PUNISH YOURSELF

PUNISH YOURSELF

Metal-indus, France

10/01/07

Voilà une petite interview pour faire connaissance avec PUNISH YOURSELF, mais il faut bien avouer que si on essaie de chercher des questions non formatées et censées donner l'occasion aux groupes de s'exprimer et d'approfondir un peu leur univers, et bien avouons qu'ils préfèrent parfois finalement les questions classiques superficielles et la déconnade ?!? Alors: rien à dire ou questions décalées par rapport au groupe, peu importe PUNISH YOURSELF est là pour s'exprimer, non? Son metal-indus n'en demeure pas moins bon?!?

1) Commençons d'abord par une petite histoire du groupe: Qui? Quand? Où? Pourquoi? Comment? Que de chemin depuis les premières apparitions sur la compil AUTUMN PROD?

Vx :Franchement, l'historique des premières années, ça se perd dans la brume et l'alcool. Et dans la brume de l'alcool. Et c'est probablement mieux comme ça. Je crois me souvenir que c'était à Toulouse dans les années 90... Bien avant cette compil dont tu parles, on tournait déjà à l'époque.
Miss Z :On était pas forcément très bon au début, mais on a toujours eu un espèce d'instinct de survie, et voilà où ça nous a mené.
Vx :Pour les détails, il suffit d'aller se balader sur le site, c'est pas mon taf de raconter les changements de line-up dont tout le monde se branle.

2 ) Pourrais-tu nous présenter chacun des différents enregistrements de votre carrière?

Vx :Oui, je le peux.
Miss Z :Il le peut !
Vx :Franchement, je ne crois pas que ce soit à nous de le faire.

3) Pourrais-tu nous expliquer le choix de votre patronyme? Que faut-il comprendre par ce "Punis-toi toi-même"?

Miss Z :Strictement rien.
Vx :"Comprendre" ne fait pas partie de notre vocabulaire. Quant au nom... C'est juste que ça sonnait bien. Aucun rapport avec les plans SM, au départ. Enfin, pas plus que ça, le sado-masochisme ça fait partie du folklore batcave de base, comme les têtes de mort ou s'habiller en noir... c'était juste fun.
Miss Z :Fun, voilà, c'est le mot.

4) D'où vous vient ce visuel avec fluo, de quoi vous est-il inspiré, que voulez-vous exprimer par cela?!? Depuis quand l'utilisez-vous? Il fait partie intégrante de l'imagerie du groupe à présent?

Vx :Ca fait beaucoup de questions en une seule, ça !
Miss Z :Alors... voyons... Ce qu'on veut exprimer : rien. Ce qui nous a inspiré : ALIEN SEX FIEND pour le côté maquillages et décors rigolos...
Vx :Et ALICE COOPER aussi !
Miss Z :... on cherchait juste un truc un peu différent pour ne pas copier le visuel des groupes qu'on écoutait. Le fluo est arrivé par hasard, vers 97, quand on s'est retrouvé avec des néons entre les mains suite à un genre de vol...
Vx :Un acte de piraterie manifeste.
Miss Z :Mais bon, c'est sûr, c'est inséparable du groupe, maintenant. Même si ça a beaucoup évolué depuis le début, ça reste peintures fluo et lumières noires.

5) Comment présenterais-tu l'univers de PUNISH YOURSELF à quelqu'un qui ne connaît pas? Une vision déjantée du "sex drugs and rock n' roll"?!?

Vx :Présenter notre univers, c'est pas notre rôle, notre rôle c'est de le balancer à la gueule des gens. Si quelqu'un veut s'amuser à le décrire ou à le définir, tant mieux pour lui... Moi je peux juste te répéter ce qui est écrit dans le dossier de presse, en changeant quelques mots, et ça m'emmerde. En tout cas ce n'est pas une vision « déjantée », c'est sex'n'drugs'n'rock'n'roll. Avant, pendant et après les concerts.
Miss Z :Voyons... PUNISH c'est un peu comme des zombies qui s'aperçoivent que c'est la fin du monde et décident de parcourir le monde en ruines pour chercher de la vodka.
Vx :Elle est plus gentille que moi.

6) Es-tu satisfait de la pochette du dernier album, elle colle bien à votre univers, non? Comment la décrirais-tu à une personne qui ne l'a pas vu?!?

