La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

YOG

Yog

Grindcore de luxe, Suisse

Février 2008

La Horde Noire se devait d'interviewer ce groupe suisse bourré de talents! Avec un premier album tout simplement énorme, des prestations lives de qualités, YOG fait partie de ces groupes qu'il faudra suivre de très prêt dans les mois à venir! C'est Fabien (batterie) qui a pris le temps de me répondre, merci à lui!

Hellz les Suisses! On va de suite mettre de côté la traditionnelle présentation, votre site internet fera très bien l'affaire pour les petits curieux qui ne vous connaissent pas encore! Avant de parler de « Years of Nowhere », revenons sur votre « Grindcore Deluxe », qui a fait, toute proportion gardée, pas mal parler de lui. Quels ont été globalement les retours que vous avez eu?

Salut la Horde, merci de nous accorder une interview !!! Euuuh, à propos du Grindcore Deluxe, on a jamais eu l'impression qu'il avait fait beaucoup parlé de lui, ce petit... J Tant mieux si on s'est trompé ! On a eu quelques bonnes chroniques, sans plus. Enfin, quand même plus de positif que de négatif, alors ne nous plaignons pas.

« Years of Nowhere » est donc sorti en 2007. Toutes les critiques que j'ai pu lire de cette galette sont unanimes: vous avez tapé très fort là! Vous avez des mauvais retours? N'hésitez pas à nous dire des noms!

Il y a un site allemand qui a dit que, à part « Krokus », aucun groupe de hard suisse n'avait jamais passé la frontière. Le con. Et d'ajouter que YOG ne fait pas des « morceaux », mais colle des petits bouts de bruit l'un à l'autre et que ça n'a pas de sens. Re – le con. Le mec a dû rester coincé dans le hard 80' avec le fameux couplet-refrain-couplet-refrain-changement-refrain.
De manière générale, le truc qu'on nous « reproche » un peu régulièrement est de ne pas révolutionner le style et de prendre en marche un train qui roule depuis déjà un moment. Mais les gars qui disent ça compensent toujours en citant la qualité de l'exécution et le fait que c'est quand même une sauce bien personnelle et que c'est assez varié. Donc pas bien grave quoi.

Votre full-length était déjà dispo à l'excellente édition du VnV Festival. Pourquoi ce choix de mettre à dispo l‘album bien avant sa sortie?

Mais pour L'ARGENT, voyons !!! Pour gagner plein d'argent !!! Quelle autre raison valable ? J

Yog, du grind (core de luxe) mais pas seulement! Des groupes comme Dillinger ou Converge ne doivent pas vous laisser totalement de marbre! Quels sont les groupes qui font l'unanimité dans le « band »?

Le band qui fait l'unanimité chez nous et sans aucun doute Converge, tout le monde est d'accord. Dillinger, tout le monde n'est pas fan de tous leurs albums à part moi. Meshuggah idem, suis resté bloqué sur Chaosphere, alors que les autres ont adoré Catch 33 qui ne m'a pas convaincu. Ion Dissonnance est aussi un truc qui nous fout la gaule à mort. Un truc qu'on a découvert récemment et qui s'appelle Gaza a convaincu tout le monde aussi. Y'a plein d'autres trucs qu'on adore dans l'extrême, mais les 3 premiers cités ci-dessus sont vraiment les bases. Alors grind oui, mais seulement en partie.

Décortiquons un peu la bête. Comme j'ai pu le mettre dans ma chronique, où allez-vous chercher toutes ces idées? Yog soustraite-il? Comment se passe la phase de composition chez vous?

C'est très long à détailler tout ça !! Car sur ce disque nous avons posé des morceaux qui sont vieux de 4 ans, c'est-à-dire qui ont été composés avant l'arrivée de Matthieu et Yonni. Ce sont des trucs que j'avais fait dans mon coin à la gratte, comme c'est le cas la plupart du temps en fait pour la compo. Il y a donc sur ce disque notre évolution musicale des 4 dernières années en tout cas. Matthieu s'est mis à la compo il y a environ 2 ans et nous a pondu en bonne partie (comme premier essai) « Mouth full of shit cannot bite ». Puis il est arrivé avec « The frameless stage », un peu plus aboutie, j'ai moins bossé sur celle-là. Le reste est sorti de ma petite guitare. En général je fais ça dans mon coin et je présente aux autres des morceaux arrangés à un bon 90 %, qu'on peut tout de suite tester avec la batterie. Mais tout gentiment, je laisse les portes un peu plus ouvertes et on fait quelques arrangements les 3 avec Manu et Matthieu. Le chant se pose ensuite, lorsque la zique est déjà pas mal en place. On ne cherche pas vraiment la petite bête pour les développements des textes, mais par contre on s'attelle à le placer le plus « musicalement » possible.
Pour conclure, le fait d'avoir un aussi long chemin de compo dans un seul album présente l'avantage certain suivant : variété. Maintenant, c'est également dangereux si les morceaux dépareillent trop les uns des autres. Ce qui est rigolo c'est que cette variété, c'est la fatalité qui l'a amenée, mais c'est aussi ce qu'on voulait : proposer qqch de varié, ne surtout pas s'enfermer dans un seul créneau en refaisant les mêmes plans à chaque morceau. Trop triste. Nous écoutons tous beaucoup trop de choses différentes pour s'enfermer dans un seul truc niveau compo.

