WOLOK

Sick black metal, France

juin 2004

Monsieur Naggaroth est quelqu'un de très occupé dans la scène métal (3 groupes et un fanzine) et faisant fi des critiques, il poursuit son bonhomme de chemin, faisant ce qu'il veut sans se soucier des autres. Et quand il décide de monter un projet avec Monsieur Mertz (ZARACH BAAL TARAGH notamment) on ne peut que s'attendre à quelque chose de terriblement malsain et maladif. Effectivement c'est bien à cela que l'on a droit...froid, malsain, terriblement hypnotique WOLOK est né de cette copulation infernale. Explications sur le passé le présent et le futur du groupe.

Hells ! Dis-moi ce qui t'a poussé à créer le groupe ? Quand l'idée a-t-elle germée ? Le rôle de Luc se cantonne aux textes et chants ou intervient-il dans le processus de création ?

Hail ! Le groupe s'est un peu créé par hasard. Et l'initiative ne vient pas de moi, mais de Luc. Un jour, il m'a téléphoné pour me dire qu'il souhaitait monter un projet avec moi. Evidemment, j'ai tout de suite accepté. Au début, il voulait faire quelque chose d'assez expérimental, dans la lignée d'ABRUPTUM (premiers albums). Mais je n'étais pas très inspiré, d'autant plus que ce groupe me déçoit depuis quelques années. Ensuite, nous avons opté pour un projet un peu plus speed/thrash à la GEHENNAH. Mais là pareil, pas trop d'idées. Lorsque je me suis enfin mis à composer, le résultat s'avéra différent de tout ce que nous avions évoqué : notre style s'est naturellement orienté vers ce black-metal ultra glauque aux relents proches de BLUT AUS NORD et de ses mélodies torturées (attention, je n'oserai pas prétendre égaler BAN car je n'arrive même pas à leur cheville). Ainsi est né WOLOK.
Quant au rôle de Luc, il est primordial, même si sa contribution se limite au chant. Notre processus est simple : j'écris tous les textes, j'enregistre les titres, et j'envoie le tout à Luc afin qu'il ajoute ses parties vocales. Donc pour répondre à ta question, on ne peut pas vraiment dire qu'il intervienne dans le processus de création musicale, mais je te garantis que si ce n'était pas Mertz qui assurait le chant sur WOLOK, le résultat serait décevant. WOLOK rime uniquement avec Luc Mertz.

Un split-vinyl est sorti récemment avec REVERENCE. C'est sorti en autoprod' ou sur un label ? Y a-t-il une évolution par rapport à l'excellente 1e démo ? Comment s'est fait le rapprochement avec REVERENCE ? Pourquoi un split avec ce groupe qui ne joue pas vraiment le même genre de black que vous ?

Non, tu te trompes. Ce split Ep n'est pas encore sorti. Nous sommes toujours à la recherche d'un label. Je sais que Grégory de REVERENCE est en contact avec un label, mais rien n'est fait, donc je ne peux pas t'en dire plus pour l'instant. Je ne pense pas que l'on puisse sortir un split Ep en autoprod', ce serait bien trop coûteux.
Cela dit, WOLOK a enregistré deux nouveaux morceaux destinés pour ce split. Mais après mûre réflexion, nous avons décidé de n'en retenir qu'un seul pour le split Ep. Je ne pense pas qu'il y ait une quelconque évolution dans la mesure où le style WOLOK est identifiable dès les premières secondes de l'écoute. Mais je suis assez satisfait de ces deux nouveaux morceaux. Le chant de Luc en fera frissonner plus d'un.
Quant au rapprochement avec REVERENCE, tout est parti d'un trade. Grégory souhaitait m'envoyer ses démos en échange des miennes. Il a ensuite avoué avoir bien accroché à WOLOK en précisant dans son e-mail " A quand un split cd REVERENCE / WOLOK ? ". Je lui ai répondu " Ben, quand tu veux ! ". A partir de là, les choses se sont accélérées, mais malgré toute notre motivation, aucun label n'a pu nous garantir de sortir cet Ep pour l'instant. Mais même si REVERENCE joue un style musical assez différent de WOLOK, il n'en demeure pas moins intéressant de partager un disque avec eux. C'est même un honneur pour nous. La dernière démo de REVERENCE est d'ailleurs excellente.

Y a-t-il un label en vue ? A part une meilleure distribution, que penses-tu que puisse t'apporter un label ? La prod' est bonne, le lay-out bien que minimaliste correspond parfaitement au trip...

