EPHEL DUATH

Extrême jazz metal, Italie

oct. 2003

EPHEL DUATH fait partie de ces groupes inclassables tellement sa musique est avant-gardiste. Mélangeant de manière subtile metal extrême et influences jazz, le groupe italien fait figure d'électron libre au sein d'une scène metal assez conventionnelle. Laissons Davide Tiso (guitares) nous présenterThe Painter's Palette, son dernier bébé sorti chez ELITIST/EARACHE.

Peux-tu nous présenter le groupe ?

EPHEL DUATH a commencé en tant que duo (Giuliano, chant, guitares et synthés, et moi-même, Davide, guitares) en 1998. La même année, nous avons sorti notre seule démo,Opera, musicalement influencée par la scène black-metal scandinave (EMPEROR, LIMBONIC ART). Cette démo a attiré l'attention d'un tout nouveau label italien, Code666, qui nous a permis de sortir notre premier albumPhormulapendant l'été 2000. Cet opus, en comparaison avec la ‘démo-tape', est un grand pas en avant dans tous les domaines, et spécialement dans l'amélioration des capacités techniques du duo. C'est au moment où le groupe a commencé à devenir prometteur que Giuliano a décidé d'arrêter la musique, me laissant seul et mettant la carrière d'EPHEL DUATH en danger. Mais grâce à l'agence CODE7 (une branche de CODE666), le groupe a trouvé un contrat avec ELITIST/EARACHE. Après la signature du contrat, j'ai commencé la composition de nouveaux morceaux avec beaucoup de détermination. En quelques mois, j'avais écrit les parties de guitare et la structure de six morceaux, et dans un deuxième temps, j'ai enregistré les nouvelles compositions dans un petit studio de ma ville. L'ingénieur du son m'a dit qu'un pur batteur metal serait un handicap sur des morceaux aussi variés, et il m'a donc mis en contact avec Davide Piovesan, un musicien jazz/prog/blues. J'étais dans une période très difficile, tiraillé entre le souhait d'accepter et la peur de ne pas être soutenu par notre label dans un choix si audacieux, mais j'ai suivi mon instinct, et quelques semaines plus tard, j'étais en studio avec ce batteur fou de quarante-sept ans et un ami à lui, un double-bassiste. Malheureusement, quelques semaines après, le bassiste a quitté le groupe au profit de ses divers projets, mais son aide a été fondamentale : j'ai compris que cette voie était la bonne voie pour créer quelque chose de nouveau. Quelques jours après, nous avons trouvé un autre bassiste, Fabio Fecchio (un musicien funky/pop/fusion) et la section rythmique était enfin en place ! Trouver le bon chanteur a été assez délicat, mais après diverses auditions, le line-up a pu être complété. Le chanteur (chant clair), Davide Tolomei, est la seule personne que je connaissais d'avant. Nous avons immédiatement commencé à jouer ensemble, et après des centaines d'heures passées dans notre studio, notre travail a pris forme.

Votre musique est un mélange parfait entre metal extrême et free jazz. Comment en êtes-vous arrivés là? Quelles sont vos influences ?

The Painter's Paletteest simplement une étape nouvelle et importante dans notre voyage expérimental. Je ne suis pas capable d'expliquer cette nouvelle orientation musicale, mais je peux souligner divers facteurs qui ont été fondamentaux pour arriver à un tel résultat : le split de la formation originelle ; le passé musical tellement différent des nouveaux membres du groupe et surtout mon désir de progresser, aidé en cela par le soutien d'une excellente équipe, mais aussi par un label et un management croyant vraiment en nos possibilités.The Painter's Palette, comme nos autres productions, se veut être libéré des diverses restrictions musicales liées à un mouvement particulier.

Voici quelques-uns des noms que je respecte. Je ne sais pas s'ils peuvent être considérés comme des influences, mais voilà ce que j'écoute habituellement : ROBERT FRIPP, STEVE VON TILL, MIKE PATTON, MIKAEL AKERFELDT, ULVER, MANES, CULT OF LUNA, RED HARVEST, DIABOLICUM et VOID OF SILENCE par-dessus tout.