Miss Z :Ben oui elle colle bien, je l'aime bien ! ! ! Si on ne l'aimait pas on ne l'aurait pas utilisée...
Vx :la personne qui ne l'a pas vu, je lui dit d'aller la voir... Ou d'aller se faire voir. Sérieux, est-ce que tu demanderais à un auteur de décrire la jaquette de son bouquin ? Donner son avis dessus, expliquer son histoire, les rapports avec ce qu'il y a à l'intérieur, ok, mais la « décrire »...[ben alors ça aurait été bien d'en profiter pour le faire, non ???]

7) Je trouve qu'il y a dans votre musique, entre autres évidemment, une touche parfois assez marquée de MINISTRY, ce qui est tout à votre honneur d'ailleurs, qu'en penses-tu (comme sur un morceau commeSuck my tv)? Comment définirais-tu votre musique?

Miss Z :MINISTRY, on n'a jamais caché avoir beaucoup écouté. Beaucoup, beaucoup.
Vx :En France ça ne se fait pas de parler de ses influences, tout le monde veut tellement être original... Merde à l'originalité, nous on est juste des fans de MINISTRY, d'IGGY et de SHEEP ON DRUGS. Avant tout et c'est tout.
Miss Z :Et pour la définition... punkindustechnodancecore, ça te va ? Ou alors cyberpunk électroglam. Ou zombirock induswave.
Vx :Moi je sais juste qu'on fait pas du reggae.
Miss Z :Et c'est pas prévu qu'on s'y mette.

8) Sur le dernier album, on remarque l'apparition de l'usage du saxophone tel qu'il est utilisé dans le punk; comptez-vous développer cet aspect ou il s'agissait juste d'une apparition ponctuelle?

Vx :Tel qu'il est utilisé dans le punk ? ha bon. Le sax à la BERUS, tu veux dire ? C'est pas exactement comme ça qu'on l'a utilisé... Cyril vient directement du jazz et même du free-jazz, il y a plus de COLTRANE dans son jeu qu'autre chose. Beaucoup de gens en écoutant ses parties ont pensé à "Lost Highway", le morceau de BADALAMENTI avec un long chorus de sax qui part en couille à la fin, mais je ne suis pas sûr qu'il l'ait écouté, ce morceau... A JOHN ZORN, aussi, mais je ne crois pas qu'il connaisse non plus. Les références de Cyril, c'est vraiment le jazz.
Miss Z :On a retravaillé avec lui, depuis, il joue des parties sur notre album instrumental. Et il est membre à temps complet d'un de nos side-projects, 1969 WAS FINE.

9) Quelles sont vos influences musicales pour PUNISH YOURSELF aussi bien musicalement que conceptuellement?

Vx :Tu as la place pour une réponse en dix pages ?
Miss Z :On doit pouvoir réduire à 9 en ne gardant que les plus importants...
Vx :Alors en vrac, en ne citant que les trucs qui nous ont vraiment marqué : MINISTRY, ALIEN SEX FIEND, FŒTUS, SKINNY PUPPY, SHEEP ON DRUGS, IGGY POP, BOWIE, LORDS OF ACID, MOTORHEAD, HAWKWIND, SUICIDE, FRONT 242, BAUHAUS, THE VIRGIN PRUNES, THE SWANS, TREPONEM PAL, CHROME, EC8OR, ATARI TEENAGE RIOT, LYDIA LUNCH, The MC5, KILLING JOKE, Les CRAMPS, WHITE ZOMBIE et ROB ZOMBIE, NINE INCH NAILS, THE CURE, NICK CAVE, UNDERWORLD... Et pour le conceptuel, BURROUGHS, Jack KIRBY, ROMERO, Russ MEYER, et plein d'autres encore...
Miss Z :On écoute tellement de trucs différents, difficile de faire la part de ce qui nous a influencé ou pas, sérieusement.
Vx :Mais en général, on se laisse très facilement influencer.

10) Il y a un certain nombre de guests variés sur le dernier album; quels sont vos background, de quelles mouvances venez-vous, traîniez-vous, ou dans lesquelles avez-vous joués?

Vx :Moi je viens plutôt du milieu goth, mais j'ai toujours écouté du gros rock qui tâche, MOTORHEAD surtout, et puis aussi pas mal de trucs psychés. Mais clairement, je traînais plutôt avec les goths.
Miss Z :Goth, goth-punk, moi aussi. Je me suis mis à écouter du métal comme tout le monde au milieu des 90's, mais ça n'a jamais été vraiment le truc important pour moi. Xav et Pierlo viennent plus du hardcore/metal, mais on traînait dans les mêmes coins, de toute façon.
Vx :Xav vient du jazz, aussi.

