CHRISTICIDE

Christicide

Black metal, France

Décembre 2007

CHRISTICIDE est un nouveau fer de lance de la scène extrême Française....Suite à la sortie de leur premier album il était impératif d'en avoir plus sur ce groupe. Voici donc ce que Scars a bien voulu partager avec moi et maintenant avec vous. Bonne lecture !

1 - Hail to thee Scars ! Plutôt que de commencer par la sempiternelle question concernant la présentation du groupe, je voudrais savoir comment le nom de CHRISTICIDE a été trouvé et pourquoi l'avoir choisi comme le nom du groupe ?

Hails ! Ca remonte à pas mal de temps. 1999 ou 2000 je crois. Lors de nos premières répètes avec le batteur originel, nous nous étions nommé Destroyed Monastery , mais on souhaitait quelque chose de plus direct donc nous avons opté pour Christicide. Pour être honnête, au début nous avons choisi ce nom par pure question d'agressivité. Mais par la suite, une sorte de concept s'est développé et le Christicide est devenu un passage obligé dans notre évolution Satanique. Comme le nom l'indique, il est question de tuer la part de lumière qui est en nous afin de poursuivre sa route dans l'obscurité sans encombre. Arrêter toutes dualité en fin de compte. Tuer l'amphisbène. C'est une étape essentielle quand on veut arpenter le chemin que nous avons choisi. Toutefois il ne faut pas se mentir, si quelqu'un n'est pas d'essence Satanique ce n'est pas la peine de se forcer. Le Christicide est donc une base sur laquelle nous devons nous appuyer. Et même si depuis nous avons évolué, nous resterons fidèles à ce nom qui signifie beaucoup pour nous, en particulier durant ces fêtes de Noël...

2 - Cette aversion pour le christ est-elle motivée par une expérience personnelle ou est-elle due à l'image renvoyée par ce symbole à travers le monde ?

Même si cette aversion peut se déceler dans notre nom, la haine du christ n'est pas le principal moteur du groupe et ne l'a jamais été. Le moteur primordial est Satan. Nous nous concentrons plus sur le Diable, ses manifestations et ses secrets. Bien sûr nous combattons farouchement tout ce qui se rattache au bien ou/et à la lumière mais il ne faut en aucun cas oublier nos origines ... L'image de cette représentation du bien renvoyée sur ce monde relève plus de l'hypocrisie de nos jours. Le monde est de plus en plus corrompu et la plupart des gens servent le christ ou d'autres divinités de second ordre dans des buts purement personnels. Mais même si cette corruption mentale est plus qu'appréciée, ce n'est pas suffisant. Ce monde ne nous convient définitivement pas et tolérer des personnes car elles ne sont pas chrétiennes serait un affront à notre cause. Les humains doivent être perçus de la même manière, peu importe leurs religions, ou n'importe quels autres ' signes distinctifs ' . Seuls les humains d'essence obscure ou quelques proches doivent être supportés durant le temps de vie qui nous est malheureusement imparti.

3 - Ici, en France, le pouvoir de l'église est particulièrement restreint. Crois-tu que combattre cette entité est encore d'actualité ? N'y a-t-il pas d'autres chevaux de bataille, plus d'actualité ?