Il y a plusieurs labels avec qui nous avons de sérieux contacts. Je ne peux pas trop t'en parler car rien n'est sûr, d'autant plus que ce sont surtout les gars de REVERENCE qui s'occupent de tout ça. Ce que peut m'apporter un label ? Propager le nom de WOLOK, tout simplement. Sortir nos Ĺ“uvres sous un format autre que la tape ou le cd-r, je pense bien sûr au vinyle ou encore au cd.
Pour ce qui est de la prod', tu dois être le seul à la trouver " bonne ". Le son de WOLOK se veut très cru, mais d'un autre côté, notre démo se démarque de celles des autres dans le sens où tout est audible malgré la prod'. Quant au " lay-out ", il a été réalisé à la va-vite, qu'il s'agisse du logo ou des illustrations. Mais comme tu le dis, il correspond bien à l'esprit WOLOK.

Tu m'avais dit que tes influences principales étaient BLUT AUS NORD...WOLOK en est assez éloigné je trouve pourtant ; les riffs tordus et les ambiances ont plutôt des touches de ZBT, mais plus structurés et mieux produit. Es-tu d'accord avec moi ? Y a-t-il des influences autres ou extra-musicales ?

Il est vrai que je suis un grand fan de BLUT AUS NORD, surtout des dernières réalisations du groupe. De ce fait, je pense que certains éléments de leur musique se laissent deviner dans celle de WOLOK. Il ne s'agit évidemment pas de plagier tel ou tel groupe, mais cette influence donne une idée à ceux qui ne nous connaissent pas.
Sinon, je ne trouve pas que WOLOK ressemble musicalement à ZARACH BAAL THARAGH dans la mesure où Luc ne participe pas au processus de composition. Le seul élément commun entre WOLOK et ZBT pourrait, à la limite, résider au niveau des parties de chant. Franchement, je crois qu'il est assez difficile de définir la musique de WOLOK. Sans passer pour un connard de prétentieux (mon but ne s'inscrit vraiment pas dans cette lignée), je pense que WOLOK a son style propre. Il existe une " touche WOLOK ".
Enfin, je vais te décevoir, mais je n'ai pas d'autres influences extra-musicales. Je me contente de penser par moi-même.

De quoi traitent les paroles ? WOLOK a-t-il un concept particulier ?

Tout à fait, WOLOK est un concept. En fait, pour ce qui est du choix du nom, ce " mot " n'existe pas et n'est que pure invention de ma part. Dans mon mode d'imagination, Wolok représente un trou noir qui engloutirait l'existence et qui déboucherait donc sur le vide universel. La cause de ce fantasme de destruction et d'engloutissement trouve son explication dans ma haine envers la religion et tout ce qu'elle implique.
Les deux nouveaux morceaux que j'ai écrits pour ce fameux split avec REVERENCE s'intitulent Anti-Life Conjurors et N.D.E. Worshippers. Cette notion d'anéantissement sera toujours présente dans mes textes.

As-tu commencé à composer pour une prochaine démo ou un album ?

Non, pas avec WOLOK en tout cas. J'attends avec impatience que le split Ep avec REVERENCE sorte, et ensuite, on verra pour ce qui est d'une nouvelle démo, ou d'un nouvel album. D'ailleurs, WOLOK est en contact avec un label italien qui serait intéressé pour ressortir notre première démo Universal Void en vinyle. Mais rien n'est fait.

Comment arrives-tu à concilier tous tes groupes, ton zine et une vie normale ?! KRAZUMPATH a une approche plus thrash mas qu'est-ce qui différencie WOLOK de DEVILISH ERA ? Crois-tu arriver à suivre chaque projet sans te répéter ? D'ailleurs, as-tu de nouveaux projets en prévision ?

A vrai dire, je ne sais pas comment je m'en sors ah ah !! Pour les groupes et projets, c'est pas très difficile à gérer dans la mesure où nous ne répétons jamais ! Eh eh ! Pour le zine, c'est vrai que FOEDUS AETERNUS ZINE me prend beaucoup de temps, mais j'ai heureusement déniché deux collègues carrément géniaux grâce à qui le zine ne cessera de progresser ! Je suppose que tu connais ces deux gusses, hein ?? Ajoute à tout ça ma vie personnelle (études, compagne, ou encore les heures passées au stade St Symphorien à Metz... argh, alors là, ça casse l'image WOLOK ah ah !!), et là c'est vrai que ça fait beaucoup de choses eh eh !! Enfin bref, ce n'est pas important...
Concernant la différence entre DEVILISH ERA et WOLOK, je pense que l'approche des deux projets s'avère totalement différente, aussi bien musicalement que conceptuellement. DEVILISH ERA se veut plus complexe, plus raffiné, plus recherché. Les textes sont plus réfléchis sans pour autant perdre en acerbité. D'un autre côté, WOLOK sonne beaucoup plus crade, plus malsain. Les textes sont plus directs, plus noirs. Il s'agit en fait de deux univers différents.
Et malgré mes nombreux projets (quatre en tout), je pense ne pas me répéter. Chaque entité a sa propre aura. Un groupe ne me suffit pas. Cependant, je n'ai pas prévu de créer de nouveaux projets. Je dois m'atteler à la composition du prochain KRAZUMPATH avec Olivier, démo qui, comme tu le soulignes justement, sonnera beaucoup plus thrash.

