THE SEVEN GATES

The Seven Gates

Death metal, France

Septembre 2008

Emmené par des vétérans de la scène UG française des années 1990, The Seven gates envoie un bon vieux death matiné de thrash qui déchire tout sur son passage ! Actuellement, dans le sillage de sa deuxième démo, le groupe débarque avec un DVD prouvant l'intensité de son activité scénique. Explication par Vincent, le chanteur...

1) Hailz Vincent ! Tu n'es pas inconnu dans la scène UG, du moins pour les métalleux trentenaires qui ont traversé les années 1990... Retrace nous, si tu le veux bien, ton parcours de cette époque. Les autres membres ne sont pas des débutants non plus !

Vincent- Salut à toi. Hé bien dans les années 93 et 95 j'ai sorti 2 album solo : DAEMONIUM et AKHENATON, c'était du black atmosphérique et symphonique, on m'a jugé assez précurseur a l'époque....bon ! Sinon j'ai aussi joué dans WINDS OF SIRIUS qui tirai sur un truc plus gothic metal dépressif...Sinon Michel a joué dans MUTILATED et ABYSSAL, ce fut l'un des premiers groupes de death metal en France (1987), Ils ont encore des fans !!

2) Quel concept se cache derrière ce nom du groupe quelque peu ésotérique ? Musicalement, tu as pas mal évolué depuis les années 1990... On passe d'ambiances dark au death/thrash pur et dur !

V- Au fur et a mesure que le temps s'écoule sur des compositions usées par de perpétuels changements de musiciens (malheureusement c'est pas fini !!!)...On fini par retrouver ses racines, et puis la réponse scénique est tellement plus grisante lorsque c'est la guerre dans la fosse ! Nous avons gardé ce coté ambiant et mélodique, sauf que nous l'interprétons différemment. Il faut dire qu'ici on parle d'autres sujets qu'à l'époque. Ici nous cherchons la noirceur de nos âmes pour l'exhorter, à cette époque j'arpentai encore le chemin.
Nous sommes en phase avec notre nom : 7 portails pour 7 péchés.

3) N'as-tu pas crains l'ombre des Loudblast/Agressor/Massacra en te replongeant dans ce style musical ? J'imagine que vos influences sont surement aussi profondes et variées que vos parcours musicaux...

Michel- L'ombre? Mais.. nous SOMMES l'ombre !.. Personnellement, je ne me retrouve pas dans ce que tu dis. Je ne me "replonge" pas dans ce style, je ne l'ai tout simplement jamais quitté. Je ne joue pas du Death Metal parce que c'est "fun", ou parce que c'est "tendance", ou même parce que c'est "une envie" que j'ai de faire ceci, mais tout simplement parce que toute ma vie a été placée sous la bannière des damnés. Je ne suis pas un musicien, je suis un chien enragé. Et ce que je joue est le reflet de mes sentiments vis-à-vis de l'existence et de ses écueils. C'est un putain de cri de guerre et de rage. Et les 3 groupes que tu as cité n'ont jamais eu aucune influence sur ma façon de composer. Ce que je veux te faire comprendre, c'est que je ne décide jamais de faire un morceau lent, rapide, Black, Death, Thrash.. C'est tout simplement que je fais ce que je fais parce que je ne sais pas faire autre chose, et jusqu'à maintenant, faire autre chose ne m'intéresse pas.

V- Ce qui me plait dans la musique en général, ce sont les images quelle peut m'envoyer, la façon dont elle va me faire voyager...comme la musique de film. Je compose dans cette optique de toute façon.

4) Même si les fans de métal n'y accordent pas toujours de l'importance, détaille-nous stp les thèmes abordés dans les textes. Restes-tu connecté aux thèmes développés dans les années par tes anciens groupes ?

Michel - Il s'agit toujours de thèmes sombres, j'écris sur ce qui porte ma vie, sur ce qui me met en colère, ce que je déteste. Je brûle les idoles de pacotille dans mes textes! haha!

V- Le concept est plus dénonciateur qu'avant mais reste en corrélation. Nous imageons un concept sur la souffrance sous toutes ses formes. Celles qui nous font malheureusement, aussi avancer ; et sans lesquels nous ne pourrions pas savourer les douceurs de la vie. Car vie il y a dans les ténèbres. C'est l'analogie des contraires... ! Donc oui, je reste forcément connecté à ces choses occultes. Cela fait partie désormais de mon existence !

5) Quelle est l'actu de The Seven gates depuis la sortie de " Gehenna's Sword " l'année dernière? Le nom commence à mieux circuler grâce à des dates en France, non ?

V-Effectivement on a fais une grosse vingtaine de dates cette année. Les réponses ont été très positives dans l'ensemble !...On était surpris a chaque fois de voir des gens qui ont fait des bornes pour nous voir ; qui venait de dates précédentes !...Merci vraiment à eux !.. Ils se reconnaîtront !
Nous sommes apparus dans pas mal de magazines, web, radio ect...Nous bénéficions d'un bon soutien de ce coté la aussi....c'est cool ! Mais beaucoup de travail aussi en retour, nous avons enregistré l'album « Angel Of Suffering » tout l'été ; Avec tout le concept design autour (pochettes, t-shirt, stickers, affiches ect...+ la promo !) ; je ne sais pas si les gens se rendent compte, mais c'est un travail titanesque !! !Aussi, on a tourné le clip de la chanson éponyme....il sortira avec l'album !

