que la prise son du saxophone pour ce titre. Un pur moment de magie. Et bien sur ensuite la fête après l'enregistrement de ce premier album.

4- Sa première version incluait une reprise de MOONSPELL. Pourquoi une telle reprise ? Cette reprise a disparu de la réédition de 2002. Pourquoi ??
Sergei :Pourquoi MOONSPELL ? Parceque c'était notre groupe préféré à l'époque. Et pourquoi cette reprise est absente de la réédition ? Tout simplement parceque nous n'avons pas eu l'autorisation officielle du groupe, même si nous l'avions chanté avec Fernando RIBEIRO lors de l'after-party après notre concert avec MOONSPELL. Mais nous n'avons jamais utilisé les chansons des autres au black, sans leur consentement.

5- Sa cover est issue d'un livre de conte russe illustré par Bibline. Partagez-vous l'esprit pagan, avec les forces de la nature, élémentaux et autres Baba Yaga ??
Sergei : Ecoutes, si on n'avais pas une croyance véritable dans ces légendes, on n'aurait jamais utilisé de telles illustrations, et encore moins écrit une chanson à ce sujet ! Il s'agit de la croyance, du savoir et des traditions de notre Peuple !

6- Avec ?????? ?????????, votre deuxième album, votre musique devient plus complexe et majestueuse, sans négliger une incroyable rage...
Sergei : Alors que nous composions encore Veles, les chansons les morceaux du deuxième album étaient déjà prêts. Le concept de cet album fut créer par notre vocaliste de l'époque Lesiar. Nous ne voulions surtout pas répété les thèmes de l'album précédent, tout en cherchant à révéler une facette plus sombre de nos croyances et du vécu de notre Peuple, de proposer un matériel plus agressif, plus enragé, car sans ténèbres, il n'y a pas de lumière, c'est connu... Et je pense que nous avons atteint notre objectif à 100%. On ne fut pas avare en termes d'expérimentation aussi bien dans le domaine de la musique que des paroles pour renforcer cet aspect sombre de la vie.

7- Sur votre troisième album ??? ????????? ???? vous incluez une version acoustique d'un titre du premier album, et ce ne sera pas la dernière réorchestration d'un ancien titre en acoustique. Pourquoi cet ajout ?
Sergei : Parcequ'une chanson comme ????? ????? est devenu au fil du temps si populaire, qu'elle méritait une deuxième jeunesse. C'est devenu l'hymne du groupe BUTTERFLY TEMPLE.

8- L'idée d'un album purement acoustique que ce soit des réorchestrations ou des titres originaux, vous a-t-elle effleurée ?
Sergei : Tu sais, ça fait des années que l'on réfléchit à ce sujet. Le résultat de ce travail introspectif c'est la chanson ????? ????? et la récente chanson ????????????. Cependant nous avons encore beaucoup de chose à dire dans le registre Heavy, et on n'a pas le temps de se disperser entre les nouvelles chansons et de vieux titres réarrangés.

9- Ce troisième album sonne plus symphonique et ethnique (les vocaux féminines) avec notamment une réinterprétation du vol du bourdon et pas mal de titres qui sonnent très traditionnels. Dans quel état d'esprit étiez-vous lors de sa création ?
Sergei :L'album ??? ????????? ???? est un album expérimental. Il nous fut inspiré par le voyage de certains des membres du groupe en Carélie et sur les bords de la Mer Blanche. De plus, c'est à cette époque que nous avons été rejoint par une extraordinaire vocaliste, Lyudmila. Elle a apporté au groupe pas mal d'éléments folk et ethnique du Nord de la Russie. Tout ça a influencé le choix du style de cet album.

