DUNKELNACHT

DUNKELNACHT - Atheist Dezekration

Black metal, France

Novembre 2010

DUNKELNACHT, jeune groupe français du Nord-pas-de Calais (Lille) a commencé sa sombre croisade contre les religions et notre société, sous forme de projet ambient/malsain, avant de se tourner il y a quelque années vers un registre plus extrême. Alliant la froideur du black, la brutalité du death ainsi qu'un sens de la mélodie très heavy metal et quelque touches d'indus/martial, j'étais obligé de vous faire découvrir ce groupe de metal extrême si atypique. Après plusieurs splits et 3 demos, DUNKELNACHT sort enfin son premier album, et quelle tuerie ! Je me devais donc de poser certaines questions aux âmes torturées (mais ô combien sympathique !) de cette horde sombre de la nuit.

1) Dark hails ! Tout d'abord pouvez-vous commencer par me faire un petit historique de DUNKELNACHT ? A quand remonte sa création ? Quelles sont les obscures entités qui composent DUNKELNACHT ? Quelles furent vos motivations pour mettre en place un tel projet ?

Heimdall : La fondation de DunkelNacht remonte à fin 2004 / début 2005 sous forme de one-man-band. Je composais alors de la musique ambiant / mélodique / orchestral. Je fus très vite rejoint par Beowülf (Guitare) et Exp:/13 à l'été 2005, le chanteur sur Atheist Dezekration. Le style bascula vers le Black Metal car j'avais tout simplement réussi à réunir d'autres « musiciens » afin de compléter le line-up. Alkhemohr nous rejoint à la basse en 2007 sur l'enregistrement du split MASS GRAVE / DUNKELNACHT puis débute la même année l'enregistrement du premier album qui s'achèvera à l'été 2009. Entre temps il y eu de nombreux changement de line-up, mais le plus notable reste l'arrivée de Déhà au poste de nouveau chanteur alors que l'album était en plein mastering ! Le combo se complète en 2010 avec l'arrivée de Max Goemaere à la batterie ainsi que de Malphas à la seconde guitare.

2)D'ailleurs, je sais que vous avez commencé par un projet de dark/ambient avant de vous tourner vers un registre complètement black/extrême metal. Pourquoi ce choix ? Et pouvez-vous m'expliquer la particularité qu'il y a eu pour le split avec GRIM FOREST en CDr promo/demo ? Comme je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter ce split, est-il plus orienté vers de l'ambient ou du black metal ?

Heimdall : J'avais une volonté intrinsèque de vouloir m'émanciper dans un style musical différent, qui dégage notamment beaucoup plus d'énergie. J'avais et j'ai encore énormément de créativité sur cette branche sombre du Metal. Autant donc la mettre à profit ! Concernant le split avec GRIM FOREST, il ne fait pas réellement parti de la discographie, il s'agit plutôt d'un bootleg officiel.

3)Vous participez à énormément de splits. Est-ce un choix de votre part ou une demande des autres groupes ? Comment êtes-vous rentrés en contact avec ces derniers ? Particulièrement avec SHADOWDREAM qui est un groupe serbe, me semble t-il ?

Alkhemohr : Nous avons toujours trouvé le format split plus intéressant que celui de démo. Le split CD permet la rencontre des groupes, parfois de styles différents, sur un projet commun. Il donne aussi la possibilité au public de découvrir plusieurs formations grâce à un unique achat. Je pense qu'il s'agit d'un format très « artiste » dans l'âme, et cela nous plait.
Heimdall : Le split avec SHADOWDREAM concerne l'ancienne époque ambiant du groupe. C'est vrai qu'il demeure beaucoup de split dans notre discographie, mais je pense que nous ne sommes plus prêts d'en refaire !

4)Votre région (Nord-pas-de-Calais/Lille) et ces vastes étendues planes vous inspire t-elle dans les compositions de DUNKELNACHT ? Composez-vous dans un certain état d'esprit ou plutôt avec une bière dans la main dans la franche camaraderie ?

