ABORTED

Aborted

Death metal, Belgique

Octobre 2007

On ne présente plus ABORTED et leur brutal death dévastateur! C'est un Sven très disponible qui a bien voulu m'accorder quelques minutes de son temps juste avant de monter sur scène afin de réaliser cette interview. Merci à lui et, surtout, bonne continuation avec ce nouveau line-up des plus efficaces!

Pour commencer cette interview on va parler de cette tournée avec BEHEMOTH et KATAKLYSM. Comment ça s'est passé jusqu'à présent?

Sven: Excellent! C'est sans aucun doute la meilleur tournée qu'on ait fait. Avec les trois groupes, ça marche hyper bien, que ce soit au niveau personnel ou au niveau de l'affluence aux concerts. C'est trois groupes dans le même genre mais qui ont quand même certaines différences les uns des autres. Presque toutes les dates sont complètes ou quasi-complètes, donc c‘est cool...

C'est la dernière date ce soir avec BEHEMOTH?

Sven: Ouais! Nous ensuite on continue encore sur douze dates avec KATAKLYSM...

J'ai pu voir que depuis le 8 septembre (ndlr: l'interview a eu lieu de le 14 octobre) vous faisiez un concert par soir, et constamment dans des pays différents! Le rythme n'est pas trop élevé?

Sven: Tu sais c'est ça les grosses tournées. Pour nous c'est ok, on a la pêche...

Tant mieux alors! Je voulais savoir si il y avait une grosse différence « d'ambiance » entre les pays?

Sven: Oui, ça dépend. Là en Belgique c'était vraiment bien, Strasbourg était vraiment énorme aussi. On va voir pour Lyon maintenant! (rires) Il va falloir que le public français défende sa réputation! On a eu des pays ou s'était vraiment cool, je te parlais de la Belgique mais il y a eu aussi l'Autriche, c‘était tout simplement énorme! La pays le moins bon, jusqu'à maintenant, je dirais que c'est l'Allemagne, avec la Hongrie aussi, en y repensant...

Et concernant le HELLFEST? J'étais présent là-bas, je vous ai vu, très bon concert d‘ailleurs! Quel bilan faites-vous de cette date, étant donné les complications qu‘il y a eu?

Sven: Et bien écoute très bien pour nous, on a eu aucun problème. On est arrivé le samedi, on a entendu beaucoup de rumeurs autour de nous. C'était un très bon concert, malgré le fait que j'avais le bras dans le plâtre et que notre bassiste avait une douleur à l'épaule...

J'ai pu voir sur votre site internet qu'il y avait un nouvel album en préparation, tu peux nous en dire un peu plus?

Sven: On ne peut pas dire grand-chose encore. On est en train d'écrire les morceaux là, dont quatre sont plus ou moins finis. Disons que l'album sera plus axé sur le côté live que le précédent, album qui avait été composé que par deux personnes, il n'y avait pas vraiment de line-up à l'époque. Ça restera bien entendu du Aborted mais avec des nouveaux éléments.

Et comment se passe donc la composition avec le line-up actuel?

Sven: Tout le monde participe.

Quels ont été les retours de votre dernière galette, plus mélodique à mon sens?

Sven: Ils ont été bons. Plus mélodique, je suis d'accord avec toi, mais aussi plus brutal. Le tempo est plus élevé par avant, tu retrouves plus de blast par rapport à avant. Au niveau des structures, c'est plus complexes aussi, par rapport aux précédents. C'est un album plus « studio », plus compliqué, plus chargé. Mais on a été content, c'était surtout l'album qui montrait aux gens que, malgré tous les problèmes qu'on a eu, ABORTED existe toujours et reste Aborted. C'est à ça qu'il a principalement servi...

Tu peux nous parler de la collaboration avec Jeff Walker (CARCASS)?

Sven: Et bien ça s'est fait relativement simplement. On lui a envoyé un mail, il a tout de suite dit oui. Il connaissait déjà le groupe, il a bien aimé aussi la reprise qu'on avait fait. Il est venu au Danemark, on s'est bourré la gueule et il a fait les prises, c'était cool!

Le groupe est en train de se reformer, tu en penses quoi?

Sven: Ils en parlaient déjà l'année dernière. Je n'ai pas trop de commentaires là-dessus, je ne suis pas particulièrement fan des reformations.

Ok. Vous avez eu aussi le droit à la participation du chanteur de HATESPHERE. Il y a de l'actualité en ce moment autour de lui...

Sven: Ouais, c'est vrai. Il a quitté le groupe, je pense qu'il en avait marre. Je ne pense pas que le groupe aurait viré son chanteur juste avant une tournée comme celle qu'ils allaient faire. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé, faut lui demander à lui mais je pense qu'il en avait simplement marre...

On va aborder à présent les changements de line-up si tu le veux bien. Concernant le départ de Gilles, votre ancien batteur, et Olivia, ex-bassiste, tu peux nous en dire un peu plus? Je n'avais pas particulièrement suivi ce qui s'était passé...

Sven: C'est très simple, c'est des problèmes personnels. Ils avaient commencé à sortir ensemble, ils commençaient un peu à se mettre en marge dans le groupe. Ils voulaient se faire payer pour la moindre des choses, et honnêtement, il ne faisaient pas grand-chose. Tu sais quand il n'y a pas d'argent tu ne peux pas payer les gens. Donc ils ont commencé à poser des problèmes, ils refusaient de faire des concerts s'ils n'étaient pas payés personnellement. Donc au bout d'un moment on s'est rendu compte que ça ne pouvait plus fonctionner, donc ils ont dégagé. Nous on fait de la musique pour la musique, l'argent ne doit pas être la raison pour laquelle on fait de la musique.

