OLDD WVRMS

Occult Doom, Belgique

23/01/2017

En l'espace de deux ans et quatre offrandes, OLDD WVRMS a déjà creusé de profondes stigmates dans notre peau. De fait, il nous fallait au plus vite rencontrer cet artisan d'un sludge bourbeux et hyptnotique. Dont acte.

 

1) Malgré son jeune âge, le groupe semble déjà en pleine possession de ses moyens. Quel fut votre parcours avant de former OLDD WVRMS ? 

Nous avons tous évolué dans plusieurs formations, aussi diverses que variées, du rock au death...de fait nous avons tous une expérience de groupe et un certain bagage en tant que musicien.

2) Quel était votre but lorsque vous avez monté le groupe ?

Le but principal était de monter un projet à l'atmosphère poisseuse, avec comme seules lignes directrices, la lenteur et la sorcellerie.

3) La sorcellerie et l'imagerie qui l'entoure, font partie intégrante de votre identité. Je trouve que vous parvenez, mieux que d'autres, à capter cette ambiance de rituel obscur et millénaire....

Merci, c'est vrai qu'il est facile de tomber rapidement dans certains clichés, nous essayons d'aborder le thème le plus sobrement possible, en laissant de la place à l'imagination de l'auditeur. Nous posons le décor, à lui de partir dans la direction qui lui plait.

4) Pouvez-vous nous en dire plus concernant votre rapport à l'occultisme ? 

La récurrence de nos thèmes tourne autour de la persecution des femmes qui préféraient vénérer la nature en lieu et place des religions. Ces femmes qui sortaient des sentiers battus, dictés par des maîtres de la bien-pensance auto-proclamés... Un thème encore très actuel... En gros, nous avons un rapport très "nature" à l'occultisme, apprendre à gérer la part de lumière et de ténèbres que nous avons en chacun de nous, introspection et mysticisme.    

5) Le cinéma et la littérature vous inspirent-ils à ce sujet ? De quelle manière ? Pouvez-vous citer quelques ouvrages ou films qui vous ont influencé ?

Enormément, voici une liste de films assez clichés que nous assumons  : Mark of the witch, Season of the witch, Suspiria, Häxan, Blair witch project, The conjuring, The vvitch, etc... Pour la littérature, les classiques tels que le Malleus Maleficarum et les contes de Salem, mais aussi les vieilles légendes de nos contrées et les bandes dessinées de Servais.

6) Votre nouvel opus se nomme Ignobilis. Il est très différent de ses prédécesseurs, plus ritualistique encore. Peut-on dire que vous avez trouvé ce que vous souhaitiez vraiment faire ?

Parfaitement, le mot qui revient le plus souvent dans les chroniques et retours est "hypnotique", c'est exactement ce qui nous souhaitions que l'auditeur ressente, les ambiances sont là et l'osmose des répètes se ressent vraiment au travers des morceaux.

7) On peut donc penser que vous allez continuer dans cette voie...

Absolument, la suite sera plus sombre et rituelle, le concept de base est posé et ce sera définitivement dans la continuité de celui-ci.

8) Au départ, votre style est plus survolté, agressif, presque sludge. A l'arrivée, OLDD WVRMS sonne  plus crapoteux encore, lent et hypnotique quoique toujours bourbeux et méphitique...

Certes, nous avons rapidement sentis que nous tournerions vite en rond avec des chanteurs agressifs, et que nous voulions poser dans ambiances plus atmosphériques et utiliser moins de voix pour apporter un côté presque liturgique aux passages qui le nécessitent vraiment... Ne trouvant pas de chanteur dans cet esprit, je m'y suis collé et le résultat semble fonctionner...

9) Sur scène, qu'est-ce que ça donne ? Conservez vous cet urgence cradingue ou bien cherchez-vous à retranscrire des atmosphères de cérémonies impies ?

Nous travaillons avec "A Thousand Lost Civilizations" pour la projection vidéo sur l'intégralité du show. Ces projections amènent un côté sale et rituel, pour répondre à ta question, d'après les échos, c'est un peu des deux...une cérémonie poisseuse, auditive et visuelle.

10) Stéphane Azam fait une apparition sur l'album. Pourquoi avoir fait appel à lui ? Est-ce un pote ? CROWN, son principal projet, parait en effet assez éloigné de votre univers... Comment s'est déroulée cette collaboration ?

C'est une connaissance, pour l'avoir rencontré une fois et étant fan de CROWN, nous lui avons simplement demandé de chanter sur un titre, il a accepté, il a enregistré chez lui et nous a envoyé les pistes, c'est aussi simple que ça. Nous sommes ravis du résultat, encore merci à lui.

11) J'apprécie beaucoup vos visuels, en particulier celui de  Luciana Nedelea qui, je trouve, colle parfaitement à votre univers...

Oui, en plus d'être une artiste talentueuse, elle est réellement  à l'écoute des musiciens, son univers graphique colle parfaitement avec notre musique. Nous travaillerons très certainement avec elle pour la prochaine sortie.

12) L'année 2016 fut donc bien remplie pour vous. Quels sont vos projets pour 2017 ?

Nous allons jouer un peu moins, histoire de commencer l'écriture de Manifest, notre premier véritable album, nous avons une bonne ligne directrice pour ce projet que nous voulons ambitieux... Donc cette année sera résolument calme pour revenir probablement début 2018 avec notre nouvel effort.

Childeric Thor