NARGAROTH : Herbstleyd

NARGAROTH - Herbstleyd

No Colours Records, 1999

Atmospheric Black Metal, Allemagne

Album CD

Composé entièrement par Kanwulf et interprété avec l'aide de Charoon comme premier guitariste pour l'occasion, Herbstleyd est un voyage à travers le temps. En effet, ce premier album de NARGAROTH est le réenregistrement de la démo de décembre 1993 du même nom. Et ce premier chapitre ne manque pas de cohésion, même si les longs morceaux de black atmosphérique sont entrecoupés par des titres plus courts d'inspiration true-black, comme « Karmageddon » (le seul titre narré en anglais et non en allemand comme l'ensemble) et « Nargaroth », morceau beaucoup plus haineux, très entraînant, à la limite hypnotique avec pour seuls chants les cris d'écorché-vif de Kanwulf. Cet ensemble prend toute son ampleur dans le développement des différents titres avec des ambiances inquiétantes et quelque peu oppressantes, renforcées grâce aux nappes de claviers. « Amarok-Zorn des Lammes » est un titre à part, déjà pour sa longueur et de part sa narration; l'utilisation de samples est un gros plus pour l'histoire. Il est suivi par « Das Scharze Gemälde » instrumental ambiant limite indus-ambiant et admirablement bien construit, avec de forts accents de mélancolie qui viendra tout recouvrir tel un vernis opaque, tout simplement magique!
Pour conclure, ce Herbstleyd est un très bon premier jet pour ma part, malgré une production un peu légère, c'est un album qui nécessite de prendre le temps de l'écouter.
Le dernier morceau « Vom Traum, die Menschheit zu töten - Outroduction » est un hymne païen dédicacé pour l'occasion à R. Darken (clin d'oeil à Thousand Swords de GRAVELAND) qui vient sceller ce premier album onirique.

Cyril - 9/10