La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

DAGOBA

DAGOBA

Neo extreme metal, France

30/01/07

Contrairement à ce que vous pourriez croire tas de morveux, DAGOBA n'est pas un groupe de néo. Ou du moins, s'ils l'ont été, ce n'est plus vraiment le cas dans leur dernier album. Même si les tendances lourdes de leur dernier opus flirtent tout de même avec les courants mélodiques soft comme en Suède, il y a une incorporation massive d'éléments plus empruntés à la bonne black metal façon DIMMU BORGIR (d'ailleurs Vortex est en guest surWhat hell is about). Laissons ces braves gens dégoiser.

Dr J.

Bon alors pour commencer on voulait connaître un peu l'ambiance qu'il y a sur le festival, votre avis sur leHellfest?

Werther:Et bien écoute on est arrivé cette aprèm. L'ambiance a vraiment l'air d'être bonne. On a pu aussi remarquer qu'il y avait beaucoup de personnes présentes. Après ce qui est agréable avec ce style de festival c'est qu'il a toutes les sortes de fan de métal, que ce soit ceux qui écoutent du black du death ou encore du heavy métal. Après tu vois ils peuvent être amenés à écouter autre chose que leur style, découvrir des groupes pour lesquels ils n'étaient pas forcément venus. C'est donc une bonne opportunité pour les groupes de toucher un autre style de public. Et puis pour ce qui est duHellfest, ça fait vraiment plaisir de voir ce festival perdurer même s'il y a eu quelques problèmes l'année dernière avec leFury. On a quand même la chance d'avoir un sacré festival de métal en France.

Concernant les tournées, on voudrait savoir si tout se passe bien. Savoir si les tournées de Dagoba ressemble en quelque sorte aux clichés. J'entends par là la fête tous les soirs, etc.

Izikar:Et bien si tu veux ça dépend. Ça peut varier. Mais il faut savoir se gérer un minimum. Tu vois si tu fais la fête tous les soirs et bien le lendemain tu peux pas assurer ton concert comme il le faut. Faire la fête ça fait parti du truc mais...
Werther:Ce qui faut préciser c'est qu'au début de la tournée tu ne fais pas trop la fête, il y a pas mal de choses à gérer et à apprendre mais après, au fil des jours, c'est plus cool et tu peux te permettre alors de t'amuser un peu plus le soir. Une fois que t'a pris un rythme comme on est, car faut savoir qu'on est à la soixantième date en quatre mois, et bien on gère mieux, on a une équipe qui est derrière pour gérer notre back line donc c'est vrai que maintenant c'est plus facile pour nous.
Izikar:C'est plus facile pour nous car on a moins les mauvaises taches. Si tu veux on a plus de plaisir d'être sur scène et de voir les gens. Chose que l'on pouvait moins faire auparavant. On devait beaucoup plus s'occuper du matériel etc. Maintenant que l'on a un peu plus d'aisance on peut mieux voir notre public. Mais bon il faut quand même toujours avoir en tête que notre but c'est d'assurer des bons concerts et non pas de se bourrer la gueule tous les soirs. Mais comme le disait Werther on peut maintenant se permettre de plus s'amuser qu'auparavant. Mais bon tu sais faire la fête etc c'est cool mais le plus grand plaisir qu'on a c'est quand même lorsque l'on est sur scène...

J'imagine... Et toujours par rapport aux concerts quel a été votre meilleur moment ? Si il y en a un bien-sûr qui sort du lot...

Werther:Notre meilleur moment? Notre tournée avec SEPULTURA et IN FLAMES a été énorme. Pour l'anecdote on était en Allemagne et y a des gars qui sont venus avec le drapeaux Français et tout... Ça fait vraiment plaisir!
Izikar:Dans le même style en Pologne on a été vraiment très bien accueilli. Tu vois les gars connaissent nos chansons etc. On a halluciné. Ils connaissaient les paroles, ils sautaient et tout... C'était énorme sincèrement.

Et des mauvais moments en particulier?

Izikar:Non pas vraiment. Bon on a eu des galères de matériels pendant la tournée SEPULTURA IN FLAMES pour transporter le matos. Il y avait des conditions assez rudes mais bon c'était en quelque sorte un challenge. Au début tu souffres, pendant trois ou cinq jours mais après au bout du dixième tu t'en bas les couilles. Après c'est bon, je veux dire le soir tu joues devant deux trois milles personnes alors bon même si t'as eu des galères c'est pas le plus important. Tu te poses plus de question. On a pas eu vraiment de mauvaise expérience, ça s'est toujours bien passé, avec des conditions plus ou moins bonnes mais bon on a toujours fait le max pour assurer au mieux nos concerts...

Et de tourner avec des groupes d'une telle renommée ça vous a beaucoup apporté je suppose?