10- L'album suivant ?????? ????? ?? ???? ????! À l'imagerie plus guerrière, sonne beaucoup plus sauvage et belliqueux que son prédécesseur, moins hétérogène aussi...
Sergei : Bhen, je pense que c'est une situation normale pour une âme humaine et pour un musicien : après quelque chose de stable on a envie de tornade, de chaos. Cet album est dédié aux guerriers et aux dieux des batailles éternelles. On ne se réfère pas directement au mot « guerre », mais plutôt à la bataille éternelle interne à chaque personne, avec ses pêchés et ses faiblesses. Sans la guerre, la paix ne peut exister, et vice-versa. Je pense que cet album en est la parfaite illustration.

11- En sortant un album par an, comment étiez vous parvenu à être aussi productif tout en restant performant ? pas mal de titres de coté ?
Sergei : ho ! Un album par an c'était avant. Aujourd'hui s'est beaucoup plus modeste et espacé. Les premiers albums sortaient à un tel rythme parceque avant le premier album nous avions déjà composé le matériel pour deux albums et demi ! Maintenant, nous sortons des albums réfléchis, qui ont eu le temps de mûrir. On a aussi pas mal de concerts à assurer, ainsi que d'autres choses pas moins importantes à nos yeux, on doit aller au travail, on a des obligations vis-à-vis de nos familles. C'est pour toutes ces raisons que l'on sort nos albums de manière plus espacée, mais ils n'en sont que plus percutants.

12- Votre cinquième album ????? ???? sort ans plus tard et s'avère plus sombre que le reste de votre discographie
Sergei : La Déesse Mara (NDR : la traduction anglaise de l'album est » Time of Mara ») elle-même a une personnalité sombre et hivernale. Cela correspond parfaitement à notre morale de l'époque : le groupe avait dû accoucher de son premier album sans son propre créateur et principale muse : Lesiar. Ce fut une période difficile et transitoire, mais le groupe est parvenu, grâce à l'aide de Abrey (OMELA) et Alexey Miron (???? ??????) à surmonter tout ça, et on les en remercie. A partir de cet album, la place de vocaliste fut occupée par Abrey.

13- Sur cet album, pas mal d'invité de marque : Manni de GRAVE DIGGER, Oleg de CATHARSIS, Miron et Lesyar de ARKONA. Comment ces participations ont-elles eu lieu ?
Mikhail : Manni Schmidt fut invité à participer à ce disque par notre manager Alexei Morozov. En effet ils sont très bons amis. Avec Oleg Mission de Catharsis, nous avons d'excellentes relations depuis de longues années déjà. C'est quelqu'un d'exemplaire, que ce soit en tant que personne qu'en tant que musicien. Miron le chanteur de ???? ?????? avait déjà chanté chez nous et comme dit précédemment il était un des vocalistes de cet album en même temps que Sergei Abramov. Lesiar n'a absolument pas participé à cet album puisque nous nous étions déjà séparé de lui.

14- ?? ??????? ????? est dédié à Svyatoslav. Peux tu nous parler de cette dédicace ?
Mikhail : Svyatoslav fut le dernier Duc de Russie resté fidèle aux anciennes croyances païennes, c'est pourquoi nous avons décidé de lui consacrer cet album. En effet c'était une personne invincible, sans ambigüité, qui n'a jamais trahi la mémoire et les idéaux de ces prédécesseurs.

15- Cet album s'éloigne de son prédécesseur, plus mélodique et progressif, avec pas mal de touche Heavy...
Mikhail : je l'ai déjà dit : notre groupe est sans cesse en train d'évoluer, d'expérimenter. Il ne cesse jamais de chercher de nouvelles sonorités et idées. De plus notre son dépend beaucoup de notre producteur du moment. Sur l'album ?? ??????? ????? c'était Sergey Terentiev de ARIA et ???????. L'ingénieur son quant à lui ce fut Vyacheslav Selin (??????? / ??????) aidé de Sergey Sergeev (??????? / ??????). Or ces 3 personnes, c'est connu chez nous, n'occupe pas la dernière place de la scène Heavy Metal Russe.