Nous ne nous attardons pas à combattre la chrétienneté. Combattre c'est bien joli, mais si c'est juste pour dire ' je combat quelque chose ' ce n'est pas intéressant. Je l'ai déjà dis plus haut et dans des termes plus implicites : Nous combattons l'humain en général et ce peu importe sa religion, son sexe, ses origines et son statut social. Et puis je ne vais certainement pas combattre le christianisme ou d'autres doctrines pour ouvrir les yeux d'humains dont je ne me soucie pas du tout. Je n'ai rien à foutre des chrétiens. Nous nous concentrons essentiellement à notre développement personnel ... Je détesterai parler pendant 3 heures de ma haine contre les chrétiens quand tout peut être dit en quelques mots. Dégueuler ma haine sur les gens bêtes et inutiles peu prendre beaucoup plus de temps, c'est plus ça que je déteste. Par contre discuter de Satanisme, de réflexions sur le Mal, l'après, le devenir des âmes, etc ... Ca je peux en parler indéfiniment. Quand aux autres religions, notre pensée est identique. Il serait inutile de perdre du temps à combattre des doctrines qui finiront par s'affronter l'une l'autre un jour ou l'autre, alors que se corrompre et se noircir soi même, prend énormément d'énergies et de patience. La communion avec le Diable peut s'amorcer dans la vie, qui est courte. Et même si la mort se fait vraiment désirer, nous devons apprendre ici bas. Il n' y a pas de temps à perdre. Chacun doit choisir ses priorités. Les nôtres sont de communiquer le plus possible avec l'Obscurité originelle, de comprendre un maximum de choses concernant l'au delà, d'expérimenter un large panelle de sensations ... Bref consommer, consommer, consommer avant de faire le grand saut, afin d'avoir le maximum de savoirs et d'infos pour apprendre encore après. Nous nous sentons comme le Faust de Goethe finalement, toujours à chercher le savoir. Sauf que notre quête relève plus du savoir sensoriel et mental que du scientifique. Le concret dans l'abstrait .

4 - CHRISTICIDE est-il un besoin vital pour toi ? Comment pourrais-tu décrire la musique du groupe ? Comment procèdes-tu pour composer un titre ? Est-ce que tu te retrouves à 100% dans CHRISTICIDE ? N'as-tu pas l'envie de créer d'autres projets pour explorer d'autres horizons musicaux ?

Un besoin vitale non, car je pourrais vivre sans le groupe qui n'est finalement qu'une partie de mon Satanisme. Mais Christicide est lié à moi et moi à lui; Je ne pourrais l'arrêter. Christicide mourra avec moi je pense. Ou alors quand je n'aurai plus rien à proposer d'intéressant. Mais faire de la musique est extrêmement important car ça me permet de véhiculer des énergies et des atmosphères qu'il m'est impossible de retranscrire autrement. Ajoute à ça un fort désir d'agression et de violence et ça donne une volonté de pratiquer du metal extrême.
Décrire Christicide n'est pas la tâche la plus aisée qu'il m'ait été donné de faire ! Mais je vais essayer. Nous faisons une musique Evil / Black metal personnelle à la fois énergique/dynamique, violente, mystérieuse, pernicieuse et Obscure. Il y a à trouver des riffs mélodiques, des riffs violents, quelques parties mid tempo et d'autres assez répétitives sans pourtant être outrancier dans l'un de ces adjectifs . Il y a la violence du death dans les structures et la façon de jouer, mais avec une âme black metal et insidieuse. Nous avons notre propre façons de jouer et notre façon d'utiliser nos accords est assez spéciale. La voix est une voix black metal mais assez grave sans jamais être du death. Nos chansons sont généralement plus longue que la moyenne et avoisinent souvent les 6 minutes voir plus. Je pense et espère que dès les premières notes de notre prochain disque tout le monde reconnaîtra Christicide. D'une manière générale les compositions et les textes sont indissociables et doivent faire corps et âme.
Je compose tout les titres chez moi puis je les montre aux autres qui me donnent leurs avis et on bosse le tout en répète. Quand arrive la fin de composition d'un album nous modifions certaines structures afin que les lignes de chants conviennent et/ou vice versa.
Bien sûr qu'on se retrouve à 100% dans Christicide. Ce n'est pas juste un hobby musical. Nous y mettons toutes nos tripes, notre sang et notre sueur. Nos peurs et nos doutes, notre violence et nos souffrances. Il n'y a pas de groupe plus entier je peux te l'assurer. Si jamais side-project il y a, ce n'est que bonus car seul Christicide pourrait nous satisfaire .

