La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Momentum Mortis : The Other Side of Neverland

MOMENTUM MORTIS - The Other Side of Neverland

Chabane's Records, 2009

Dark folk orchestral, France

CD ou téléchargement gratuit

Momentum Mortis : deux ans d'existence et déjà quatre sorties. La dernière, The other side of Neverland , est sortie sur le label non-commercial Chabane's Records, comme la plupart des sorties d'Oraku, maître du projet, ces derniers temps.
Silent Sanatorium , la troisième sortie, était un album-concept basé sur l'idée d'un asile psychiatrique et de la folie humaine. TOSON est de nouveau un album-concept, qui repose cette fois sur l'histoire de Peter Pan, l'enfant qui ne voulait pas grandir.

Par où commencer ?
Après une introduction douce - et trompeuse ! -, TOSON nous emmène directement dans l'univers de Peter Pan : nostalgie, tristesse, jeu, volonté de puissance... sont exprimés par une multitude d'instruments. Le chant, toujours sussuré, fait corps avec la musique plus qu'il ne la \"survole\" (ce qui n'était pas le cas dans la toute première sortie de MM).
Est-ce bien la guitare qui structure toujours les morceaux, ou du synthé, ou... ? Cela dépend. Les titres sont plus subtils que ceux de Silent Sanatorium. A part dans le cinquième titre, il semble que le côté \"mécanique\" - voire linéaire - de MM ait tout à fait disparu, ce qui est plutôt amusant lorsqu'on regarde l'énorme horloge de la couverture.
Autre fait notable : des instruments asiatiques font leur apparition. Oraku avait annoncé que sa galette serait inspirée par la musique asiatique, ce qu'on peut entendre au détour des premiers titres. Loin de faire dans le kitch, ces moments-là s'intègrent très bien au reste et jouent sur le \"vide concret\" qui fait la richesse du folk asiatique, tout en gardant la touche Momentum Mortis.
Instruments informatiques ou réels se mélangent avec brio pour des titres tantôt aériens, tantôt mélancoliques. Cela, on le sent dès le début, et il n'y a absolument aucune linéarité. Plusieurs écoutes sont nécessaires pour bien saisir tous les détails, même si l'univers de MM nous prend dès les premières secondes du deuxième titre, le premier étant juste une mise en condition. Seul MM est capable d'exprimer autant de choses à travers quelques notes de clocheton ou un peu de guitare ! Fil conducteur : l'histoire de Peter Pan, rappelée par les textes du livret. Piano, guitare, flûte synthétisée, ou shamisen... Tout y passe. Y compris certains échos qui rappellent un peu le premier CD, sans le côté intimiste.
Même par rapport à Silent Sanatorium , TOSON marque une véritable évolution avec des sentiments que l'on ne ressentait jamais aussi intensément. La solitude, la noirceur intime, étaient déjà parfaitement exprimées dans la première sortie. Ce que Oraku tentait de faire dans SS, un album \"ouvert\" plutôt qu'intime, c'est ici qu'il le réalise.
Et nul doute que les réalisations de Momentum Mortis, par ce qu'elles expriment et symbolisent (sans le vouloir ?), sont beaucoup plus politiques que n'importe quel album de NSBM avec des chevelus qui font des grimaces. Le folklore européen, l'esprit de notre civilisation, la proximité entre nous et l'Asie, la possibilité de l'éternel chemin vers l'avant quand tout semble avoir déjà été fait, le talent individuel...
Les seuls reproches que je pourrais faire sont d'ordre technique : d'abord, le livret est trop volumineux pour son boîtier cristal, ce qui fait qu'on l'abîme en le sortant et en le remettant (bien sûr, les tirages sur papier glacé sont trop coûteux pour un label non-commercial, mais c'est tout de même dommage), ensuite le cinquième titre qui \"saute\" au début et qu'on n'entend presque pas.

En tous cas, précipitez-vous sur le téléchargement gratuit (ou sur le CD si vous voulez l'avoir en vrai), car TOSON est probablement le meilleur album ambiant de 2009.

Geodaxia - 9/10