16- Suite à cet album, vous faites un break de 3 ans interrompu par un split CD avec des groupes gravitant autour de vous. Peux-tu nous parler de la genèse de ce split et des groupes qui le partage avec vous, quels sont vos liens ?
Sergei : l'album ????????????? est une récapitulatif de ce que notre groupe a fait de mieux selon nous, il est sorti pour fêter les 15 ans du groupe. La deuxième partie de ce disque est l'expression du regard que portent tous nos amis et collègues de la scène Metal russe sur les chansons de BUTTERFLY TEMPLE. Comment avons-nous choisi ces groupes ? C'est simple : on leur a proposé de participer à ce disque. Ils ont accepté avec enthousiasme. C'est ainsi que nous avons effectué le casting des groupes participants. Cet album est sorti un tout petit peu plus tard que l'album ?????, en 2010.

17- En 2010 grosse actualité pour vous : l'album ????? sort sur un nouveau label. Je dois avouer que c'est mon préféré du groupe, le plus émouvant. Après 4 ans de silence, dans quel état d'esprit étiez-vous pour sa composition ?
L'album ????? a beaucoup d'importance pour notre groupe. C'est à cette époque que Lesiar a fait son retour dans le groupe, après son départ suite à des conflits d'ordres musicaux et extra-musicaux avec les autres membres du groupe. Le duo Lesiar / Abrey avait donné à cet album un aire de renaissance, une véritable cure de jouvence et de nostalgie. Mais malheureusement ou heureusement, ce rêve est tombé à l'eau. En 2010 à la sortie de l'album ?????, tout le monde était certain que ce line-up en or serait éternel. L'esprit collectif du groupe surpassait celui des guerriers. Dans tous les cas cet album fut très apprécié par les chroniqueurs et nos fans.

18- (NDR : la question originale était « En 2010 sort une compilation sur laquelle je n'ai trouvé que peu d'info, il y a des reprises et des réenregistrements je crois ... » devenu suite à une faute de frappe lors de la traduction « OL », donc la question : » OL ???
Misha : oui moi aussi je pense comme ça. Mais s'il faut vraiment faire preuve de franchise envers le public et envers moi-même, de temps à autre je doute. Dans la vie il y a tellement de chose mystique et intéressante qui exalte notre esprit, nous forçant à réfléchir sur le concept d'éternité.

19- Votre dernier album date de 2012, il inclut un nouveau line-up et est sorti sur un nouveau label. C'est à mon avis votre album le plus abouti, peux-tu nous en parler ?
Après l'enregistrement de l'album ????? avec ce line-up de rêve, eurent lieu des bouleversements drastiques. Ça a commencé par les critiques gratuites et injustifiées de Lesiar, puis son refus de faire des concerts avec nous. Après quoi, Abrey nous a fait part de sa décision de se consacrer à son projet solo et de quitter BUTTERFLY TEMPLE. C'est ainsi que le groupe s'est trouvé orphelin de ses deux figures emblématiques, deux frontmen connus de nos fans. On a alors sérieusement envisagé de mettre un terme à l'existence du groupe. Afin de prendre cette difficile décision, les membres restants du groupe ce sont réunis dans une petit bouiboui minable. Mais mère Nature s'est déchainée pour nous dissuader : les cieux ce sont déchirés et des pluies diluviennes ont déferlées des cieux vers la terre, manquant de peu d'anéantir ce bar où nous avions tenu conseil. Cela nous a décidés à continuer, peut-être avant de tirer notre ultime révérence, et c'est notre bassiste Nicolaï Korshinov qui devint notre producteur et notre manager, afin de réaliser notre nouveau matériel, qui était presque achevé. C'est une nouvelle ère qui s'est ouverte avec la sortie de l'album ???????. Ce fut vraiment comme construire un nouvel édifice sur des fondations anciennes avec la même équipe d'ouvriers. Notre expérience passée nous a beaucoup aidé. On devait à tout prix éviter de disparaître et de se noyer dans une routine répétitive. On ne peut que saluer les efforts de notre bassiste Nicolaï Korshinov, qui réalisé un travail colossal. Dans ce même laps de temps, on a dû chercher un nouveau vocaliste. On a reçu énormément de candidatures, fait passé moult auditions, même à des gens connus. Notre choix définitif s'est arrêté sur Alexander "Ratiyar" Bulanov. Ensemble nous avons effectué beaucoup de concerts et enregistré l'album ???????. Ce disque est pour nous le meilleur de nos albums à ce jour. Il a été enregsitré par notre collègue et ami Igor "K.I.V." Korolyov, propriétaire du studio KIV Records fin 2012. L'album ??????? a été édité par MAZZAR Records, label renommé en Russie.