5 - T'intéresses-tu à l'histoire de France ? Es-tu fier de tes origines ? Y'a-t-il un autre endroit où tu aimerais vivre ?

Oui je m'intéresse à l'histoire mais pas spécialement celle de France. Toute histoire m'intéresse, les manifestations du Diable s'y trouvent à la pelle et voir ce que l'humanité est devenue peut être intéressant. Qui s'intéresse à l'histoire de la vie, s'intéresse à celle de la mort. Toutefois je l'étudie d'un regard assez distant, le tout n'étant finalement uniquement humain. Par contre je n'éprouve absolument aucunes fierté nationale quelle qu'elle soit. Je chie sur la France ainsi que les autres pays, et sur les humains, et sur le social, et le respect des traditions et des ancêtres, et sur la pureté des peuples et sur l'humanisme et les normes pré construites dans lesquelles nous vivons et sur la vie en générale qui est une aberration ... Impatient de crever pour enfin évoluer dans des sphères qui me conviennent mieux. Mais ce n'est pas pour l'instant, j'ai des choses ( et des gens ) à achever et je compte mériter ma mort.
Je vis déjà dans l'endroit que je veux. Je me sens légèrement claustrophobe sur terre donc ce n'est pas une question d'endroit mais d'état de la personne ... Et étant vivant pour le moment, Langres est parfaite pour moi et je ne me vois pas partir de cette ville au caractère si spécial et si sombre. Si Langres n'existait pas, ça serait Strasbourg.

6 - Quels sont les objectifs de CHRISTICIDE ? As-tu la volonté de diffuser un message ou est-ce uniquement un plaisir égoïste pour te satisfaire pleinement ?

Le but premier est une évolution personnelle. Un développement à travers l'obscure, un apprentissage de la mort ... Notre évolution personnelle est indissociable à celle de Christicide. Ce groupe est la prolongation de nos âmes, nous évoluons à travers lui, grâce à lui. C'est notre moyen à nous de s'enfoncer un peu plus dans un tourbillon d'obscurité, de concrétiser nos pensées et de se payer un aller simple pour l'Enfer. Toutes les musiques et les paroles de Christicide résultent de discussions, réflexions, expériences concrètes concernant le Mal, la mort, et bien sur le Diable. Ensuite nous restituons ça en musique car en tant que simple êtres humains c'est ce que nous apprécions le plus. Mais l'âme prend tellement le dessus que nous essayons de faire de notre musique une sorte de flux obscure visant à noircir tout ce qui avoisine. Nous aimerions transformer notre musique en sensation en fait.
Peut être est ce un message en soi, car nous souhaitons vraiment beaucoup de Mal au genre humain.
Le but second est de partager ça avec d'autres humains d'essence Satanique se retrouvant dans notre façon de faire. On revient ici à la passion primitive des êtres vivants que nous sommes : La passion pour le metal extrême et l'underground . D'ou le but SECOND.

7 - Je sais que tu n'aimes pas parler des influences de CHRISTICIDE. Néanmoins toi, y'a certainement quelque chose ou quelqu'un qui a fait que CHRISTICIDE existe aujourd'hui. En tant qu'individu quelles sont tes influences ?

C'est surtout que les influences musicales de Christicide deviennent rares en fait. Mais oui bien sur il y a beaucoup de disques qui nous on marqué et qui ne sont pas innocents à la formation de Christicide. Je pense notamment à Sepultura et son Arise en 91 qui m'a fait découvrir le metal, Le premier Bathory, ' Dark recollection ' de Carnage qui m'a fait découvrir l'obscurité du Death suédois, ' De mysteriis dom Sathanas ' de Mayhem qui se passe de commentaires, la demo d'Emperor , Dissection ' Into infinite Obscurity / The somberlain / Storm of the light's bane ' , Master's hammer ' Ritual ' ... Ophthalamia ' A journey in darkness ' a eu un gros impact sur moi à l'époque .
Et bien d'autre encore : Merciless ' The awekening ' , Autopsy ...

