La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Tuatha De Danann : Tingarala tingadun

TUATHA DE DANANN - Tingarala tingadun

Underclass, 2001

Folk metal, Brésil

Album CD

TUATHA DE DANAN est un groupe brésilien qui jusqu'à la sortie de leur deuxième album \"Trova di danu\" en 2004 était méconnu en France jusqu'à sa signature avec UNDERCLASS qui a ressorti les anciens albums du groupe. Tuatha De Danann s'est crée en 1995, et a sorti trois demos: \"the last pendragon\" en 1995, 3faeryage\" en 1998, et Tuatha de Danann \" en 1999 qui comporte la demo Faeryage\" en plus des quatre titres, réédité depuis en cd par UNDERCLASS . Ce groupe brésilien est réellement atypique, déjà il joue du folk metal, style peu mise ne valeur dans la scène brésilienne, mais plutôt que puiser son folklore dans les racines sud américaines de ses terres natales, il puise son inspiration textuelle, son folklore et sa musique dans la culture celte. Le patronyme du groupe désigne en fait les premiers habitants des terres d'Irlande qui vénéraient la déesse Danu, qui avaient des pouvoirs magiques et qui étaient proches de la nature. Evidemment Tuatha De Danann s'inscrit dans la brèche métallique ouverte par SKYCLAD sauf que son arrière fond métallique est avant tout le heavy metal. Ainsi les morceaux les plus métalliques ont un côté vieux HELLOWEEN avec un chant du même genre qui ressort clairement sur \"Behold the horned king\". Tout leur univers est construit autour de ce folklore celtes, ainsi \"Finfangor\" parle d'un nain nommé Finfangor, le morceau commence comme un chant dans une taverne pour finir en heavy. La musique semble parfois suivre les textes, ainsi dans l'hommage à \"Vercingetorix\" le chanteur prend une grosse voix aux consonances death, voix que l'on retrouve à plusieurs endroits mais de manière très minoritaire, et la musique se veut légèrement plus extrême. L'ensemble de l'album est imprégné de folk celtique, certains morceaux sont très heavy speed mais il y a aussi de purs morceaux folk celtique comme \"Celtia\", d'ailleurs leur base heavy est toujours complété d'éléments folk que ce soit la fameuse flûte irlandaise très typée de la musique celtique (\"whistle\"), ainsi que du violon ou encore de la mandoline, l'ensemble étant exécutée dans une humeur plutôt jovial et entraînante. IL s'agit donc là d'un bon album dans l'ensemble de folk metal cetique, très intéressant qui n'a rien en soit de sombre ou mystique mais est plutôt une expression d'allégresse communicative mais pas forcément évidente à pénétrer selon son état d'esprit du moment.

Adnauseam - 7/10