La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

NARGAROTH : Rasluka Part II

NARGAROTH - Rasluka Part II

No Colours Records, 2002

Black Metal, Allemagne

Mini-CD

Nous voici en possession du premier EP de NARGAROTH qui est en réalité la deuxième partie de la thématique sur le suicide. En effet, Rasluka est la phonétique d'une expression russe désignant l'adieu définitif d'une personne à ses proches. Ici Kanwulf essaie d'interpréter ce sentiment, qui a été l'un des plus difficiles à supporter de sa vie, en l'occurrence le suicide de son meilleur ami. On retrouve ici des titres composés entre 1999 et 2001 par Kanwulf assisté de Charoon (guitares) et Occulta Mors (batterie).
Tout commence dans le recueillement avec une introduction à la flûte, préservant ainsi toute l'intimité du moment avant le déferlement avec « ...und Ich sah Sonn' nimmer neben », qui est le morceau phare de ce mini album, mais c'est aussi le plus long. Il est composé d'une musicalité autant mélancolique qu'exceptionnelle, véritable agglomérat de haine et d'agressions ainsi que de déchirements et de souffrances. Il se termine notamment avec le même thème musicale que l'introduction bouclant ainsi la boucle. Toutefois « Abschiedsbrief des Prometheus » et « ...vom freien Willem eines schwarzen Einchorns » ne déméritent pas : l'ensemble est très homogène, hypnotique avec des vocaux terrifiants sur des mélodies lancinantes, le tout couronné par une réalisation très professionnelle sans être aseptisée. Ce dernier sera étrangement introduit par des samples de radio annonçant la mort de Bon Scott (Kanwulf's idol?), tout comme la fin mais cette fois-ci en allemand.
Un excellent premier EP qui pour beaucoup fait foi de chef d'oeuvre du Black Metal allemand. Rasluka part II est à mi-chemin entre la violence de Black Metal ist Krieg et la mélancolie de Geliebte des Regens , comprenant une ambiance fantastique, résultat de compositions très inspirées. Bon s'il fallait trouver un reproche à ce disque je dirais sa courte durée (25 min.), mais c'est toujours trop court quand c'est bon!

Cyril - 10/10