8 - Quel(s) rapport(s) entretiens-tu avec l'Underground ? Est-ce que ce mot a encore une signification ? Considères-tu l'UG comme un cercle d'initiés restreints, partageant la même passion ? Doit-on parler ici de passion ou de mode de vie ? Penses-tu que internet soit une bonne chose dans ce cadre-là ?

Oui ce mot signifie encore beaucoup pour moi. A Langres cependant nous le voyons d'une façon très vieille ; A savoir toujours par des zines dégueulasses, des flyers qui traînent partout , des vieilles demos et une innocence qui est restée intacte. Plus sérieusement pour moi l'Underground signifie honnêteté et authenticité. Il faut aussi ne jamais oublier ses racines et ne jamais cracher sur les petits groupes car ils n'ont pas un son chirurgical. Un groupe peut vendre beaucoup d'album et rester underground je pense. Underground n'est pas non plus synonyme de son dégueulasse, c'est une attitude. Underground est synonyme d'intégrité, ce qui n'empêche pas une évolution et de plus grosses ventes d'albums, et d'humilité. Pour moi un groupes comme Svartsyn ne s'est jamais trahi et son comportement n'est pas choquant. L'underground est vaste, à chacun le sien finalement. A chacun sa scène. Pour Christicide c'est effectivement un cercle restreint (pas forcement d'initiés mais de personnes vraies) composé d'environ 4 groupes qui on une vision similaire à la notre. Et je pense qu'on peut parler ici de passion commune, mais aussi de style de vie en tant qu'humain. Cependant, et même si les deux sont liés, il faut faire la différence entre underground black/death metal , qui n'est qu'un plaisir terrestre (obscure certes) , et le Satanisme, qui est une raison en soi et un chemin que l'âme a choisi de parcourir dès sa naissance . Inutile de préciser que l'âme est supérieure au corps. Le black / death metal est indissociable du Satanisme, mais le Satanisme, lui, peut aisément se passer de musique violente.

Internet a eu beaucoup d'effets dévastateurs. Bien que cela paraisse cliché, personne ne peut nier ces faits.
Certains peuvent se construire un patrimoine virtuel dans la scène, les infos sont accessible à tous et donc pas forcement à ceux qui les méritent ... Et d'une manière générale, la facilité n'a jamais engendré rien de bon si ce n'est l'ouverture des portes de la banalisation. Donc par extension je trouve maintenant Mayhem ' Live in Leipzig ' dans mon Leclerc et il existe des figurines Satyr. Tout est beaucoup plus stérile et moins honnête. Avant on achetait des demos par hasard , pour découvrir ... Maintenant les flyers ne servent plus à grand chose car c'est difficile de cliquer sur un lien Internet imprimé sur du papier pour écouter un mp3. Et je ne te parle même pas de la possibilité à qui veut de créer son propre groupe et le diffuser largement en se créant un passé et une âme. Qui peut vérifier ? Tout le monde ne doit pas faire un groupe. Certains font même des sites avant même d'avoir composer un morceaux pour se donner l'impression d'exister. Il te suffit de créer un logo, un site et hop tu as l'impression d'être dans la scène. Pathétique. Surtout ce besoin d'appartenir à une scène.
Cependant, une utilisation sensée des e-mails peut s'avérer très pratique dans certaines situations. Comme cette interview par exemple.

9 - Tu participes activement à cet UG à travers ton groupe. Mais je sais que tu as d'autres activités. Peux-tu nous les présenter ?

