La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Nocturnal Depression : Split

WEDARD - Split

Wotanstahl Klanschmiede, 2009

Black dépressif, France

CD

Bon, 2 groupes et 3 titres pour 35 minutes de black metal froid, désespéré et parfait pour n'importe lequel d'entre vous qui veut zapper sa joie de vivre. On attaque par 2 longs titres de la formation germanique soi-disant \"légendaire\" répondant au nom de WEDARD. Mouarf, si \"légendaire\" qu'aucun de mes potes appartenant au \"milieu metal\" ou moi ne connaissions. Enfin, passons au contenu musical. WEDARD c'est une sorte de croisement bien ficelé entre le BURZUM époque Filosofem avec des parties de synthé judicieusement placées, et WIGRID époque Hoffnungstod surtout pour les parties batterie et le son assez étouffé. Le tout saupoudré d'une atmosphère véritablement lugubre à la NORTT. Les riffs étirés et hypnotiques sont soutenus par des vocaux alternant le récit parler avec des déchirements criards et aigus, là-encore un peu comme chez Varg Vikernes . L'ensemble vous donnera une de malaise psychiatrique palpable. Je ne peux que recommander ces 2 premiers titres à tout metalleux vibrant sur un black basé sur les atmosphères et le ressenti des émotions, plus que sur la brutalité ou le branlage de manche. On passe ensuite à l'unique piste de 20 minutes que nous offre le duo français Nocturnal Depression. Ce jeune groupe remontant à 2004 est composé entre autres par un certain Lord Lokhraed déjà connu pour ses méfaits au sein de GRIM LANDSCAPE, VALSBLUT(session), HELEGION,... Leur black metal est là-aussi relativement minimaliste et répétitif, mais ne parvient malheureusement pas à captiver l'auditeur de la même façon que leurs compatriotes allemands. Pour vous donner un exemple, le même riff très classique répété en boucle remplit les 15 premières minutes. On n'a le droit à une petite variante de ce riff pour les 5 dernières minutes. Influence indéniable des Black Legions pour ce qui est du son très cru et bien cradingue. La batterie (ou b-à-r ???) ne change absolument pas de rythme pendant toute la durée du morceau. Le chant m'a vaguement rappelé la scène UGBM finlandaise à la INCRIMINATED, DEVILRY et consorts. Les vocaux écorchés et gutturaux sont toujours à la limite du death et du black. On dirait du KROHM en plus chiant en fait. Il va falloir faire bien mieux pour sortir du lot à mon avis. Le futur nous le dira. A noter que j'ai largement préféré Nocturnal Depression sur le split EP réalisé en compagnie de KAISERREICH. A vous de voir donc pour ce split en demi-teinte, tout en sachant que WEDARD excelle dans son art musical.

Benphegor - ND:3/10