La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Shaddai : Serpens Antiquus

SHADDAI - Serpens Antiquus

-, 2011

Funeral Black / Doom, Suisse

CD

Une démo de quatre malheureuses pistes, voilà ce que Shaddai nous propose pour nous faire découvrir son univers... Autant le dire tout de suite, on en reprendrait bien encore quelques unes, mais faisons contre mauvaise fortune bon coeur et étudions déjà ce que le groupe a à nous offrir.

Le premier titre tient lieu d'intro : crépitements d'un feu, bruits lancinants puis ligne de guitare, au moins Shaddai sait poser une ambiance.

C'est néanmoins Black Spell to the Lord qui nous fait entrer dans le vif du sujet avec sa voix sépulcrale et son Black aux accents funèbres et cryptiques. La guitare sonne de manière très lointaine, comme un point de lumière qu'on apercevrait depuis le fond d'un puit. La batterie particulièrement mise en avant et le chant donnent l'impression d'être plongé dans des ténèbres oppressantes.

Rien ne s'arrange avec Serpens Antiquus avec sa rythmique plombée clairement influencée par le Doom (le titre alterne en fait passages calmes et rapides). Après toutes cette noirceur, les arpèges de When God Regurgitates The Human Fundaments vous laisseront quelque répit mais la danse macabre reprend de plus belle pour plus de 7 minutes.

Clairement axés sur un style Black / Doom funèbre étouffant, Shaddai laisse néanmoins quelques lueurs percer çà et là. L'atmosphère de cette opus est suffocante, la section rythmique et le chant dominant tout l'espace sonore. Pour autant le production n'est pas indigente, au contraire.

Si le nom du groupe est tiré d'une des dénominations du Très Haut dans le Très Saint Bouquin, le propos des Suisses semble plus orienté vers le blasphème et la vénération du Grand Cornu.

Les importants changements de line-up qui ont suivi la sortie de cette démo laissent planer quelques doutes quant aux voies que Kelen Ob empruntera à l'avenir. Souhaitons néanmoins qu'il continue de creuser le sillon de noirceur musicale ouvert avec ce Serpens Antiquus .

Sargon - 8/10