6) D'ailleurs, votre activité scénique fut tellement intense que le groupe sort « Suffering Live », un DVD cette année ! Ce n'est pas une démarche commune pour un groupe non signé. Pourquoi se lancer dans un tel challenge ? Demande réelle des fans ? Satisfaction pur d'un plaisir égoïste ?

Michel- haha! sans doute un peu des deux, en effet.
V- La vrai raison est surtout une demande des fans. C'est en fait une version très limitée (100 copies, il doit en rester une trentaine à l'heure qu'il est !)...réservée aux premières personnes qui nous soutiennent. De plus c'est un excellent outil de travail. Il n'est pas exclu que ce DVD ressorte en bonus quelque part plus tard... !

7) Malgré votre activisme pour vous faire connaître, vous évoluez encore en autoprod' : comment expliques-tu cela? Choix délibéré ? Frilosité excessive des labels en ces durs temps de gravage intensif ? Ou alors, j'ai loupé un train et un deal se prépare... ?

V-AHAHAH, Je suis désolé mais effectivement un deal se prépare !!
Pour te dire la vérité, nous avons sorti le m-CD car l'album n'était pas prêt. Cela nous a permis de faire les démarches pour trouver des concerts. Tu as moins de mal à en trouver avec un mini cd « pro » qu'une démo gravée. Les labels et les orgas concert ne les écoutent quasi plus !
Pour le futur album nous cherchons un label sérieux, d'autant que nous avons pas mal vendu ce mcd. Nous avons donc un moyen de comparaison avec l'auto prod....la différence avec le fait d'avoir un bon label c'est : 1) la distribution 2) la promotion. C'est à l'heure actuelle les critères de notre choix. Nous avons quelques pistes intéressantes !

8) Comment et ou avez-vous enregistré pour avoir un son si cristallin et si tranchant ?

V- Nous travaillons avec notre ingé son : Serge De Almeida, toute l'année. Il nous suit en concert et en répet'. Il est le maitre du son, même s'il est parfois casse-couille ( ;-), il est certain qu'il y est pour beaucoup. Mais tu verras, l'album aura la puissance en plus !

9) Que représente l'UG pour vous ? une simple marche à franchir ou un réel style de vie musical? Qu'est-ce que « L'oeil du dragon » ?

V-L'œil du dragon est le magasin que j'ai monté il y a 7 ans. Je suis spécialisé dans la musique métal underground, ainsi que les fringues, déco....ET dans les jeux de rôles et de figurines !!!! l'UG du jeu de société ... ...bref que les trucs qui sont soi-disant mauvais pour vos enfants ahahaha !
Michel- En ce qui me concerne, l'Underground est un no man's land sur lequel chacun peut évoluer à sa guise, libre et sans contrainte. C'est le champ d'activité de tous les démerdards de la Terre. Oui, c'est un réel style de vie. Et les gens qui s'y côtoient et entretiennent des relations amicales sont souvent liés très fortement. C'est dans ce milieu que j'ai mes plus vieux potes.

10) Qui s'occupe de l'artwork : c'est à la fois efficace et direct, comme la musique de The Seven Gates...Le logo y occupe une place prépondérante, d'ailleurs.

V- Merci Beaucoup pour le compliment, c'est moi qui m'occupe de tout. L'artwork est tiré d'un jeux de rôle que je créé, appelé SANCTUAIR.....et comme notre univers en est très proche, voire même inspiré en ce qui me concerne... ! Pour le logo, il contient un des secret du jeu, et j'aime sont design.

11) Parlez-nous de la scène métal extrême locale de Macon / du 71 : je ne connais que Furia, Horrid Flesh et Animus Herilis dans un autre style... Y a –t-il d'autres espoirs sérieux dans votre département ?

V-Nous ne sommes très malheureusement pas très nombreux et surtout à de bonnes distances les uns les autres mais nos rapports sont amicaux : Thalidomide, Horrid Flesh, Sammsarra, Necrospéra, Crypthole...quelques autres...

12) Les membres de The Seven Gates entretiennent-ils aussi des side-projects ? Si oui, lesquels ?

Michel- Je n'ai pas suffisamment de temps à consacrer à autre chose qu'à The Seven Gates.
V- J'ai toujours mon 3ème album solo à réenregistrer, c'est dans un placard !! Je n'ai pas le temps !...

13) Finissons cet entretien en décrivant vos projets.

V-Nous venons de commencer les démarches pour trouver un label. On sort l'album et on joue le plus possible histoire de tout péter !!!

14) Merci à toi et au groupe, L.H.N. vous souhaite une bonne continuation.

V- Merci à toi, j'espère on se croisera sur scène ! Je connais LHN depuis le début, continuez a soutenir l'underground !

« ...A spring shall not return ‘till blood offering soak this earth!!”

Autocratôr