La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Dux : Un trouble dans la pureté du néant

DUX - Un trouble dans la pureté du néant

Renaissance paienne, 2008

Black metal, France

CD-r démo

Avec deux mecs issus d'Orthanc, on ne peut pas s'attendre à autre chose qu'à une démo de black. De pur black mais du genre bien au fond de la cave, sans déballage technique, sans production léchée, sans originalité avec toutefois une froideur et une hargne caractéristique des balbutiements de la scène black hexagonale. Après une (trop) longue intro issue de l'Othello de Welles, un titre nous est servi qui est une ode au black metal français des années 90, plus précisément celui des Légions Noires. Encore qu'ici on distingue heureusement les excellents riffs. Et surtout c'est joué de manière correcte. L'ambiance de caveau qui se dégage de ce titre est incroyable, on se croirait drapé de toiles d'araignée à humer une terre consacrée. À vrai dire, c'est surtout l'héritier des Légions Noires, à savoir Celestia, qui me viennent à l'esprit au niveau de l'ambiance. Car dans la forme, c'est très basique et crasseux, rentre-dedans et sans tact. Le titre dure 10 minutes, ça passe plutôt bien malgré quelques fautes de goût immondes comme le hachage de riff baveux qui a pour seul mérité de casser le rythme. Néanmoins efficace, il nous porte gaiement vers le second morceau qui présente également un riff dans la lignée des terroristes maintenant rangés des voitures. Une bonne ambiance qui se rapproche par moment de DEvilish Era (surtout grâce aux vocaux). Cependant cette tournure pessimiste plombe notre éventuelle bonne humeur. Si, par contre, on est content de la zique, le solo nous rappelle la triste condition de démo du présent enregistrement. Une vraie production ne serait pas du luxe. Le troisième titre, n'en parlons pas, dispensable et pas terrible, il fait office de par sa durée d'outro dont on se serait volontiers passé. Une démo prometteuse qui montre du potentiel, mais pour élitistes du black metal uniquement.

Dr Jabuse - 5.5