La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Moonreich : Loi Martiale

MOONREICH - Loi Martiale

De Tenebrarum Principio, 2010

Black Metal, France

CD

Je dois reconnaitre avoir pas mal hésité avant d'avoir écouté ce CD pour vous pondre une petite chronique. Je n'avais que très moyennement accroché au premier EP Zoon Politikon de ce jeune groupe français du nord dont la création remonte à 2008. La fiche bio' m'indique que cet opus devrait plaire aux fans de DISSECTION et EMPEROR, rien que ça ! Pour commencer, je n'ai décelé aucun riff dont le défunt guitariste de DISSECTION en avait le secret. Peut-être plus du côté des derniers EMPEROR, bien que je ne connaisse pas assez ce dernier pour en faire une comparaison. En fait, il est très dur de dissocier chaque partie instrumentale pour Moonreich, car l'ensemble forme un rendu compact et très maitrisé techniquement. On a l'impression qu'un panzer nous roule dessus sans avoir pour autant le petit plus qui permettrait de ne pas se relever. Le batteur, loin d'être en grève régulière comme à la SNCF, blast quasiment non-stop et vous atomise la tronche encore mieux que Stallone dans Rocky . La guitare et la basse renforcent terriblement cette machine de guerre infranchissable, avec toutefois quelques ralentissements pour reprendre une bouffée d'air avant la prochaine attaque sonore. Le vociférateur est assez classique dans sa façon de hurler/crier. Mais il puise sa force dans la rapidité d'élocution. Imaginez un moulin-à-parole version black metal, héhéhé. Plus sérieusement je le rapprocherai fortement du hurleur de KULT OV AZAZEL par exemple. D'ailleurs, absolument tout dans ce CD me fait penser à ce combo américain ou encore à certaines réalisations de MARDUK. Mais il manque toujours cette petite touche d'originalité qui te fait headbanger à t'en rompre les vertèbres, et qui leurs auraient donné d'autant plus de personnalité. En résumé, je dirais que l'on tient là une pièce de technicité irréprochable, au détriment du côté accrocheur et entrainant. Un groupe qui devrait cependant faire très mal à l'avenir, et une valeur sure montante dans la scène UGBM française. Un petit mot sur la pochette provocatrice qui fait très NSBM. A vous de voir.

Benphegor - 6/10