MYRKVID

Myrkvid 2

Black Metal, France

26/10/2013

Nous avons distrait les gars de MYRKVID des plaisirs de l'enfer (voir leur nouvel album sorti chez Hasgard Hass) le temps qu'ils viennent vous présenter leur horde infernale dédiée au Black Metal !

1 - Hail ! Pouvez-vous présenter MYRKVID à nos lecteurs ?

Myrkvid à vu le jour début 2007, dans le but de jouer du bon vieux black 'à l'ancienne', suite à mon éviction de mon groupe précédent, formé de gens peu motivés à faire quoi que ce soit, et aux influences musicales trop divergentes...
A partir de là, j'ai cherché des musiciens ayant les mêmes motivations que moi, et ainsi faires des enregistrements, et surtout, monter sur scène autant que faire se peut !

2 - Que signifie votre patronyme ?

Dans le langage Nordique, il signifie littéralement 'Sombre forêt', un nom que nous n'avons pas choisi au hasard; Dans la mythologie nordique, il symbolise une forêt aux confins du monde des dieux, qui le sépare du monde des géants... Dans mon approche, je ne me suis pas arrêté là, j'ai personnellement décliné ce détails en "forêt séparant le monde des dieux de celui des humains", deux mondes qui nous dégoûtent profondément, chaque jour... cet aspect un peu 'abstrait' que j'ai voulu donner à la signification du nom du groupe rappelle aussi l'utilisation que je fais des titres et des paroles de presque chacun de nos morceaux, des doubles sens, relatifs à tout ce que nous inspire le monde aujourd'hui, etc...

3 - Que cherchez-vous à exprimer à travers votre musique ?

Je crois avoir bien répondu à cette question dans ma précédente réponse !

4 - Comment procédez-vous pour écrire vos titres ?

L'écriture de nos morceaux s'effectue dans un processus assez long, les riffs de guitare sont notre matière première, je compose d'abord ce qu'on peux appeler le 'squelette', en m'aidant de mon logiciel sur ordi pour y poser mes tablatures, suivi d'une ligne de batterie très simpliste, ensuite, je le propose aux autres en répète, puis nous commençons à le travailler plus en détails...

5 - De quoi traitent vos textes ?

Mes textes sont souvent très personnels et abstraits, et j'ai jugé que ça ne devais pas intéresser grand monde, c'est pour cette raison qu'ils n'apparaissent pas dans le livret de nos cd, mais pour la majeure partie, ça traite de religion, et de tout ce qui peut me révolter au quotidien...

6 - Quelles sont vos influences (musicales ou autres) ?

Etant donné que je suis en grande partie responsable de l'écriture, on va parler ici de mes influences, qui sont vraiment très diverses, puisque je baigne dans le metal depuis mon plus jeune âge, je suis passé comme on a coutume de dire, par la voie 'traditionnelle', du heavy au black en passant par tout un tas de choses, ces influences se ressentent beaucoup moins dans notre EP 'Satanic Inquisition' que dans l'album à venir cet automne 'Pleasures Of Hell', vraiment plus varié ! On ne s'amuse pas à recopier un tel ou un autre, biensûr, notre black old school ne révolutionne absolument rien, mais ce que l'on fait, on le fait avec nos tripes, et ça se ressent dans notre musique ! Il n'y a pas de calculs ou de maths à la con comme dans le brutal death d'aujourd'hui, carrément chiant et dénué de feeling... Quand je compose, j'ai seulement à fermer les yeux, ou à admirer un paysage pour que me vienne une mélodie à retranscrire sur ma guitare, nos influences et notre feeling, c'est ça !

7 - Vous sentez-vous faire partie d'une "scène underground" ?

On fait tous indéniablement partie de la 'scène underground', dès lors que tu n'es pas distribué par une major et que tu es presque obligé d'accepter des deals merdiques pour pouvoir te produire sur scène et promouvoir ton groupe, ahaha !
Mais cette scène a ses bons côtés, la proximité avec tout le monde, l'intimité des petites salles, et c'est l'éclate à chaque fois pour nous, il y a toujours du bon à en tirer, pour le reste, aspect financier, etc, on s'en tape un peu, c'est une passion, et c'est pour elle qu'on vit !

8 - A terme, vous voulez régner sur votre ville, la France ou le monde entier ? En gros, quelles sont vos ambitions ?

Regner sur quelque chose... ? Non ! On fait notre musique pour nous même et pour ceux qui l'apprécient, dans notre ville, dans notre pays, et à l'étranger, pas besoin d'obliger qui que ce soi à aimer, ou de devenir le groupe 'hype' du moment que tout le monde doit se sentir obligé d'apprécier...

9 - Un avis à partager avec nous sur l'affaire Varg Vikernes ?

Qui peut être objectif sur cette question ? Il y aura toujours les fans de Burzum et de Varg, et ceux qui détestent. Et ce que les médias et les gens essaient de faire en ce moment est totalement pathétique, que ce soit les 'anti' ou les 'pro', ça ne regarde personne, qu'on le laisse vivre paisiblement dans sa ferme avec sa femme et ses gosses !

Sargon