La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Drudkh : Handful of Stars

Drudkh - Handful of Stars

Season of Mist, 2010

Folk metal, Ukraine

CD

Revoilà mes bois ukrainiens préférés ! Et oui, \"Drudkh\" veut dire \"forêt/bois\" en roumain. Il y avait longtemps que je n'avais plus rien entendu de ce groupe, dont certains des membres évoluent aussi chez ASTROFAES, HATE FOREST, DARK AGES, car j'avais loupé Microcosmos à sa sortie. Autant je ne peux que vous conseiller leurs 2 premières tueries black metal que sont Autumn Aurora et Forgotten Legends , ainsi que leurs 3 chefs-d'œuvre pagan/folk/black que sont The Swan Road, Blood in our Wells et Estrangement , autant celui-ci est largement moins convaincant. Je m'explique. On commence par une petite intro bien pourrie. Plus que 5 vrais titres d'emblée de jeu. Et là franchement, c'est la débandade totale ! 5 compositions au son super propre (usines Season of Mist ?) complètement aseptisées et mielleuses au possible. Alors oui, la technique est là. Mais pour accoucher de mélodies et riffs si gnan-gnan, autant ne rien faire. Mais ou sont donc passés ces passages si magiques m'emportant dans des contrées sauvages une pleine journée d'automne à des temps médiévaux ? Rien, plus rien. Que des instants pour chialer tout seul devant sa chaine audio (ou pour vendre un max ?). Une batterie au rendu sonore si puissant qu'on croirait n'entendre plus que ça tellement c'est en premier plan. Là encore, la magie que donnait cet instrument rythmique en second plan par le passé a disparu. Seul le chant m'a plu car ressemblant très fortement à celui du hurleur de chez NOKTURNAL MORTUM, avec un timbre très 'black/RAC'. Comme chez leurs confrères précédemment cités, les pistes sont relativement longues (8 à 12 minutes). Mais chez NOKTURNAL MORTUM ou sur les premiers Drudkh, j'en redemande. Là, je m'ennuie profondément à attendre que le CD finisse. Sur la fiche biographique, il est indiqué de partout que les textes sont tirés de l'oeuvre de deux poètes ukrainiens connus, aux noms imprononçables pour nous. Alors oui, c'est gentil, les textes sont sans doute très beaux, mais moi j'y pige rien à l'ukrainien et en plus, les paroles ça ne fait pas la musique, ou alors on fait du rap ou du slam. Comme m'a dit mon ami grindeux, ce skeud lorgne plus vers de la pop/rock que vers du metal au sens large du terme. Je ne parlerai même pas de metal extrême. Tous les adorateurs des anciens albums comme moi, vous voilà prévenus. Les autres devraient plus commencer par les débuts du combo, à mon avis. Comme vous l'aurez deviné, intense déception sur ce coup-là. Et 2ème terrible déception pour la section 'Underground-Activists' qui m'avait déjà fait le coup avec NAER MATARON et son très-très moyen Praetorians .

Benphegor - 03/10