11) Vous êtes par ailleurs en contact avec de nombreux groupes de la scène française. Desquels vous sentez vous proches musicalement d'une part et spirituellement d'autres part?

Vx :Spirituellement, TAMTRUM, c'est un peu nos petits frères même si la musique n'a rien à voir. Quand on est avec eux, on n'est pas sûr de gagner le concours de la connerie, et ça c'est rare...
Miss Z :En général on s'entend bien avec tout le monde. On a des potes dans des groupes de pop-rock comme PAGANELLA, ou chez les pire hardcoreux...
Vx :Musicalement on s'est toujours senti proche de LT-NO. Sur la nouvelle génération, il y a MUCKRACKERS, POLYTRAUMA, DEXY CORP, et plein d'autres. C'est chiant de devoir citer du monde, de devoir choisir pour faire court. Ce serait plus simple de dire de qui on ne se sent proche ni musicalement ni spirituellement, mais je vais pas balancer...

12) Je crois que certains membres du groupe ont des side-projets?

Miss Z :On a un side-project avec tous les membres du groupe plus Cyril au sax et bientôt Polo, notre tour-manager, à la basse. Ca s'appelle 1969 WAS FINE, on sort l'album en Mars, c'est moins axé tech-dance, plus rock'n'roll, même si ça part un peu dans tous les sens.
Vx :De mon côté j'ai mon projet ambiant-indus-orchestral, CHEERLEADER 69. D'ailleurs Cyril y participe aussi. Et Xav joue de la batterie et du steel-drum dans son groupe de jazz, ALEAS, où on retrouve aussi Cyril. Il est partout ce garçon.

13) Quel est le public de PUNISH YOURSELF?

Vx :Des gens, des jeunes, des vieux, des cons, des gens moins cons, des goths, des pas goths, des punks, des punks à ienchs, des punks pas à ienchs, des punks à rats, des bis, des homos, des trans, des métalleux, des coreux, des tékeux à capuches, et toutes sortes de gens hallucinés ou hallucinants.
Miss Z :On a un public très hétéroclite. Même s'il s'est fortement rajeuni, récemment. Ca grouille de mineurs.

14) De quoi parlent vos textes d'une manière générale?

Vx :Je ne sais pas de quoi ça parle.
Miss Z :Pourtant c'est lui qui les écrit.
Vx :C'est dire à quel point c'est important pour nous...

15) Que penses-tu de l'engagement très explicite et ciblé d'un groupe comme MINISTRY sur son dernier album sur la politique anti-bush (et chez nous finalement très tendance...) ou de l'engagement très "grand public" d'un groupe comme SIDILARSEN qui parle de Sarkozy dans ses textes?!?

Miss Z :C'est Sarkozy qui est grand public !
Vx :Je pars du principe que les gens qui critiquent l'engagement politique ont quelque chose à cacher. Je veux dire... c'est facile de s'en prendre à Bush ou Sarko, certes, mais c'est encore beaucoup plus facile de ne rien dire. Sachant que dans le milieu des musiques « extrêmes » il y a beaucoup de gens avec des idées de merde, entre les fafs déclarés, les adeptes du darwinisme social, les racistes ordinaires, je préfère être très clair sur mes orientations.

16) Vous semblez avoir développé tout un show désormais très au point sur le "voodoo gun tour" avec grilles, danseuse, peintures fluos; va-t-il resté dans cette forme et donc se figer?

Vx :Ca a déjà beaucoup bougé, depuis le DVD... On n'utilise plus les grilles, la danseuse n'est plus la même (et croyez moi, c'est très différent, surtout quand elle fait des gerbes d'étincelle avec sa meuleuse), il n'y a plus toutes les peintures qui faisaient décor. Et ça va encore bouger.
Miss Z :LeVoodoo Gun Tour, c'est ce qu'on faisait il y a presque deux ans, en gros.

17) Lors de certaines prestations, vous finissez apparemment à poil?! Y a–t-il une part d'improvisation et que cherchez vous à exprimer par cette attitude, de la simple provocation?

Vx :On cherche à exprimer notre chaleur en fait, quand on a chaud, tout ça. Sinon, à poil, pas à poil, c'est un grand débat, on peut dire, c'est comme, tout ça finalement ça revient à se poser la question du, enfin ça se comprend, les grecs, ça a commencé avec les grecs, finalement, on peut se dire que quand même, c'est la faute aux syndicats. Putain ouais.
Miss Z :On ne cherche pas à exprimer quoi que ce soit. Ca arrive, c'est tout. Et s'il s'agissait de provoquer... Il y a des façons plus simples, je veux dire, on pourrait se tirer des lignes de coke et se mettre des concombres dans le cul sur scène...