Je fais des zines. Aux alentours de 2002 j'ai fait Hellsound , un zine uniquement axé sur les vinyls, mais je n'ai jamais été satisfait du résultat . J'ai aussi fait un zine avec Sad ( Inkisitor ) et Spica ( S.V.E.S.T ) mais il semblerait qu'il ne sorte pas car trop gros donc trop cher à photocopier . Bref, après plusieurs essais, collaborations, etc ... je termine actuellement Father beyond zine qui est vraiment ce que je souhaites faire. Au sommaire : Azarath ( Pol ), The black ( Swe ), Diaboli ( Fin ), Thrombosis ( Fra ), Morzhol ( Fra ), Svartsyn ( Swe ), Ash pool ( Usa ), Inkisitor ( Fra ), Capitis Damnare ( Ger ) ... Il est devenu mon zine principal et je pense que d'autres numéros suivront . N'hésitez pas à m'envoyer vos demo etc à chroniquer. Un maximum d'infos est plus que bienvenu. Bio, photos, flyers, interviews pour m'aider à situer le groupe etc ...

10 - L'album de CHRISTICIDE est sorti dans un premier temps en vinyl sur un label Allemand « Of Crawling Shadows Records ». Est-ce pour toi une fin en soi d'avoir son Ĺ“uvre gravé sur un support analogique ? Est-ce une source de fierté ? Quel(s) rapport(s) entretiens-tu avec le vinyl ?

Une source de fierté ??? Pas du tout non. Ce n'est pas ce que nous recherchons. Il nous semblait normal de sortir l'album en vinyl voilà tout. C'est le chemin logique que nous avons tous suivi et vécu ici. D'abord tu sors une demo tape, ensuite un LP etc ... le CD est là pour aider à la diffusion et pour le coté pratique. Dans un auto radio par exemple. En ce qui concerne la version tape, nous sommes tous très adepte du walkman k7 donc ...

11 - Personne en France n'était intéressé pour sortir cet album ?

Non personne ! La France ne regorge pas spécialement de bon labels je trouve. Et beaucoup de personnes ne jurent soit que par la scène parisienne soit par la scène du sud. Comme nous sommes très éloignés de ces deux scènes aussi bien géographiquement que idéologiquement nous n'avons pas spécialement eu d'intérêt assez puissant pour sortir un album. Mais certaines personnes nous ont vraiment montré du soutien. Ils se reconnaîtront je pense.

12 - Je sais que l'album de CHRISTICIDE a eu du mal à voir le jour, notamment à cause de certaines personnes n'ayant pas pu (voulu ?) respecter leurs engagements. As-tu vécu ses contretemps comme une trahison ? Cela a-t-il renforcé ta volonté d'aller de l'avant ? Envisages-tu de réaliser l'album sous d'autres supports ?

Pour faire bref : Nous avons enregistré l'album avec nos propre moyens. Et dans un vrai studio, donc ce n'était pas donné. Et notre ancien batteur a tout simplement donné ZERO euros. Il était convenu que chacun paye sa part. Normal, surtout quand tu t'engages dans un tel projet. Mais il n'a jamais rien donné. Ca n'a rien retardé en soit car les contretemps n'ont pas été le fruit de ces problèmes internes mais de la deuxième personne qui n'a pas respecté ses engagements : Tomas Nyqvist, de Iron fist productions en Suède ( ex No fashion records / Putrefaction magazine ). Nous avions signé un contrat avec lui après la demo. Un contrat qui n'a jamais été respecté car 2 jours avant notre entrée en studio, il nous a envoyé un mail disant que nous devrions trouver un nouveau label car il n'avait pas les moyens de financer notre album et que son label était en train de couler. ce qui était totalement faux bien sûr. Donc nous n'avons pas pu entrer en studio. Nous avons donc répété encore et encore, et économisé encore et encore, afin d'enregistrer cet album. Bien sûr nous sommes ressortis plus fort de ces expériences. Nous avons pour un jeune groupe vécu pas mal de problèmes mais nous sommes toujours là plus virulents que jamais.
Concernant d'autres supports il me semble que la version tape sortira sur ton label en co-prod avec Christicide non ? Quand à la version Cd, elle est actuellement au pressage et sortira d'ici quelques semaines sur The Gehinnon Front en Australie.

