La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Hat : Vortex of death

HAT - Vortex of death

Abyss records, 2011

Black métal, Norvège

Album CD

Hat c'est la bonne came du black métal, un de ces groupes dont on sait que le contenu va se révéler attractif et plaisant, sans pour autant casser les briques et faire venir les infirmier psy sur dénonciation du voisin. (Ça pue le vécu, hein!!).
A l'écoute, il faut dire que c'est super sympatoche, j'y ai trouvé dans ce groupe le bon pote de la bande qui balance une ou deux bonnes vannes de temps en temps. Voila pour les métaphores vaseuses.
Hat se base sur deux musiciens (Nevresch & Undertrykker) qui appliquent un black métal dit \"misanthropique\", mais bon ça, on oublie. Cela dit, oui c'est du bon, la prod' est bien branlée. Tout et bien dosé, même un peu trop d'ailleurs. Elle est assez old-school mais propre, qui sent le travail studio, pas l'enregistrement dans les bois la nuit sans lune.... Calibrée en somme pour le black métalleux moyen. Ce qui me tue dans ce groupe (oui je suis mort pour c'est la trentième fois, mais on me ressuscite uniquement pour chroniquer), c'est la qualité des compos, qui sont pile poil dans le timing pour ne pas nous endormir : paf un petit riff épique a la dissection, puis on attaque à nouveau et pif sur un petit mid-tempo bien agréable, de temps en temps un peu d'acoustique, ça calme les no-noreilles et ça permet de montrer la charmante voix de notre chanteur Undertrykker. Ca repose aussi du blast incessant. Ca sort bien de derrière les fagots et même si ça pompe chez tout les grands du genre (même un môme vous sortira les groupes dont je parle alors moi vous pensez!), Hat garde quand même une ptite touche d'originalité par si par là. Des Cut-scenes indus' bien vues et bienvenues dans Invocating death par exemple... Hem, en fait, c'est la seule. Fans de Grand Déclaration Of War ou de 666 international, Unleashed passez votre chemin!

Bon 1993/2010 ça laisse un bon petit passé et le break de dix ans qu'ils ont subi les a sûrement aidé à rester scotchés sur les classiques de l'époque. Je ne pense pas qu'on puisse leur jeter la pierre en les accusant d'être basique vu leur ancienneté. Y a des couples qui ne changent pas, c'est comme ça.

Cet album se révèle direct et rentre dedans, mais pas grossier. Hat taille finement dans le morceau black, digne de mériter une place avec tout les bons nom de seconde main ! 45.17 minutes de pures incantations black-métalleuses, c'est frais et ça passe bien ! Ca nous parle, ça invoque la dureté sèche, froide et métallique du Nord avec ces riffs acérés. Tout ça glisse dans vos oreilles, qui se laissent bien agréablement surprendre par la force qui se cache toujours dans la Bête.
Au final c'est de ces petits airs qu'on sifflote au boulot, qui rentrent direct dans le cortex. Pas de concept, tout est clair et ça ne fait pas de mal. Pour les fans de black direct et old-school.

Wido de circumpice - 6.5/10