La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Burning Flesh : Unconscious Deformity

BURNING FLESH - Unconscious Deformity

Autoproduction, 2009

Death metal old school, Suisse

Album CD

La scène death metal genevoise est décidemment inépuisable ! De plus, elle a horreur du vide : dès la disparition de combos de ce style, d'autres toujours meilleurs, tels que MUMAKIL, STORTREIGN ou encore KESS'KTHAK, s'empressent de venir prendre la place laissée vacante. Parmi ceux-ci, n'oublions pas Burning Flesh, qui possède déjà une expérience scénique enviable dans la région. Plutôt que de s'engager dans une course à la technicité brutale, comme c'est souvent le cas de nos jours, ces Franco-Helvètes optent plutôt pour un death metal old school , dont le très regretté DEATH semble être le principal géniteur. Old school par leur son bien caverneux et froid, mixé par un membre de MUMAKIL. Old school dans le choix de l'artwork, avec un dessin bien exécuté qui fleure bon les années 1980. Old school par les riffs bien foutus et accrocheurs qui n'hésitent pas à lorgner vers un thrash survitaminé à la DEATH. Après une intro instrumentale inquiétante qui aurait pu servir de bande annonce pour le film Seven, Puis l'on rencontre certes des passages furax et rapides, mais de nombreux plans misent avant tout sur la lourdeur, rejoignant en cela l'ambiance inquiétante d'un MORBID ANGEL. Seul le chant s‘éloigne diamétralement de DEATH, sous la forme d‘une guturre assez profonde d'un bon rendu. Les soli , eux, ne sont bons sans être démonstratifs, mélodieux juste ce qu'il faut pour faire mouche, un peu comme les vieux combos de death/black suédois savent en faire. Le titre éponyme, le septième, décolle carrément, avec ses cris aigus qui appuient la guturre, et cette ambiance bien nostalgique. Bref, pas de grosse innovation avec Unconscious Deformity , mais tous les éléments sont bien dosés pour rendre ce premier album accrocheur et dynamique. Enfin, avec 50 minutes de zique, vous ne serez pas volés. Il reste à trouver un label pour faire sortir davantage, Burning Flesh du bois, car il en a bien le niveau.

Autocratôr - 08/10