13 - Sur ce premier opus, la quasi-totalité des titres a été écrite (musique et paroles) par toi. Considères-tu CHRISTICIDE comme ton projet auquel d'autres musiciens viennent se greffer uniquement comme exécutants ? Est-ce difficile de trouver des personnes motivées pour s'investir corps et âme dans le groupe (je sais que le groupe a longtemps eu des problèmes de batteur...).

En aucun cas. Christicide est un véritable groupe et pas du tout un projet solo. Aujourd'hui le groupe est plus soudé que jamais. Chacun apporte ses idées, tout le monde s'investit dans le mixage quand on enregistre, M.S.T est là pour apporter des paroles ou les écrire avec moi, quand je montre un riff à Blackblood il est le premier à me dire que tel riff par dessus irait très bien ... Plus le groupe avance plus les autres membres s'investissent et même si je reste le membre fondateur et une sorte de ' leader ' , Blackblood et M.S.T sont à considérer de la même manière que moi. Ils ont fait leurs armes, ils ont fait leurs preuves et sont définitivement plus que de simples musiciens.
Oui ce fut assez difficile de trouver les membres adéquats. Surtout quand tu as une idée précise en tête. Mais une fois que c'est fait, rien ne peut t'arrêter. Concernant les problèmes de batteurs c'est réglé, nous avons trouvé un batteur session. Tout fonctionne parfaitement avec lui. Nous ne répétons pas très souvent à cause de la distance mais suffisamment pour faire avancer les choses comme il se doit. Ensuite il a sa volonté propre. Seul lui peut décider de s'investir plus ou de s'investir moins dans Christicide et nous avons à respecter sa décision. En tout cas il nous convient parfaitement.

14 - CHRISTICIDE est-il un groupe qui a des prétentions live ? Comment imagines-tu un show de CHRISTICIDE ? Quels sont les groupes avec lesquels tu aimerais jouer ?

Christicide est un groupe live. Pour le moment nous n'avons joué que 2 fois, mais nous comptons rattraper le retard prochainement. Et les gens peuvent s'attendre à nous voir en live, tôt ou tard. Nous avons un peu changé d'opinion à ce sujet d'ailleurs. Dans les interviews passées nous n'étions pas spécialement intéressés par de multiples concerts. Et c'était réellement ce que nous pensions. Nous souhaitions même arrêter totalement les lives un jour. Mais nous avons vite senti le besoin de refaire du live afin de concrétiser le travail du groupe, de faire exister Christicide. De se retrouver sur les routes et partager la scène avec des groupes proches comme Inkisitor, Thrombosis, Morzhol ... Mais si tu peux arriver à nous faire jouer avec Sadistik Exekution , The black, Blasphemy, Mysticum ou Possessed , alors nous sommes preneurs.
Pour moi un concert doit être violent et communicatif au niveau de l'Obscurité. Nous allons donc nous concentrer à bien jouer nos morceaux en premier lieu. Sinon, cartouchière, clous et headbanging. Pas de décors grandiloquent. Simplicité et efficacité.

15 - Peux-tu nous indiquer tes sources d'inspiration concernant tes paroles ? Elles restent globalement négatives, c'est tout ce que j'ai pu noter....