Qu'est-ce qui t'a plu dernièrement ou déçu en metal ? Tu n'es pas trop surchargé d'écoutes avec tout ce qui sort ?

J'ai été conquis par le dernier SUFFOCATION ! Une énorme claque ah ah !! En black, j'ai bien accroché au dernier WATAIN. Sinon, en vrac, j'ai carrément adoré le dernier album de SKEPTR (sorti sur le label du gars de BLUT AUS NORD), le dernier VOMITOR aussi, ou encore les récentes sorties de ONDSKAPT, SILENCER, etc. Des trucs qui m'ont déçus ? Il y en a tellement. Le dernier ABRUPTUM m'a royalement barbé, tout comme le dernier HOUWITSER. Ma déception fut de taille avec Chimera de MAYHEM. Cet album est loin d'être transcendant.
Mais c'est vrai que je reçois beaucoup de trucs pour le zine, je suis surchargé d'écoutes, mais je prends le temps de tout écouter, par respect pour les musiciens. J'ai reçu d'excellentes démos, et j'ai par exemple été subjugué par la qualité de la démo de ATROPHY, groupe que je qualifierais de SUFFOCATION français ! Ce groupe tue !

Parle-moi un peu de la scène suédoise puisque tu t'es exilé là-bas plusieurs mois. C'est un pays metal ? Les gens se bougent plus le cul pour la scène ? Quelle est la tendance chez eux ? La Suédoise est vraiment top canon ou c'est un mythe ?

Ah ah !! Oui, là, tu me fais pousser un gros soupir avec cette question. La Suède me manque. J'y ai passé 5 mois inoubliables. Comme j'ai eu l'occasion de le dire à certaines personnes, la scène black-metal est à l'agonie. En cinq mois, je suis allé voir pas mal de groupes en concert (une quinzaine en tout), mais pas un seul de BM. Même au niveau groupes locaux, hormis WATAIN qui font parler d'eux, je peux te dire qu'il n'y a rien à se mettre sous la dent. Par contre, la scène death-metal est au beau fixe ! Je ne te parle pas de la scène death mélodique, mais de la scène death brutal ! J'ai découvert de nombreuses formations qui méritent l'attention de tous les adeptes du genre : je pense à NOMINON, DEVIANT (ces gars ont tout juste 18 ans et ils jouent aussi vite que CRYPTOPSY), DEFLESHED, etc. Voilà en gros la tendance actuelle en Suède, ou plutôt dans le coin où j'ai habité (Uppsala, à 40 minutes de Stockholm). Peut-être que la situation à Göteborg est tout autre...
Les gens se bougent le cul pour organiser de gros concerts à Stockholm ou à Göteborg. Mais quand il s'agit d'organiser des concerts dans des villes plus petites (comme Uppsala donc), c'est plutôt le public qui ne répond pas présent. Olivier et moi nous sommes rendus à un gig dont l'affiche était la suivante : DEVIANT / NOMINON / PLEURESY / MASTER. Oui, MASTER, les grands-pères du death metal ! Et bien figure-toi que nous n'étions que deux !!!! Enfin, nous deux et les musiciens de chaque groupe, les techniciens, les responsables, etc. Deux entrées payantes, tu te rends compte ?? En fait, tant qu'il ne s'agit pas d'un concert important qui a lieu à Stockholm, les Suédois préfèrent rester le cul devant leur ordinateur, pour reprendre les mots d'Erik (WATAIN). C'est triste.
Enfin, ce n'est pas une légende, la Suédoise est bel et bien " top canon ", mais l'archétype de la grande blonde aux yeux bleus est un peu dépassé. D'ailleurs, les petites Suédoises brunes sont bien plus jolies. Mais quand je suis allé en Finlande, les filles y étaient encore plus belles. Raahhh !! T'aurais jamais dû me poser cette putain de question, je regrette encore plus d'être rentré au bercail maintenant !

Je te remercie et te souhaite bonne chance pour ce nouveau projet. A toi de conclure !

Merci infiniment pour cette interview ! La Horde Noire fait partie des meilleurs webzines français selon moi, et c'est pourquoi je suis ravi de figurer sur votre site. Merci pour le soutien. Sinon, il nous reste quelques copies de Universal Void pour les losers qui n'auraient pas encore acheté notre démo . Magnez-vous le derche, il n'en reste plus beaucoup (NDLR : il n'y en a que 100 copies...).
Kill yourself & worship WOLOK !

Dr JABUSE