La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Deicide : Once Upon The Cross

DEICIDE - Once Upon The Cross

Roadrunner, 1995

Death metal, USA

Album CD

Très peu de groupes de death auront autant marqué la 1ère génération de ce style après Death lui-même : Cannibal Corpse, Obituary, Carcass, Napalm Death, Brutal Truth.... Parmi tous ces géniaux géniteurs, se trouve Deicide Qu'on aime ou qu'on déteste, peu de gens peuvent rester indifférents face à cette machine de guerre dont le cap est 100% satanique et qui n'a pas varié d'un iota depuis!! Après son premier album \" Deicide \" très prometteur de 1990, le groupe avait ressorti ses anciennes et ô combien intéressantes démos sur un même support (\" Amon feasting the beast \") en 1993, et décide ensuite de ne point changer de direction musicale par la suite : arrive alors \" Once upon the cross \", qui est un album terriblement abouti et mature pour une deuxième production : les titres sont aussi fluides, directs et brutaux que le précédent album, mais bien mieux produits (par Scott Burn), avec un son rond, hyper-puissant et ample qui n'a pas pris une ride depuis. Le concept fait mouche directement : la haine et le rejet du christianisme, la dénonciation sans ambage et sans fin de cette religion fétide ! Même si l'idée n'est pas nouvelle (dans le BM), on avait jamais vu porter cette haine à son paroxysme, avec autant de constance et de rage, surtout dans le death (Voir toutes les pochettes, avec Jésus en ligne de mire!)! \" Kill the christian \", \" When Satan rules his world \", \"Confessional rape\" sont autant de brûlots basiquement et 100% anti-chrétiens : il s'agit d'un tourbillon de vociférations satanistes du père Benton, personnage haut en couleur et très controversé, qui donne à ses fils des noms de démons, s'est apposé au fer rouge une croix inversée sur le front (dont il porte toujours la marque), qui avait promis son suicide à 33 ans pour mieux faire baver la presse métal et jouer avec ses nerfs, refuse les Noirs dans son service de sécurité, etc. Ces 10 titres sont autant de chef d'œuvres musicaux : des riffs plus ou moins techniques à la limite du grind et du brutal death, toujours bien trouvés, qui s'enchaînent parfaitement, portés par les blasts et surtout la double pédale infernale d'un batteur surdoué, Steve Asheim, ou les ambiances plus lourdes et psychotiques posées par un soli étrange, limite punk, d'un des frères Offman, sur fond de grosse rythmique bien carrée débitée par l'autre frangin, reprise en général 4 fois. Que du bon!

Deicide est réellement une entité à part, autant pour sa zique que pour son univers, semblant formée d'un bloc plus solide que le roc et entièrement voué au service du Maître qui l'a pris sous sa protection pour mieux servir son noir dessein. La puissance de ce combo permet clairement de lire son message à peine codé : \" avec nous, ou contre nous !\" ; mais si vous optez pour eux, vous sera remis le secret de la puissance et de la jouissance éternelle en Enfer ! A connaître obigatoirement!!! Et...\" Kill the christians \" !

Autocrator - 10/10