Fabien, j'ai appris il n'y a pas très longtemps que tu n'étais pas né avec deux baguettes entre les mains et une double grosse caisse dans le berceau! Depuis combien de temps joues-tu de la batterie? Quel feeling! Je tiens à souligner, pour tous ceux qui ne te connaissent pas, que tu es à l'origine gratteux!

Ça fait un moment que je joue de la batterie maintenant : déjà 8 ans !! J'ai débuté avec Yog en 2000 en fait. Je savais déjà faire poum-tchak-poum-poum-tchak avant, et là je me suis mis aux rythmes crust et aux blasts !! Je regrette vraiment une chose : ne pas avoir mis la sauce tout de suite et travaillé correctement ma technique. Les 3 premières années, j'ai juste fait le clown derrière mes fûts, je ne faisais pas ça avec toute ma tête, car mon âme était restée dans la guitare. Puis ça a changé et j'ai commencé à m'intéresser pour de vrai à la batterie. Instrument incroyable en vérité. Je ne touche plus que très rarement ma guitare maintenant.

Comment expliquez-vous que votre morceau « Love Process Failure » soit devenu en quelque sorte votre « tube »? Vous prenez particulièrement du plaisir à le jouer en live? Vous avez d'ailleurs tourné un clip amateur pour ce morceau, pourquoi cette démarche? Très réussi d'ailleurs, difficile de retranscrire l'énergie d'un morceau comme celui là!

Heheheheheee... chais pas quoi te dire. On trouve en effet aussi qu'il fait un peu office de morceau « tube » de l'album. C'est rigolo. De toute manière, il était clair que sa place sur le disque était en entrée, avec l'intro voix et le plan dillingerien du premier riff. Après réflexion, on pourrait dire ça comme ça : c'est un morceau important car il contient plusieurs « couleurs » qui démontrent assez clairement nos influences. De plus, la structure nous parait super logique, ce n'est pas un morceau compliqué, mais il contient quand même une certaine matière. Ouais, je crois qu'on peut dire ça. Et puis bien sûr, on le joue en premier en live, on a choisi de tourner le petit clip vidéo sur ce morceau. C'est vraiment celui qui s'y prêtait le mieux pour la vidéo. C'est un truc très brut où on nous voit jouer tout du long, mais c'est ce qu'on voulait. Simple et que ça chie !

Comment vous est venue l'idée de composer le dernier morceau de votre galette? Vous vouliez prouver au monde entier que vous ne faîtes pas que dans le « gros son qui tache »? On doit s'attendre à des morceaux plus posés par la suite ou, comme je le pense, ce n'est qu'une parenthèse dans votre discographie?

Superbe cette question ! «  Yog veut prouver au monde qu'il sait faire autre chose que du blast et des parties hurluberlues ! Nous sommes des hommes libres, nom de dieu !! » J
Sans déconner, ce n'est pas faux de dire ça. Yonni vient quand même du lent (Kehlvin), on aime beaucoup de groupes lents (Neurosis, Cult of luna, Isis, etc...) et on avait envie d'essayer, ça nous branchait. Les chroniques du disque mettent de temps à autre ce sujet en avant en disant qu'ils nous trouvent moins à l'aise dans ce morceau que dans les autres. Normal, c'était la 1ère fois. On en refera, c'est sûr. Pas forcément de la même manière, on essaiera autre chose. On aime surprendre, on pense qu'il est important de ne pas se répéter (ou peu si possible) et de trop s'enfoncer dans un truc.
Et puis, bordel, c'est tout un art de jouer lentement. On a du boulot de ce côté-là, mais ça nous intéresse.

Yog est souvent sur les routes! Vous prenez un malin plaisir à distribuer des baffes en live? Quel est votre meilleur souvenir? Et le moins bon? Toujours niveau concert, expliquez nous ce concert au DollHouse !

