La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Soulgrind : The origins of paganblood

SOULGRIND - The origins of paganblood

Holy records, 2005

Dark metal, Finlande

Album CD

Déjà plus de dix ans d'existence pour Soulgrind dont le passé pré-Holy Records est souvent ignoré par la plupart, car s'il s'agit bien du quatrième album du groupe chez Holy Records, \"The origins of the paganblood\" est en fait le septième album de Soulgrind, qui était initialement un solo projet, qui il faut le dire a énormément changé depuis ses débuts fort peu connus avec \"La matenza, El himno pagano\", sorti en 1993 chez Malodorous Mangled Innards Records, un label allemand défunt, à une époque où Heikkinen oeuvrait dans une sorte de doom death expérimental intéressant mais qui sonne aujourd'hui assez vieux. Il ne reste pas grand chose de cette époque si ce n'est le mot \"pagan\". \"The origins of paganblood\" poursuit dans la lignée des précédents albums chez Holy Records, à savoir du dark metal, donc un style de metal extrême moins rapide et violent que le black, avec plus d'atmosphère et une voix lorgant vers le black metal. Rappelons que la plupart des membres qui entourent Heikkinen officient également dans GLOOMY GRIM comme son leader Agathon, et ont officiié aussi dans le génial Thy Serpent au registre fort différent, comme Azhemin l'actuel chanteur. \"The origins of paganblood\" s'inscrit dans la lignée du précédent \"Into the dark vales of death\" sorti en 2002 mais je trouve qu'ici il y a un côté heavy metal bien plus mis en avant et le chant féminin de Lillith (ex-Lullacry) n'y est pas pour rien car sur ce nouvel album, son chant prend parfois des accents très typés heavy metal, aspect heavy qui transparait aussi dans de nombreux aspects musicaux. Le côté sympho est bien-sûr toujours présent grâce à la présence de synthés parfois très bien utilisés, d'autres fois un peu ratés comme l'intro de \"The watchful eye and the old way\" qui pourrait rappeler les cultes In Slaughter Natives mais ici en version ratée. Mise à part cela, l'ensemble de l'album est bon, avec de bons passages et de bonnes mélodies, et très metal, et peut donc toucher un public metal plus large que les simples adeptes de dark metal, puisque intégrant de nombreuses influences et je dirais même avec un fond rock n'roll indéniable. A l'instar de la plupart des récentes sorties Holy, l'album existe en version limitée avec un DVD incluant un concert enregistré en Finlande, une partie de leur prestation au Festival de la Rotonde, le dernier clip \"Northlander\" ainsi que les clips \"Tearflower\", \"Song of mantsi\", et deux titres inédits ainsi que les traditionnelles photos.

Adnauseam - 6,5/10