Que préfères-tu ? Le metal ou le jazz ?

Sans aucun doute le metal. Le metal extrême est le seul moyen que j'ai trouvé pour m'exprimer, et je considère mon groupe comme un groupe de metal extrême ‘particulier'. Je suis vraiment dans cette scène, que ce soit par l'écoute de cette musique ou par d'autres intérêts, et je pense que dans le futur, il y aura beaucoup de contaminations par des styles musicaux très éloignés : seule cette voie pourra rendre le metal plus innovant. Nous essayons de repousser les limites de ce style afin d'avoir un point de vue différent sur ce que le metal extrême pourrait être.

Te sens-tu plus proche des fans de metal ou des fans de jazz ?

Je ne pense pas queThe Painter's Paletteaura un impact particulier sur le public jazz, vraiment...

L'Italie semble être influencée par le jazz depuis pas mal de temps. Penses-tu que ce fait ait eu une influence sur toi ?

Ça peut paraître assez étrange, mais je n'ai pas l'habitude d'écouter de jazz! C'est probablement une influence inconsciente, et je suis sûr que ce n'en est pas une externe : la majorité des morceaux étaient prêts avant même de trouver le nouveau line-up.

Que peux-tu nous dire de la scène italienne ?

La scène metal extrême italienne est très variée, et cela peut être considéré comme la marque de fabrique de nos groupes. Il n'y a pas de concentration de groupes dans un genre spécifique, mais plutôt un large spectre d'influences musicales diverses. Je conseille de chercher les travaux de deux groupes italiens en particulier : VOID OF SILENCE (apocaliptic/ambient/doom, maintenant avec le chanteur de PRIMORDIAL), et ABORYM (alien black-metal avec Attila de Tormentor). Leur son est unique. Pour plus d'informations, allez surwww.code666.net.

Quand j'écoute votre album, je pense à la musique de John Zorn et de Mike Patton. Est-ce que ces personnes sont une influence pour toi ?

J'adore l'approche musicale de ces deux musiciens fous, et je respecte beaucoup leurs étranges visions musicales. Avec mon groupe, j'essaye d'avoir au niveau de la composition la même attitude libérée.

Que peux-tu nous dire de la plage vidéo sur le CD ?

La plage CD-Rom a été créée par Twan (www.brutalism.com). C'est un talentueux graphiste hollandais qui a travaillé avec des centaines de groupes, comme OBITUARY, DARKTHRONE, THE GATHERING, DARK TRANQUILLITY, CANNIBAL CORPSE, IN FLAMES, DIO, MORBID ANGEL et beaucoup d'autres. Je pense qu'insérer cette section multimédia était une bonne idée : une plage CD-Rom permet d'étendre les possibilités de ton CD, rendant les relations entre le groupe et son public plus interactives. Je suis sûr que nous répéterons ce travail dans le futur. Le clip vidéo deThe Embossedqui y est inclus n'a malheureusement pas reçu une bonne promotion à l'époque, et c'est pourquoi nous avons pensé l'insérer dans la plage CD-Rom. Actuellement, les choses se passent beaucoup mieux pour le nouveau,The Passage, et vous pouvez le télécharger surwww.ultimatemetal.com, surwww.elitistrecords.co.uk, surwww.earache.comou surle site web du groupe.

Pourquoi y a-t-il un nom de couleur sur chaque titre de morceaux ?

The Painter's Paletteessaye d'être une sublimation de libres interprétations, et les couleurs sont pour moi le moyen parfait de symboliser ce désir : avez-vous déjà remarqué comme les effets qu'ont la vue d'une même couleur sur des sensibilités différentes sont variés et curieux ? Pendant la composition des morceaux, j'ai associé notre musique avec des pigments et j'ai reporté ceci dans les titres, mais pas dans le but de guider : c'est la raison de l'artwork en noir et blanc. Ainsi, neuf rayons de la couleur que vous cherchez dans nos compositions essayerons de vous frapper ; absorbez les avec la plus grande perception possible, et vous trouverez le sens de notre travail.

Carcharoth