Alkhemohr : Je ne pense pas pouvoir dire que ma région m'influence réellement, ou d'ailleurs ne m'influence en rien, dans le processus de composition. Ce qui est certain c'est que je me sens bien plus touché, artistiquement parlant, par des thématiques humaines, politiques, religieuses et sociales que par la plaine ou la forêt, ahah ! En fait, nous sommes plutôt sérieux lorsque nous composons. On passe énormément de temps à retravailler nos parties et on réfléchie beaucoup. Donc non, pas spécialement de bière à la main dans ces moments là...

5)Venons-en au dernier album :Atheist Dezekration. Je trouve qu'il y a énormément d'influences diverses (heavy/thrash/black...) par rapport au split avec MASS GRAVE qui est plus black metal. Peut-on parler de metal extrême au sens large ? Avec le peu de recul que vous devez avoir, comment interprèteriez-vous ce dernier sans forcément à avoir à le ranger dans une "case" metal ?

Alkhemohr : Je suis totalement d'accord avec toi et ta remarque me fait grand plaisir ! Il s'agit bien d'une évolution : lorsque nous avons enregistré le split avec Mass Grave, je n'avais que trois ou quatre répétitions avec le groupe, Heimdall tenait à 100% les rennes du combo et Exp:/13 et Beowülf suivaient le mouvement. Heimdall a composé la quasi totalitéd'Atheist Dezekration, mais le travail de l'album dans sa globalité (arrangement, mixage, mastering, édition, textes, plans vocaux, etc.) s'est partagé entre nous de façon équitable. Ainsi,Atheist Dezekrationa pu bénéficier d'autres influences (les miennes n'étant pas, à l'origine, spécialement Black Metal) et de l'évolution artistique d'Heimdall. Ce principe est désormais renforcé grâce à la présence des 3 autres membres. Malgré tout, notre album reste fortement marqué Black Metal, même si je le crois, tout comme toi, bien au dessus des étiquettes.


6)Avec un nom relativement épuré comme DUNKELNACHT (= dark night en anglais), n'avez-vous pas peur d'être confondu, mal associé ou même oublié assez rapidement ? d'ailleurs, pourquoi ne pas avoir gardé l'esthétique de votre précédent logo ? Qui s'est chargé de la pochette d'Atheist Dezekration que je trouve magnifique ?

Alkhemohr : Tu as raison et c'est pour quoi nous diffusons un maximum de photos pour que l'on nous reconnaisse bien, ahah ! Blague à part, je crois qu'un groupe se démarque par sa musique avant de le faire par son nom. DUNKELNACHT sonne bien, et c'est ce qui importe. En ce qui concerne le logo, nous l'avons changé car il ne correspondait plus à l'évolution du groupe dont nous avons parlé plus haut. Nous souhaitions quelque chose de plus propre, percutant, épuré et moderne. Enfin, notre pochette a été crée par Olivier Lomer (Blackout multimedia), membre d'ENTHRONED. Nous en sommes également très satisfait, et ce pour les mêmes raisons : propre, percutante, épurée et moderne.

7)Pourriez-vous expliquer à nos lecteurs de quoi parle vos textes ? Quel est votre concept ? Vos revendications ? Êtes-vous inspirés par la littérature ? Quels sont vos auteurs et vos ouvrages références ?

Heimdall :Atheist Dezekrationdemeure avant tout une oeuvre humaniste et intelligente. L'anticléricalisme est au centre de ce premier volet mais s'inspire de la société moderne et non d'icônes satanico-religieuses ou encore d'ésotérisme. Les écrits questionnent sur la place de la religion chez les Hommes. Il n'y a pas réellement de revendications, mais plutôt un constat.Atheist Dezekrationest une sorte d'oracle sans rendez-vous. Si vous adhérez, écoutez, sinon passez votre chemin... Personnellement, je ne suis pas très friand des littératures ou philosophies anticléricales (à part quelques grands classiques). C'est peut-être un tort. Je suis plutôt SF / Fantastique ; Asimov, Zelazny, Dick ou encore Herbert ne m'ont pas vraiment influencé pour cet opus. Cet album ne s'est pas inspiré de la littérature existante mais plutôt de l'expérience des membres de DUNKELNACHT. Il est riche en émotions et contrairement à certains, j'évite de jouer un rôle de pseudo artiste-intello en citant des références dont ils n'en comprennent même pas les fondements !

