La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

The Vision Bleak : The Deathship Has A New Captain

THE VISION BLEAK - The Deathship Has A New Captain

Prophecy Productions, 2004 a.b.

Horror gothic metal, Allemagne

Album CD

C'est avec plaisir que j'ai appris l'arrivée de cette seconde version promo à la rédaction, la première ne contenant que les premières minutes des titres et m'ayant laissé sur ma faim, et surtout celle-ci me permettant d'avoir une plus grande objectivité et d'approfondir l'analyse de cet album. Toutefois cette version intégrale n'est pas la définitive puisque la définitive comporte des narrations en anglais entre les titres réalisées par la voix allemande du Saroumane mais les deux versions permettent de bien se rendre compte de la totalité finale de l'album si on les joint. Que dire de plus par rapport à ce qui a déjà été dit? Rappelons déjà que The vision bleak est le nouveau projet de Schwadorf, le leader du malheureusement défunt Empyrium. Ce nouveau projet constitue cependant une véritable rupture avec Empyrium et n'a aucun rapport avec, qu'il s'agisse de leur période métal ou \"dark accoustic\", le seul point commun étant la qualité que l'on sent à l'?uvre. The vision bleak pratique en effet un horror gothic metal de qualité où la dérision semble absente contrairement à la plupart des groupes oeuvrant dans ce style même si le côté kitsch reste présent, inhérent probablement au folklore de l'horreur ayant inspiré l'album ( \"The fog\" de Carpenter, \"Mountains of madness\" de Lovecraft, \"Nosferatu\" de Murnau, \"Metropolis\" de Fritz Lang, Frankenstein, les loup-garous entre autres). Ce que l'on constate c'est déjà une richesse dans la musique apportée par les atmosphères aux synthés et autres voix féminines et le soin apporté à ces arrangements, à l'image du packaging (travail souvent bâclé chez la plupart des groupes de ce style mais dont un compositeur comme Schwadorf ne saurait négliger), ainsi que la variété entre les morceaux. Des morceaux en effet variés : on passe d'une ouverture plus grandiloquente à des morceaux et passages plus entraînants, d'autres plus lents, certains plus saccadés (\"Metropolis\" avec ses étranges consonances dans le couplet à la \"Harvester of sorrow\"(???), toujours avec des passages leads mélodiques. Il s'agit dans l'ensemble d'un gothic metal teinté \"horror\", avec une voix claire et grave chantant en anglais, un gothic metal plus typé allemand (Ewigheit, Eisheiling en rapide et sans aucun élément electro mais parfois aussi un peu aux suédois de Sundown sans le côté doom) et non \"heavenly\" (Within Temptation et consorts), incorporant des éléments atmosphériques et se dissociant assez de groupes \"horror\" comme Notre Dame. The vision bleak apparaît ainsi comme une valeur sûre, qui se démarque des autres groupes et qui mérite qu'on y prête attention. La version limitée comporte en plus cinq titres remixés en version classique.

Adnauseam - 8/10