18) Vous avez jouez avec BANANE METALIK, un groupe excentrique à la GWAR au premier abord; PUNISH YOURSELF est-il avant tout un groupe excentrique?

Vx :On est avant tout un groupe concentrique.
Miss Z :Très franchement, j'en sais rien. C'est sûr qu'on ne pourrait pas porter nos maquillages dans la rue. Mais sinon on s'habille à peu près pareil sur scène que dans la vie...
Vx :Je suis quand même moins souvent à oilp dans les rues.

19) Votre succès semble désormais bien établi en France, qu'en est-il de votre réception à l'étranger car les groupes français ont souvent du mal à s'exporter?

Miss Z :On essaye de s'exporter aux states, mais on a beaux êtres matinaux, c'est dur.
Vx69 :On est plutôt bien reçus à l'étranger, mais on a un sérieux problème de visibilité là bas. Active est un label français, hors frontière on reste extrêmement underground, à part peut-être en Belgique ou en Suisse, là ça prend vraiment bien. Genre, les américains nous adorent sur Myspace, mais nos disques sont introuvables là bas...

20) J'ai assisté à votre prestation de Grenoble pour Halloween 2005, quel souvenir gardes-tu de cette prestation?

Vx :Excellent souvenir, surtout de la soirée qui a suivi. C'était du grand n'importe quoi. Je me suis fait mordre par une folle, j'ai discuté avec une nana très classe qui partait gerber de temps en temps entre deux phrases...
Miss Z :Ah oui, elle elle était classe. Vraiment. Grande, jolie, bien maquillée, et de temps en temps elle disait « excusez moi je vais gerber », c'est celle là ?
Vx :Oui. Une vraie femme.

21) Vous semblez aimer faire des concerts, vu le nombre de dates que vous enchaînez y compris dans des petites villes peu underground dans l'âme?!? Comment vos prestations sont-elles reçues dans une ville comme Annemasse (08/12/06)?

Miss Z :L'underground est partout, maintenant. Internet a beaucoup aidé à ça.
Vx :A ça et au développement du porno amateur, mais ça on s'en fout. Quoique, notre public et le porno amateur, ça va parfois ensemble...
Miss Z :Dans les petites villes, vu qu'en général il ne se passe pas grand chose, on est sûr que les gens sont motivés. Faire des salles quasi pleines à Annemasse ou Bourgoin-Jallieu, ça peut paraître étrange mais c'est vraiment cool.
Vx :Les gens sont aussi cons que dans les grandes villes, mais moins blasés.

22) Comment se passe la collaboration avec ACTIVE ENTERTAINMENT?

Vx :Très bien. Et si ça se passait mal, on n'irait pas en parler dans une interview. On peut te faire le couplet habituel sur le boulot formidable du label, et c'est vrai, de toute façon. Mais franchement, ça intéresse qui ?
Miss Z :Ca doit intéresser les groupes qui veulent se faire signer.
Vx :Ah, oui. Groupes : essayez de signer chez ACTIVE ! Mais je vous préviens, la chef est sans pitié !

23) L'univers de PUNISH YOURSELF étant assez apocalyptique et venant de Toulouse, la catastrophe nucléaire avec l'explosion de la centrale AZF a-t-il pu conditionner un certain état d'esprit?!?

Vx :AZF, c'était en 2001. On existe depuis 93, et mes textes ont toujours parlé d'apocalypse. Strictement aucune espèce de rapport. J'habitais même pas à Toulouse à ce moment là... Mais pour la petite histoire, notre bassiste de l'époque avait passé la journée après l'explosion à se balader avec un masque à gaz en ville. Il y a bien du y avoir un ou deux arrêts cardiaques grâce à lui.
Miss Z :On est de purs toulousains, mais ça n'a franchement aucune incidence sur la musique qu'on joue.

24) Qu'écoutez vous actuellement tous styles et époques confondus?

Vx :En ce moment, sur ma clé USB : les SWANS, SHELLEYAN ORPHAN, PIG, BOHREN & DER CLUB OF GORE, DEADBOLT... Et de la salsa, j'aime bien RUBEN BLADES.
Miss Z :J'ai une cassette de JANE'S ADDICTION dans ma voiture.

25) Quelque chose à rajouter???

Miss Z :Public chéri, je t'aime. Fais moi des cadeaux à Noël.
Vx :Quelque chose à ajouter ? Deux à trois, qui font cinq.

Adnauseam