Werther:Ouais carrément. Une tournée comme celle que l'on vient de faire c'est une tournée comme celle là qui permet à un groupe d'avancer. C'est vraiment une super opportunité. Ça nous permet de grandir, de voir plus loin. On commence, grâce à cela, d'avoir un public de plus en plus important à l'étranger et c'est vraiment important pour nous. Tu vois on a un album à l'étranger à défendre maintenant. Et puis tourner dans différents pays c'est très enrichissant pour nous. Ça nous permet de voir différentes cultures, de voir différents types de public.
Izikar:Ça a toujours été la politique du groupe de s'ouvrir, de ne pas s'enfermer qu'au sein de l'hexagone. C'est pour ça que la tournée avec SEPULTURA et IN FLAMES a vraiment été une concrétisation pour le groupe. Comme le dit Werther, jouer tous les jours dans une salle différente, voir les différences d'ambiance selon les pays ça apporte énormément.

Ça se voit tant que ça les différences entre les pays?

Izikar:Ouais je t'assure c'est impressionnant. Tu passes trois jours dans un pays, trois jours dans un autre tu ressens la différence. Et même au niveau de l'expérience tout va plus vite. En un mois tu gagnes cinq ans d'expérience. Pour un groupe c'est vraiment quelque chose d'énorme et de super enrichissant. C'est tellement intense. Je t'assure que le groupe en ressort vraiment renforcé, sur tous les niveaux, sur le plan humain, technique etc. L'assurance tu l'acquiers beaucoup plus rapidement.

En parlant d'assurance c'est énorme ce que tu viens de faire avec le public. Un geste et toute la fosse te suit...

Shawter:C'est vrai qu'aujourd'hui c'était énorme...
Werther:Ce qui faut dire c'est qu'aujourd'hui le public ne nous découvrait pas, il nous connaissait. Mais tu vois tout ça ce n'est pas arriver d'un coup en claquant des doigts. Si on en est arrivé à ce point c'est à force d'efforts. On s'est enfermé dans notre local, on a pas arrêté de bosser. On est soit en train de composer soit sur les routes à faire des concerts. On s'est jamais arrêté. Mais tout ça ce n'est qu'un début. Il va y avoir encore d'autres challenges pour nous.

On peut voir qu'il y a en quelque sorte un boum autour du groupe et même par rapport à d'autres groupes Français, comme GOJIRA par exemple. Vous pensez quoi de la scène française actuelle?

Werther:Si d'autres groupes arrivent à s'exporter, c'est vraiment cool. Pour l'instant si tu veux à mon avis on sort d'une période de médiocrité au niveau musical.
Izikar:Il commence aussi à avoir un changement de mentalité. Les Français commencent à comprendre que pour y arriver il faut s'exporter. Alors même si en ce moment la scène se porte bien cela reste encore infime par rapport à ce qu'elle devrait être. A mon avis ce n'est qu'un début.

Concernant la composition au sein de DAGOBA, on a pu lire que c'était toi qui composait la quasi-totalité des morceaux du groupe c'est exact?

Shawter:Ouais c'est exact...

(Rires) Et tu peux nous en dire un peu plus? Comment ça se passe? Si vous composez pendant les tournées? Etc.

Shawter:Et bien si tu veux on s'est rendu compte que les autres devaient se focaliser sur leur instrument afin d'évoluer. En plus si tu veux j'ai toujours aimer composer donc c'est apparu comme une évidence. C'est un travail que je fais quotidiennement. Je ne décide pas de me réserver deux trois heures de temps et de composer. Ce n'est pas comme cela que je fonctionne.

C'est en fonction de ton inspiration alors?

Shawter:Exactement. Tu vois j'ai chez moi tout le matos pour enregistrer les idées qui me viennent. Bon elles sont loin d'être toutes bonnes. (Rires) Et puis sinon des fois je m'enregistre sur mon portable etc. Enfin je trouve toujours le moyen de garder une trace. Et puis après je propose mes idées aux autres membres du groupes et on voit tous ensemble ce qui va et ce qui ne vas pas.

Donc tu ne t'enfermes pas dans un studio pour composer...

Shawter:Ouais voila. Enfin il y a juste eu une exception, un titre pourWhat hell is about?,qui a été composé dans l'urgence mais bon c'était exceptionnel. Pour la suite tu vois j'ai déjà cinq idées sérieuses pour le prochain album. Dans deux ans quand on enregistrera et bien peut-être qu'elles feront partie de l'album mais rien n'est sûr encore.

Dans deux ans le prochain album alors?

Shawter:Non je dis deux ans mais bon ça peut être quatre ou dix. On est un groupe qui ne veut pas sortir un album par an et faire de la merde. On prend notre temps on préfère comme ça... Et puis on tourne énormément aussi donc bon on ne sait pas, y a aucune date de prévu encore, rien n'est fixé.

Bon et bien pour terminer on voudrait savoir quels groupes duHellfestvous conseillerez?

Werther:ALICE IN CHAINS.
Izikar:THE HAUNTED et STONE SOUR...

Et en groupes avec lesquels vous avez pu jouer ou rencontrer en tournée?

Werther:Et bien y a SEPULTURA, c'est un groupe énorme...

Même avec le fait que Igor Cavalera ait quitté le groupe?

Izikar:Ouais ça reste un grand groupe. Même si ce n'est plus la grande époque ça a encore la pêche en live... On le conseille à tout le monde même si tout le monde connaît... (Rires)

Caedes