STORTREGN

stortregn

Black / death metal, Suisse

Octobre 2011

La prochaine tornade glaciale métallique ne viendra pas de Suède, mais bien de Suisse : écoutez le premier album de STROREGN, sorti chez Great Dane Records pour vous en convaincre. le combo romand revient sur ceUncreationsiswedish black/death metal!

1.Hellz à vous ! Puisque nous vous accueillons pour la première fois dans nos cyberpages, veuillez expliquer à nos lecteurs d'où venez-vous, et que signifie le nom que vous avez choisi.

Johan : Nous venons de Suisse romande et STORTREGN signifie "deluge" en suédois.
Le groupe occupe maintenant nos esprits et nos pensées depuis plus de 5 ans...

2.Après deux démos, vous passez sous l'aile de Great Dane Records. Pourquoi cette étiquette ? Comment s'est passé cette rencontre ?

Johan : Great Dane était le label le plus à même de sortir l'album tel que nous l'entendions,
nous connaissions suffisamment les problèmes liés à l'autoproduction et les limites que cela implique, pour l'avoir essayé. On a pensé que l'album méritait d'être plus mis en avant.

Romain : On s'est assez vite entendu avec le label, nous avions les mêmes objectifs et nous allions dans le même sens. Pour un premier label je crois que nous sommes bien tombés.

3.Quels ont été les retours de Uncreation, votre premier CD sorti cette année?

Romain : Il à globalement bien plu, pour un premier album nous sommes très contents de l'accueil qui lui a été réservé. Je pense que c'est mérité au vu du travail fourni, nous voulions une belle première sortie, nous y avons mis les moyens et nous en sommes logiquement récompensé. C'est une bonne entrée en matière afin de préparer un deuxième album qui ne sera que mailleur.

4.La musique de STORTREGN s'inscrit-elle consciemment dans le death/black suédois des années 1990 ? On vous a surement fait part de réminiscences à la DISSECTION / DARK TRANQUILLITY... Quelles furent vos influences ?

Johan : Je dirais que cette façon de concevoir le black/death metal dans les années 90 est devenu pour nous une manière logique de penser, cela représente clairement
ce que nous sommes et ce que nous avons toujours été. Nous n'y faisons même plus attention. Et il est vrai que maintenant de plus en plus d'influences death et progr' viennent enrichir nos compositions, et c'est tant mieux. Nous allons où bon nous semble.

Romain : A propos des rapprochements que l'on a fait depuis l'EP sorti en 2008 déjà par rapport à cette scène des années 90 je dirais que nous avons forcement été influencés par cette scène, comme tous les groupes qui pratiquent ce style, mais j'estime que nous avons malgré tout notre marque de fabrique. Peu importe ce que peuvent en dire les critiques, nous n'allons pas pour autant nous remettre en question. Je pense que de toute manière il y a un début a tout, que c'est dur de faire sa place dans ce style après ce qui a déjà été fait, mais je suis persuadé que nous nous sommes déjà forgés une identité sur ce première album, que nous n'arrêtons pas d'évoluer et que le deuxième album ira encore plus loin...

5.Au cours de l'enregistrement, avez-vous spécialement travaillé pour obtenir ce son à la fois puissant et glacial si...swedish?

Romain : Nous avons passé beaucoup de temps en studio afin d'obtenir le son qui nous convenait. On a eu la chance de travailler avec quelqu'un de très bon. (Vladimir Cochet) Il connaît particulièrement bien le style puisqu'il a lui même des projets black, et la scène scandinave n'a pas ou peu de secrets pour lui. Ca a été un avantage car nous avons pu faire un tour des productions nordiques qui nous plaisaient afin de tirer partie de chacune d'entre elle afin de trouver le son qui reflétait notre atmosphère.

6.Les textes de l'album sont courts et en anglais : quels thèmes ont la faveur de STORTREGN ?

Romain : Les textes abordent les grands thèmes de la vie, de la mort.
La condition humaine est mise à rude épreuve. La voix dans Stortregn fait partie intégrante de la musique, j'ai toujours considéré la voix comme un instrument,
mais elle a en plus la capacité de pouvoir tenir un discours.

7.Comment interpréter la pochette deUncreation? Personnellement, j'y vois un négatif de la célèbre peinture de la chapelle Sixtine au VaticanLa Création d'Adampeinte par Michel Ange...

Romain : La pochette nous interroge sur la capacité de l'être humain à avoir une double facette. Beaucoup de personnes se cachent derrière des croyances, mais il n'y a rien de plus sombre mais l'homme et sa nature. La j'interprète cette couverture d'une certaine façon, mais elle peut avoir de multiples sens ... Après chacun peu se faire son idée la dessus.

8.La guerre atomique approche et vous devez sélectionner rigoureusement seulement 5 CD avant de descendre dans votre bunker : lesquels? Quel est le dernier CD acheté à nous conseiller?

Johan : Pour moi, sans hésiter le dernier THA FACELESS qui est vraiment énorme, le dernier OBSCURA aussi, sans oublier REVOCATION qui sort vraiment du lot.

Romain : En ce moment je suis a fond sur OBSCURA comme Johan, et l'autre projet du chanteur/guitariste d' OBSCURA qui est THULCANDRA.
Au niveau de la scène française GOROD occupe une belle partie de mon paysage musical actuellement.

9.Qui joue un style proche du votre en Romandie ? Plus généralement, quels groupes de métal extrême romand retiennent votre attention ?

Johan : Je n'en connais pas. J'ai l'impression que nous en sommes les seuls défendeurs, le dernier bastion en quelque sorte... Il y a bien des groupes de death, beaucoup de
grind, de pagan, mais c'est tout. Et c'est tant mieux, de cette manière nous n'avons pas à subir les effets néfaste de la mode, les poseurs, l'abondance de mauvais groupes, etc...

10.Vous êtes plutôt rodés pour la scène et avez ouverts pour des groupes confirmés. Des dates prévues ? Avec qui aimeriez-vous jouer ?

Romain : Comme ça nous n'avons pas d'idée précise sur des groupes avec lesquels nous voudrions jouer. Nous sommes content de partager l'affiche avec de grands groupes, mais notre envie première est de jouer, peut importe avec nous partageons la scène, l'important c'est de nourrir le public de notre musique. Quelques dates en prévision, mais rien d'officiel actuellement.

11.Un dernier message à délivrer à nos lecteurs?

Merci à toi et la Horde Noire de s'intéresser à STORTREGN et de nous soutenir.

Romain : Nous sommes comme toujours à la recherche de dates afin de promouvoir notre album et faire découvrir STORTREGN, alors à bon entendeur, salut.

Autocratôr