Ah c'est con que tu n'ai noté que ça, car ce n'est vraiment pas la chose essentielle. Christicide est un groupe Satanique avant tout, le Satanisme est donc le sujet de prédilection. Les paroles sont souvent le fruit de longues discussions avec M.S.T concernant divers sujets comme le Mal, ses origines, notre mort et son lien avec Satan, et autres manifestations du Diable. Un texte comme Where all begin, qui commence le 1er album , raconte tout simplement une naissance. La mère au moment de donner la vie, se rend compte qu'elle donne naissance à la mort. Pas seulement la mort inévitable de l'humain qu'elle vient de mettre au monde, mais aussi la mort que cet humain pourra éventuellement apporter autours de lui et aussi, via le Mal qu'il peut répandre en grandissant , la mort lente de Dieu ( qui n'en est plus un d'ailleurs ) à travers lui. Elle se rend compte que donner naissance à un enfant est une chose finalement atroce qui peut engendrer des possibilité de Mal aussi diverses que variées. Elle panique, pleure voit le Diable dans son subconscient et comprend pendant une fraction de seconde que l'enfant qu'elle met au monde connaîtra au minimum la souffrance.
Finalement les textes sont assez autobiographiques et nous évoluons à travers eux comme ils évoluent à travers nous. Nous racontons l'histoire de nos vies via des histoires. Beaucoup sont des témoins de notre évolution : La mort de la dualité, des certitudes acquises des questions auxquelles on n'a pas trouvé de réponses, des souhaits, des peurs ... Je suis le principal auteur mais il est important de savoir que je catalyse les pensées des 3 membres du groupes d'une façon assez naturelle bizarrement. Nous avons toujours souhaité que Christicide soit un groupe homogène à tout niveaux.

16 - Plus que les paroles, l'aspiration négative se retrouve aussi dans vos pseudos : Scars, M.S.T... Ceux-ci ont-ils été mûrement réfléchis ? Font-ils partie du concept à part entière ? Te rappelles-tu personnellement comment tu en es arrivé à Scars ?

Oui rien n'a été fait par hasard. M.S.T a choisi son pseudo minutieusement et seul lui en connaît les raisons profondes. Blackblood a choisi ce nom car il pisse toujours le sang du nez et c'est toujours noir. Quand à Scars je ne me souviens plus exactement. J'ai choisi ce pseudo quand j'étais saoul et ça avait plus rapport avec des cicatrice mentales qu'avec un festival de scarifications black metallesque. Cependant j'ai pas mal de cicatrices sur le corps donc tout prend son sens.
Nous voulions que tout nos pseudos aient un rapport direct avec le sang ou un traumatisme physique. Les appellations Lord ou autres étaient exclues car nous ne sommes pas des Lords et n'entendons pas nous glorifier. L'appellation Lord est toute jolie et noble. Mais nous sommes dégueulasses et pauvres. Quitte à jouer de la musique dite « méchante », autant prendre des pseudos mauvais au lieu de Herr bordel.

17 - Quels sont les projets du groupe ? Je crois savoir qu'un split-ep avec CANTUS BESTIAE doit voir le jour.... D'autres choses ?

Effectivement un Split Ep avec Cantus Bestiae verra le jour fin 2008, toujours sur O . C . S . R. Il contiendra une chanson par groupe. Celle de Cantus Bestiae est un inédit enregistré en 2001 je crois. Quand à notre face, ça sera le titre Devil's wonders ( Elixir from beyond ) qui fut composé il y a 2 ans environ . L'activité principale du groupe pour le moment est de promouvoir l'album au maximum et trouver quelques dates. Nous devrions jouer avec Inkisitor au Mans cette année mais j'ignore quand. Peut être aussi une date avec Morzhol à Nantes. Il y a aussi un concert en Allemagne avec Capitis Damnare mais là toujours pas de date. Parallèlement nous composons toujours pour le 2ème album pour lequel nous devrions faire une tournée européenne si tout se passe bien. Mais tout ça ne se fera pas avant 2009 je pense.

18 - Merci pour le temps que tu as consacré à cette interview. Je te laisse conclure comme tu le souhaites. All Hailz Scars !

Merci beaucoup pour cette interview et tout le soutien que tu nous a apporté Eric, en espérant qu'on puisse se croiser un de ces jours à un concert. SUPPORT EVIL IN EVERYDAY LIFE.
A . M . S . G

Scars 25 Décembre 2007 A . B .

Lord Puke