8)Le choix de la boite à rythmes est-il voulu ou est-ce que les batteurs sont une espèce en voie de disparition ? Comment le guitariste arrive t-il à accoucher de riffs aussi prenants et accrocheurs ? J'ai trouvé l'intro un peu particulière avec cet imam en train de réciter la prière ? N'avez-vous pas peur de la censure avec des titres tels queOligarchislamisme,Etau Chrétienou encoreTne Nailed Wings of Zionism?

Alkhemohr : Il est vrai que les bon batteurs se font rares et nous avons eu à subir cet état de fait. Pour autant, nous refusions de stagner ou de nous brider artistiquement pour qu'un batteur puisse suivre. Nous sommes alors naturellement passé sur boite à rythmes. Cette dernière a le mérite de faire progresser très rapidement les musiciens et nous ne regrettons donc pas du tout notre choix. Malgré tout, la BAR crée un certain vide scénique et ne ressort pas toujours très bien lorsque le matériel fait défaut. Nous avons alors eu la chance de rencontrer Max, batteur professionnel, qui s'est parfaitement et rapidement intégré au groupe. Nous sommes donc désormais au complet.
Nous avons toujours considéré l'Art comme un moyen d'expression. Les sujets que nous abordons nous touchent et il nous a alors semblé tout naturel de les traiter à notre manière. Il est vrai que nous abordons des thématiques sensibles, d'autant qu'il ne s'agit en rien d'un racisme débile mais de politique, de religion et de comportements humains. Pour autant, ne pas s'exprimer lorsque l'on en ressent le besoin s'appelle de l'autocensure et nous préférons sincèrement que le bridage intellectuel vienne des autres que de nous même. Pour le moment en tout cas, les lecteurs et l'auditoire semblent assez ouvert (à quelques exceptions près) et nous nous en réjouissons vraiment car cet état de fait correspond bien au discours, finalement assez humaniste et positif, de DUNKELNACHT.

9)Que pensez-vous de la scène black et death française ? Et internationale ? Quelles sont les tueries qui ne quittent pas vos platines ? Et au contraire, les daubes qui prennent la poussière dans vos greniers ? Comment se porte la scène lilloise ? Quels groupes pourriez-vous me conseiller ?

Alkhemohr : IMMORTAL, WATAIN, NEGATOR, MELECHESH, la liste peut être longue pour ce qui est des très bons groupes. Elle pourrait l'être bien plus encore concernant les mauvais et c'est pourquoi je ne m'attarderais pas beaucoup plus sur la question, ahah ! En tout cas, si j'ai un groupe du Nord de la France qui me vient directement en tête lorsqu'on parle de Black/Death c'est BLISS OF FLESH !
Heimdall : Un autre groupe que je conseille sur la scène française : DEVIANT MESSIAH.

10)Pouvez-vous me dire un mot sur votre label (M & O Music) ? Comment s'est faite la signature ? Quels sont les autres artistes intéressants en metal extrême dessus selon vous ? Avez-vous eu des offres d'autres productions/labels ? Comment s'est déroulé votre enregistrement ?

Heimdall : L'enregistrement s'est déroulé de manière complètement indépendante d'un label ou distributeur. Nous l'avons réalisé nous-mêmes et avons enregistrés de 2007 à 2008. Le mix et le mastering se sont étalés sur 2008-2009 avec l'aide de Romain Pouly (ingénieur son). Il y a des centaines d'heures de travail derrière... ce qui est colossal pour un album. Au niveau de l'aspect business, Alexandre de M& O Music nous a proposé le deal le plus réaliste à nos yeux et nous n'avons pas hésité à signer chez lui malgré d'autres propositions. Un autre groupe que j'apprécie sur ce label est KIPLING (Post-Rock, Lyon).

11) Merci d'avoir répondu à mes questions que j'espère pas trop fastidieuses. Je vous laisse donc le mot final en vous souhaitant le meilleur pour l'avenir. Best regards !

Alkhemohr : Un grand merci pour la chronique désormais disponible sur ton site ainsi que pour cette intéressante interview. A bientôt sur scène !
Heimdall : Venez vous prendre la grosse claque avec DUNKELNACHT sur scène ! Merci à toi.

Benphegor