20- Pour le fan de Metal français, le Metal russe se limite à ARKONA, ARIA et vous, ainsi que des groupes NSBM ou de Funeral Doom pas vraiment convaincants. Peux-tu nous faire part de tes propres coups de coeur et conseils dans cette vaste scène ?
Je ne me soucie pas de l'état de la scène Metal russe. De temps à autres je m'intéresse à leur musique et à leurs activités, notamment des formations telles que Svarga et Kallevala (avec la chanteuse Kseniya Markevich, qui a déjà chanté chez nous), Omela (le projet d'Abrey), ???? ?????? (le projet de Miron). Par contre le groupe de notre ex-vocaliste Lesiar, ces derniers temps, a perdu tout intérêt et de fait, toute l'intention du public, en raison de sa musique impersonnelle et terne, et du comportement malsain, agressif et destructeur de son leader, qui a gâché tout son talent à cause de l'araignée qu'il a au plafond. Perso j'aime beaucoup la musique de Intra Spelaeum

21- La question inutile mais importante : pourquoi ce nom en anglais alors que toutes vos paroles sont en ancien russe ?
Mikhail : C'est vrai c'est une question très importante et utile. Bien sûr que la thématique du groupe n'est pas limitée à la Russie passée. Ce que je veux dire, c'est que celui qui ne le comprend pas, regarde le monde pas une oeillère, ne le regarde pas en profondeur, et ne voit que ce qu'il veut bien voir. Par exemple, où est-ce que tu as trouvé des références à la Russie passée dans notre meilleur album ????? ou ??????? ? Nous sommes russes, slaves, et cela se ressent dans toute notre discographie. La plupart du temps, nos paroles traitent d'une thématique historique, le passé héroïque de notre grande civilisation. Globalement nous nous adressons au monde entier avec les moyens à notre dispositions et qui sont compréhensibles pour les gens autour de nous. Dans une première approche, notre musique est un éclairage sur les évènements du monde contemporain, opposé aux excès de la religion et la morale bourgeoise bien-pensante, l'idée d'une totale liberté intérieure, complètement assimilée par la société. Il y a beaucoup de gens qui cherchent à nous coller une étiquette, nous qualifiant de Néo-paganistes. Je réfute cette étiquette, et je rejette toute forme de labellisation ou étiquetage de ce type. Par rapport au nom de notre groupe, qui est en anglais. Il a été choisi il y a très longtemps et il y a beaucoup de légendes autour de ce choix. Pour moi, c'est juste un nom. Ça aurait été bizarre si, moi, Mikhail Shmatko, je m'intéressais au talent de Vladimir Arseniev et décidais directement d'appeler notre groupe Dersou Ouzala ! hahaha !Voilà pour le nom du groupe.

22- Vous avez sorti pas mal de singles en 2014-2015. Peut-on espérer un nouvel album pour 2015 ? Sur l'étagère où sont rangés, chez moi, vos autres albums, il reste de la place.
Ho bien sûr ! Actuellement, nous travaillons sur de nouveaux titres. Actuellement au chant, Andrey Matiushenko de notre pays frère la Biélorussie. La date précise de sortie ? On ne peut à ce jour la donner. Mais on vous fournira avec plaisir tous les détails dans la prochaine interview.

23- Te remerciant de tes réponses je te laisse conclure cette longue interview rétrospective.
Salut à tout ceux qui ont une pensée positive, avec respect, Mikhail.

Aloerw