La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Everloud

Everloud

Heavy metal, France

févr. 2003

Enfin ! La scène métallique française sort de sa léthargie ! Penchons-nous plus précisément sur celle de Haute-Savoie, qui n'échappent pas à ce constat. Ce département s'illustre par des productions variées : black, speed, death et bien sûr heavy-métal dont Everloud est l'un des plus sûrs ambassadeurs ! Mais profitons de la sortie toute proche de leur nouvelle démo pour interroger Yamine Guettari, chanteur, et Yann Puppin, guitariste émérite.

Hello messieurs ! La nouvelle démo d'Everloud, 'Au-delà de l'Irréel', va bientôt sortir : qu'en attendez-vous ? Quelle est l'étendue de la promo ?

Yann :cette démo est avant tout un outil promotionnel qui nous servira à démarcher à la fois des concerts et festivals, mais aussi les labels et maisons de disque pour obtenir un deal qui nous permettra de passer à la vitesse supérieure. Et comme nous sommes très satisfaits et fiers de la qualité du produit fini, on va aussi la vendre à nos concerts et la distribuer. On a donc beaucoup d'envois à faire en perspective à tous les labels métal de France (petits et gros), et quelques-uns à l'étranger !

Sur votre précédente démo que j'ai écoutée, votre son est déjà puissant, même sur le titre live : pour faire mieux sur la nouvelle comment et où avez-vous enregistré ?

Au Ever Loud studio, c'est à dire dans ma cave ! On l'a aménagée pour faire les prises de son et nous avons investi dans du matériel professionnel (multipiste numérique, kits de sonorisation complets...). Cela nous a permis d'avoir beaucoup de temps pour travailler le son de chaque instrument et obtenir qu'il soit à la fois clair et puissant. Nous n'avons certes pas les moyens des studios pros, mais le résultat final du mix est au-dessus de nos attentes. Le mastering est en cours dans un studio connu d'Allemagne, ce qui apportera le plus d'une touche pro.

Quels sont les thèmes de prédilection dans les textes ?

Yamine :essentiellement la littérature d'épouvante et particulièrement H. P. Lovecraft dont je recommande à tous la lecture. Les premières chansons que j'ai écrites sont toutes inspirées de son fameux 'Mythe de Cthulhu' et pourraient former un concept album, mais c'est encore en gestation. Actuellement, sur les nouvelles compos, je varie un peu mes influences en abordant des sujets plus variés comme les questions que l'on peut se poser sur ses buts dans la vie, la notion de pouvoir chez l'homme... Les sujets me viennent comme ça, sans règles préétablies, mais une constante demeure : j'aime raconter des histoires et j'essaie que chaque chanson en constitue une.

Parlez-nous de votre formation et de votre parcours...

On a commencé en 1996 par faire des reprises de Metallica, AC/DC et même de Nirvana ! Puis on a progressivement plus joué que nos compos avec encore une ou deux reprises de titres cultes pour les rappels. On a toujours conservé le noyau dur du line-up avec Yann à la guitare, Cyril à la basse, Stéphane, le frère de Yann, à la batterie et moi au chant. On a changé trois fois de deuxième guitariste mais Nicolas nous a rejoints depuis deux ans et il s'est parfaitement intégré dans le groupe. Il est aussi barjot que doué à la guitare, comme on aime ! On a fait pas mal de scènes dans la région durant ces sept ans avec des années plus ou moins fastes. Depuis l'enregistrement de la démo on s'est concentré à 100% dessus, on reprendra les concerts après. Vous avez fait donc fait pas mal d'apparitions sur les planches locales et un des trois titres de l'ancienne démo est un live!

Vous vous impliquez pas mal dans l'associatif local... Qu'attendez-vous de la scène ?

Yann :la scène c'est où tout se passe, c'est là que tu défends ta musique et que tu peux te créer une fan base. Tous les grands groupes ont commencé par écumer les scènes devant cinquante ou cinq cent personnes et ça a fini par payer. Yamine : jouer devant un public et savoir que c'est ta musique qui les fait triper, c'est une sensation irremplaçable. Pour moi l'aboutissement de la musique c'est ça : le rush du live, confronter sa musique au verdict du public.

Si je parle des années 1980, de la N.W.O.B.H.M. et des français cultes (Vulcain...) au titre des réminiscences et autres influences, me trompes-je ?

Yann :oui et non. Pour les influences de base des pères de la N.W.O.B.H.M. que sont Iron Maiden ou Metallica, tu es dans le vrai. Ils sont inégalables ! Pour les français cultes par contre, on n'a jamais écouté les français des années huitante comme Vulcain, Killers ou ADX. Pourtant on a déjà eu une ou deux fois cette remarque auparavant. Faudrait peut-être qu'on y jette une oreille ! [Et immédiatement, bande de salopiauds!!!]

Yamine :je pense que c'est le chant en français qui te fait dire ça parce que je ne pense pas que l'on sonne vraiment années 80. Nos influences sont aussi très actuelles avec entre autres des groupes comme Blind Guardian, Iced Earth ou Meshuggah que nous écoutons tous beaucoup.

A l'heure du speed triomphant, du prog' et de la technique outrancière, 'Heavy Metal is not dead' ?

'Definitely not' te répondrai-je ! Ce style se renouvelle sans arrêt et nous essayons à notre niveau d'y contribuer en apportant notre regard particulier sur ce style.

Yann :quand on voit tout ce qu'écoute les membres du groupe (de In Flames en passant par Gamma Ray, Opeth, Annihilator, Symphony X, Children Of Bodom, etc.) on peut penser que 'notre' heavy métal sera au moins un peu original. Chaque chanson est différente, toujours mélodique parfois très thrash... Ca reste du heavy métal mais des années 2000 !

Un dernier message à nos lecteurs avides et curieux ?

Si vous voulez en savoir plus allez vous balader sur notre sitewww.everloud.com. Vous y apprendrez (presque) tout sur nous ! Et nous sommes à la recherche d'un label, alors si notre musique vous botte contactez-nous !

Yamine :et à bientôt sur une scène du coin ! On monte une mini-tournée et on cherche des dates partout !
Keep it Loud !

Autocrator