La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Dux : Carnations

Asgard Hass Productions, 2015

Black metal, France

Album CD

C'est avec une joie non dissimulée que l'année 2015 nous offre, à travers le label helvétique Asgard Hass, le nouveau méfait de l'un des groupes les plus " old school " de l'hexagone : Dux. Grand fan de leur premier album Vintras ainsi que de leur EP Lantleff (qui contient l'hymne à l'arrière-goût de souffre : Black Metal is Dead !), il me tardait de voir ce qu'allait nous servir la formation avec ce tant attendu Carnations.

Premier constat : la pochette.  D'une sobriété percutante, elle est la preuve que l'ère du Photoshop et du graphisme n'est pas totalement implantée chez tout le monde... et c'est une bonne chose. Je ne peux m'empêcher de m'interroger quant à la signification de celle-ci. Sablier, couronne... que de symboles...

Côté musical, l'auditeur est directement projeté dans le vif du sujet. Le premier titre Le Fruit de vos Entrailles est Maudit enterre le suspense en nous rassurant immédiatement sur la qualité à venir de l'album et ne nous amène qu'à une seule conclusion : c'est du " trve " Dux. Les lignes de guitare caractéristiques de cette " french touch " sont sublimées par la voix. Ah cette voix... Telle des ongles sur un tableau noir, elle nous fascine et nous met mal à l'aise à la fois. Il est bien sûr inévitable de relever l'influence, que ce soit à nouveau dans la chant ou dans le jeux/son de basse, des groupes de la NWOBHM. Car s'il y a un instrument qui à la part belle dans cette formation, c'est la basse. Considérée, par clichés, comme l'instrument " bouche-trou ", il en résulte ici un véritable exemple de ce qu'est une ligne de basse. Le titre Carnations illustre à merveille les éléments susmentionnés. Avec ce cris digne d'un Judas Priest et ce clin d'oeil à Vivaldi (et oui les mecs... le black metal c'est aussi être raffiné... pisser dans la bouche d'une pute mais avec le doigt levé !). L'album nous projette ensuite dans un bref interlude acoustique qui entame le morceau Les Canons de la Transcendance. Tout au long de l'album, l'auditeur est mis en haleine par les riffs qui apporte, à mon avis, une véritable ligne narrative propre à chaque titre, celle-ci étant alors mise en échos par la basse fortement audible comme dans le titre de clôture. Comme me l'a dit un ami, c'est dans l'ordinaire que peut briller l'extraordinaire. Et c'est exactement l'impression donnée par cette pièce à travers une construction "classique" des morceaux et de ces riffs caractéristiques dont j'ai parlé précédemment. Mais c'est à travers cela que brillent les détails (paroles, basse...) qui font de cette sortie une très bonne surprise de la fin d'année 2015. Il en résulte ainsi un équilibre maîtrisé et propre, une maturité rayonnante.

En conclusion, avec cet album, Dux affine et personnalise encore plus son style afin de nous offrir une ?uvre rafraichissante. L'identité sonore devient une véritable signature et la formation est déjà devenu un label de qualité pour certains (dont votre serviteur). Coup de coeur pour les titres La Chair marque l'Esprit, Vieux Cuir Usé et Je n'ai plus que les Os.

Pour acheter l'album : http://www.asgard-hass.ch/boutique/

Onbra.Oscoura - 8,5/10