Tu es le dernier membre originel du groupe. Tu l'expliques comment?

Sven: C'était déjà comme ça avant, avec le line-up deThe engineering. Ça a été constamment un peu comme ça, je pense que c'est dû à des gens qui veulent arriver quelque part avec un groupe mais qui refusent de faire les sacrifices que cela entraîne. Mais on a eu aussi des gens qui commençaient à développer un certain ego et c'est jamais bon dans un groupe...

J'ai découvert sur votre site que 3 membres du line-up actuel étaient encore étudiant, ce n'est pas trop difficile à gérer pour eux?

Sven: Non. Dire que le bassiste est étudiant est un grand mot. Il est bien étudiant mais en musique, ce qui lui permet, quand on part en tournée comme actuellement, de lui donner des crédits pour la fac. Notre guitariste, Peter, vient de terminer ses études, il fait des jobs d‘intérim à présent. Et concernant le batteur, c'est pareil, il a lui aussi terminé les études. Mais tu sais c'est plus facile de partir en tournée quand tu es étudiant que quand tu as un « vrai » job.

Parlons du DVD si tu le veux bien. Je voulais savoir si tu n'avais pas des regrets étant donné qu'il a été enregistré à la LOCO avec l'ancien line-up?

Sven: Ce que je regrette le plus c'est d'avoir enregistré le DVD à l'époque avec un line-up dont on n'était pas content. Il y avait déjà beaucoup de problèmes internes. On ne va pas rentrer dans les détails mais ils avaient déjà fait des trucs pour la date du DVD qui n'étaient pas des plus acceptables. C'est sur que si on aurait pu faire le DVD avec le line-up actuel ça aurait été autre chose mais bon... On est quand même content de ce DVD, pour les moyens qu'on avait à l'époque.

Concernant les projets annexes des membres d'ABORDTED à présent. Tu fais parti d'un groupe qui s'appelle WHORECORE. Tu peux nous en dire un peu plus?

Sven: C'est un groupe de death avec des cotés un peu plus hardcore. Ce n'est pas du DYING FETUS mais peut être que certains feront ce rapprochement...

Tu es chanteur ou pas?

Sven: Ouais, il y a deux chanteurs, un autre et moi. C'est du brutal en somme. Il y a un EP qui sort en décembre et l'album quant à lui sort l'année prochaine.

Et toi, Seb, concernant ton projet de black BALROG? Il y a de l'actualité en ce moment... (ndlr: partie de l'interview réalisée plus tard dans la soirée pour Seb)

Sebastien: Yes. L'album a été enregistré chez moi, dans mon studio. C'est du pur black metal, avec une production super crade...

Ça va donc changer par rapport à ta précédente sortie, non?

Sebastien: L'autre avait été enregistré au même endroit mais là on a eu une optique beaucoup plus différente, beaucoup plus acoustique, plus « live ». Ce sera moins clinique et froid que notre précédente sortie. Ce sera beaucoup plus black metal dans l'esprit si tu veux. Ceux qui aiment bien les trucs à la KEEP OF KALESSIN risquent d'être déçus...

On peut voir cette volonté avec ABORTED de mettre en ligne des vidéos en rapport avec le groupe, comme sur votre myspace. Pourquoi?

Sven: On fait ça pour se rapprocher des fans si tu veux. ABORTED est un groupe qui croit en la communication entre les fans et le groupe. On n'est ni des stars ni quoi que soit! On est au même niveau que les fans. On montre un peu, comme dans la dernière vidéo, comment se passe la tournée pour nous, la vie quotidienne, etc., ça permet aux gens de voir qui on est...

J'ai pu lire dans une description de toi que tu détestais les « underground warriors ». C'est possible de m'expliquer cela?

Sven: C'est simple, je déteste les gens qui jugent les groupes sans connaître les gens. Ça me rend dingue les gens qui jugent des groupes de vendus alors qu'ils ne savent même pas le nombre de sacrifices qu'il a fallut faire pour son projet. Si tu veux j'en ai rien à foutre de ces gens mais il ne faut pas qu'ils viennent me faire chier... C'est facile de dire des conneries sur quelqu'un, il n'y a rien de plus simple! Tu sais je dis toujours que si tu peux faire mieux, vas-y! N'hésites pas! On verra après la résultat...

Petite question anecdotique à présent. À combien s'élève le morceau le plus rapide d'ABORTED en BPM?

Sven: Oula! (rires) Je dirais que c'est 260...

Ça commence à faire là...

Sven: Ouais! En live on joue plus vite des fois mais on préfère ne pas aller trop vite non plus. Pour nous c'est important que le morceau reste un morceau et non pas que des blastbeats à fond! (rires)

L'interview touche à sa fin... Concernant l'avenir d'ABORTED, tu vois les choses comment?

Sven: Très bien, je pense que le line-up n'a jamais été aussi bon que celui de maintenant. C'est la première fois dans toute l'histoire du groupe qu'on est tous des très bons amis! On s'éclate beaucoup, c'est le plus important pour le moment. Musicalement, je pense que les morceaux qu'on va faire seront la meilleure chose que le groupe aura fait. On est très positif! On a plein de proposition de tournée, etc. C'est vraiment cool...

Bon et bien je pense avoir fait le tour. Je vais te laisser le mot de la fin et te remercie pour ta disponibilité et ton intérêt pour LA HORDE NOIRE...

Sven: C'est moi qui te remercie pour ton soutien! On se voit dans la fosse de toute façon!

Caedes