La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Harakiri For The Sky + Darkmoon + Stortregn

HARAKIRI FOR THE SKY + DARKMOON + STORTREGN - Berne, 26 septembre 2015

26/09/2015

Grafitti Berne

En ce samedi 26 septembre, l'association Headbangersball accueillait les Autrichiens de Harakiri For The Sky afin de marquer le début de leur nouvelle saison de concerts. Étant donné la place que tient le dernier opus du groupe, Aokigahara, dans ma playlist depuis sa sortie, il m'était impossible de ne pas céder à la tentation de les revoir. C'est donc motivé que nous nous dirigeons vers la capitale. Une fois sur place, la salle dispose d'une infrastructure assez "intéressante". Un bar, canapés,... à l'étage et la salle de concerts au sous-sol. Bien que la scène ne semble être délimitée que par un simple rebord, cela n'enlève rien au cachet du lieu.

Après quelques gins, voilà que les notes du premier groupe se font entendre. Nous décidons alors d'aller y jeter un oeil même s'il s'agit d'un groupe relativement visible sur la scène romande ces derniers temps : Stortregn. Le public est présent pour accueillir le quatuor genevois et, même si ce qu'ils font est loin d'être ma tasse de thé (si je veux du Dissection, j'écoute directement leurs albums), il faut néanmoins saluer le fait que la chose soit bien faite. La prestation est carrée et le show est au rendez-vous (un peu de sang par-ci par-là, des colliers abordant des pentagrammes, les petites mimiques de Set Teitan lors des solos avec une Flying-V...). Malheureusement, très peu de surprise dans la structure musicale ce qui, après discussion avec quelques personnes présentes, aura amené un peu d'ennui chez certains. Mais bon, quoi qu'on en dise, Stortregn reste une valeur sûre de la scène romande. On aurait juste aimé entendre Maha Kali...

Après ce premier concert, les prix plus qu'abordables de la salle auront raison de nous (5.- le gin-tonic, 7.- le double...) et, alors que le deuxième concert commença, nous nous laissons emporter dans de longues discussions "philosophiques" avec certains membres d'Harakiri... Mais d'après les échos de mes camarades et suite à une brève vérification de ma part, je ne pense pas avoir loupé le show de l'année. Une voix faiblarde et des riffs qui n'emportent pas auront raison de moi... Darkmoon, mea culpa, ce sera peut-être pour une prochaine fois.

Malgré tout ça, je reste toujours extrêmement étonné par le choix des premières parties de la soirée. Un groupe de post black supporté par deux groupes de black death... Ce que je veux dire, c'est que les attentes du public ne sont absolument pas les mêmes et qu'il faudra attendre le show des Autrichiens pour que celui-ci dévoile tout son potentiel.

Le public s'amasse progressivement pour ce qui s'annonce comme une belle claque... Pour avoir déjà vu Harakiri For The Sky plusieurs fois, dont une l'année passée au festival Into the Void à Olten (environ 20 personnes dans la salle parmi lesquelles je pense 5, dont votre serviteur, connaissaient et appréciaient le travail du combo), le parcours effectué en termes de notoriété est assez impressionnant. Les lumières s'éteignent et c'est parti... Une setlist incroyable qui fait à la fois place aux morceaux de l'album et à ceux de l'EP avec des titres tels que Homecoming, Denied, Burning from Both Ends, Lungs Filled with Water ou encore Jhator pour ne citer que quelques-unes. Le côté "intimiste" de la salle révèle alors tout son potentiel, spécialement lorsque le chanteur de Harakiri décide de chanter dans le public... Concernant l'ambiance, difficile d'en juger... J'étais un peu trop dans ma bulle pour me soucier de l'existence d'autrui (le bleu sur ma poitrine me le confirma le lendemain matin). Quoi qu'il en soit, leurs performances semblent se bonifier concerts après concerts et c'est toujours un énorme plaisir de pouvoir voir ce groupe en live.

Une très bonne soirée donc dans une salle que je regrette de ne pas avoir connu plus tôt. Quoi qu'il en soit, prochain rendez-vous le 31 décembre avec Anomalie (projet parallèle du guitariste de Harakiri, qui sort son nouvel album Refugium le 20 novembre chez Art of Propaganda) pour ce qui s'annonce comme une belle surprise (et une bonne manière de fêter la nouvelle année).

Onbra.Oscoura