La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Atrophy : Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond

ATROPHY - Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond

Great dane records, 2009

Death thrash metal, France

CD

Je me souviens encore de la manière dont j'ai découvert Atrophy ; nous étions alors en 2004, un heavy métalleux qui faisait les mêmes études que moi et qui savait que j'adorais le death metal me ramena un beau matin la démo d'un groupe de Chambéry (Rhône Alpes) qui s'appellait Dédales , ce groupe était Atrophy . Vu que la personne n'en avait rien à foutre de la galette, elle m'en fit gracieusement don ! J'avais quelques appréhensions quand même avant écoute car il est vrai que la région Rhône Alpes n'est pas reconnue pour son lot de groupe de death metal ! Au final, Dédales me plu, Atrophy pratiquait un death bien construit et en plus de ça avec un son vraiment bon pour une démo, ce qui n'est pas donné à tout le monde !!! Quelques temps après, j'eu la chance de voir le groupe en première partie de SUFFOCATION , la prestation des savoyards me laissa un bon souvenir. Depuis je ne m'étais pas plus intéressé que ça au devenir d' Atrophy , et pour être honnête, je pensais même que le combo avait splitté tant le groupe ne faisait plus parler de lui dans l'underground ! Pour cause, Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond est la nouvelle sortie du groupe depuis belle lurette, je ne compte pas le split sortit entre temps en compagnie de CARMINA , AMETHYSTE , DARKLORD et Labyrinths , la réédition des deux premières démos (oui une autre démo est sortie en 2002 avant Dédales ).

Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond commence sur une intro digne du morceau One de METALLICA , s'en suit Lexical Occultation Part II , un morceau résolument plus death metal. Depuis Dédales , du chemin a quand même été fait par le groupe, son death a évolué. En effet même si l'on retrouve cette base death, je trouve qu' Atrophy laisse beaucoup plus la place à des parties atmosphériques dans ces morceaux que par le passé. Des titres comme Randomized Lives ou encore Perceptions possèdent une dose de mélodie non négligeable, j'irai même jusqu'à dire qu'aujourd'hui le groupe pratique un death thrash atmosphérique (terme à prendre avec des pincettes). Atrophy n'a rien à voir avec des combos de la scène américaine comme BRODEQUIN , MALEVOLENT CREATION ou que sais-je encore... Dans tout les cas vous m'aurez compris, du moins je l'espère ! Atrophy a construit avec Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond un album complet, ça ne fait aucun doute. Le groupe de Chambéry joue dans la cour des pros et non des amateurs. Ceci est un état de fait, après cette nouvelle production ne m'a pas botter le cul au point de mettre un 8/10, il faut être honnête même si je reconnais le travail accompli, les goûts et couleurs ça ne se discute pas ! Au final je trouve Lexical Occultation 1.618: The Veil from Beyond bien, sans pour être autant une tuerie !!!

Maxtician - 5,5/10