Eh bien écoute, la fin de l'année passée a été super chargée en concerts alors que le premier semestre on avait pratiquement rien foutu !! Alors comme on est pas des enragés du booking, on n'est jamais trop à l'affût, et du coup on prend ce qui arrive et sur la fin de l'année y'a eu plein de trucs cools. Le live c'est super important, et on en a besoin pour huiler la machine. Ce n'est pas encore au top, mais on se rend compte que des séries de concerts comme cette dernière nous bétonnent les couilles et il n'y a que comme ça que tu peux devenir plus efficace sur scène : en bouffant de la scène !!
Le moins bon souvenir est un concert à l'Espace Noir de St-Imier début 2006 : Yonni ivre mort et qui racontait connerie sur connerie, chantait n'importe comment; moi qui jouait sur une batterie autre que la mienne et ça n'allait pas du tout (un peu trop d'alcool aussi), plein de soucis techniques. On a foutu du matos par terre par accident. La merde complète. Et rends-toi compte que des gars ont aimé !! On n'y croyait pas.
Le meilleur ?? Difficile à dire. Fin 2006 on a joué à Bâle, dans un squat qui s'appelle le Volta 85. Matos pourri, son pourri, on a joué super mal, mais l'ambiance était tellement incroyable. Ça a chié comme jamais. J'ai vu Yonni 3 fois de tout le concert, il était englouti dans le pit du début à la fin. Y'a des moment où ça faisait presque peur tellement ça dégommait dans cette cave !! Les mecs étaient fous furieux, mais super gentils !! Super souvenir. Le VNV a été aussi un fabuleux concert (d'ailleurs on est en train de faire le son pour les vidéos officielles, ça va être énorme).
Et puis oui, la fameuse maison de poupée en juillet 2007. C'était le début des vacances, il faisait beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est content. Et comme c'était déjà un truc hors du commun, Matthieu a proposé qu'on en mette une couche supplémentaire. On a réfléchi un peu et on a opté pour le calbute-masque animal !!! La totale. En fait on y est allés avec un état d'esprit complètement déconne et putain on a joué bien mieux qu'à la plupart de nos autres concerts. Super bon plan.

Parlez-nous de votre label, Get a Life Records. Comment êtes-vous venus à travailler avec eux? D'autres excellents groupes sont également sur ce label suisse, je pense entre autre à Vancouver ou Zatokrev. Des affinités avec certains groupes?

En fait c'est lui qui s'est approché de nous. Ce gars, Joël, est super ouvert d'esprit, et visiblement il a monté qqch dont le mot d'ordre semble être la variété puisqu'il a aussi signé Berserk for tea time, Zatokrev, Equus, Vancouver. Niveau affinités avec les autres bands, eh ben on joue pas du tout les même genres de trucs qu'eux, il est clair qu'on est de loin le truc le plus rapide du label, mais voilà c'est tous des fans de hard, le feeling passe tout de suite dans ce genre de cas. On a déjà joué plusieurs fois avec Zatokrev, et tout se passe toujours à merveille. La rencontre (finalement) avec Vancouver lors de la Get a life night il y a quelques temps, superbe aussi !

J'ai cru comprendre, peut être à tord, qu'un split avec les affreux de Lost Sphere Project pourrait bien avoir lieu. Info ou intox?

Tu as bien compris, ça va avoir lieu. Et ça va chier grave.

Parlons un peu de votre scène suisse. En France, votre scène est synonyme de qualité et force est de constater qu'à chaque fois que je me ramène dans vos contrées, je me prends une calotte derrière la tête! Vous puisez votre inspiration dans vos montagnes? On a vraiment l'impression que tout le monde se connaît aux concerts! Grande famille?

Rigolo ça. Écoute, ça ne fait pas si longtemps qu'il y a autant de groupes de hard et de qualité dans nos contrées. Il y a un peu un boom depuis quelques années et c'est tant mieux, parce que pendant longtemps c'était super naze. Alors oui, grande famille, c'est juste. Et c'est aussi tant mieux. Presque tout le monde se connaît et tout le monde partage le même truc, c'est assez génial. Maintenant faut pas non plus oublier que la Suisse c'est pas très grand et que tu vas facilement croiser les même enragés (du moins ceux qui ont les mêmes goûts que toi) dans un concert à La Chaux-de-Fonds ou à Lausanne, ou à Genève ou encore Fribourg. Et comme vous autres de la horde semblez avoir les mêmes goûts que nous, oui on va encore se croiser !!! Et ça aussi, c'est TANT MIEUX !

À quoi devons-nous nous attendre dans les mois à venir venant de votre part? Vous allez venir nous faire un petit coucou en France? Des idées déjà pour le successeur du petit dernier?

Il y a cette petite tournée française avec nos potes de Coït sur la 2ème partie de avril. Seulement quelques dates sont confirmées pour l'instant, mais ça bosse dur !!! Pour plus d'infos : www.yogrind.com / www.myspace.com/yogrind
Le split avec LSP c'est pour cet été. On est en train de monter la 5ème song pour essayer d'atteindre 8 mn de zique !! Pour la suite on ne sait pas encore. Mais plein d'idées se bousculent dans ma tête et dans celle de Matthieu, donc aucun souci d'inspiration pour la suite. On n'a pas encore amorcé le sujet « 2ème album » en réalité.

Je vous laisse le traditionnel mot de la fin et merci pour cette interview! Au plaisir de se croiser à une soirée un de ces quatre! Portez vous bien et plus de Hard bordel!

Plus de hard dans la horde !! Merci pour le support que vous apportez aux groupes de hard, les mecs. C'est super important, on a besoin de vous. Ça fait toujours plaisir de vous croiser dans les salles suisses, vous n'avez pas peur de faire des km pour venir voir du hard chez nous. Continuez !!!!

[object width="425" height="355"] [param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/dLOeOvMDIss&rel=1"] [/param] [param name="wmode" value="transparent"] [/param] [embed src="http://www.youtube.com/v/dLOeOvMDIss&rel=1" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="355"] [/embed] [/object]

Caedes