La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Forest Fest Part Iv

10 & 11 Juillet 2015

Chevenez (Suisse)

Cette année le Forest Fest se tient à Chevenez, à deux pas de la frontière franco-suisse, mais du bon côté. En Suisse donc. Et décidément la Confédération Helvétique est un beau pays. Pour vous donner une idée, c'est presque aussi beau que la Savoie et c'est aussi bien entretenu qu'en Allemagne ; le meilleur des deux mondes en somme.

FF Chevenez

Mais loin de ces considérations bucoliques, la Horde Séquane nous y accueille pour la quatrième édition de son festival, au programme : du Black Metal, de la bière, du Black Metal, des sandwichs au gras mariné (véridique !), du Black Metal, des vendeurs de cds, vinyls, cassettes et autres t-shirts et pour finir encore une dose de Black Metal.

FF Site 1

De telles promesses ont attiré un public venu essentiellement de Suisse, de France et d'Allemagne. Sans doute afin d'éviter d'avoir à gérer une double comptabilité Francs Suisses / Euros, les organisateurs ont instauré un système de cartes sur lesquelles sont imprimés des pentacles. Du coup, une bière coûte 3 pentacles ; ça rappellerait sans doute les cartes de rationnement aux vieux mais c'est pragmatique.

FF Running Order

Vendredi

Shaddai

SHADDAI

C'est devant un public clairsemé que SHADDAI ouvre les hostilités. Cela n'empêche pas le groupe de nous balancer un Black dépouillé, direct et efficace même si leur son est moins cryptique que sur album (quoique bien gavé de basses). Bonne entame de festival, même si le public reste assez amorphe.

Je

JE

L'audience est déjà plus dense pour assister au concert de JE. Le groupe joue un Black fluide, voire planant, non sans évoquer SOLSTAFIR ou AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN. Le chant est un peu trop haut perché à mon goût mais comme dit le proverbe : les goûts et les couleurs c'est comme les trous du c.., chacun a le sien et ça ne se discute pas.

Carthaun

CARTHAUN

Là clairement on n'est pas tombé sur des poètes. Ce « power » trio nous jette un Black sans fioritures et très agressif, acéré comme une lame qui s'enfoncerait dans des chairs.

Excrutiate 666

EXCRUTIATE 666

D'entrée, EXCRUTIATE 666 a fait un gros effort sur l'aspect visuel de son show (flammes, têtes de cochons décédés..). Leur musique est rapide, hargneuse, virulente ; sans surprise le public répond présent. Un concert qui donne l'impression d'arpenter la voie pavée de bonnes intentions qui mène en Enfer...

Belphegor

BELPHEGOR

Jouant logiquement en tête d'affiche du festival, BELPHEGOR a fait comprendre à tous la différence entre un bon groupe et un grand groupe. Micro en masque à gaz, décor orné de têtes de boucs, BELPHOGOR frappe vite et fort. Leur Black est p... d'efficace (j'espère ne pas vous l'apprendre) et fort logiquement l'audience est au taquet du début à la fin. Un show qui à lui seul justifiait le déplacement.

Angantyr

ANGANTYR

Lourde tâche pour ANGANTYR de clore cette soirée... Le groupe rameute néanmoins les troupes en soufflant dans une corne et surtout en pratiquant un Black assez Heavy qui ne rivalisera quand même pas avec la furie de leurs prédécesseurs.

Le calme retombe sur la campagne helvète et une bonne partie du public repousse l'heure de retourner à la tente une mousse ou un sandwich au gras mariné (p... d'idée de génie) à la main. Cette première journée s'achève donc assez tard ; non sans qu'une certaine bouteille de vodka au piment ait embrasé la glotte de nombre de festivaliers. On se demande qui s'est chargé de la faire tourner...

Samedi

Necrosemen

NECROSEMEN

On y retourne avec NECROSEMEN. Leur Death est basique, assez rapide, porté par une voix bien gutturale. Sympathique mais sans surprise.

Stortreign

STORTREIGN

STORTREIGN affiche une bonne présence scénique, une grosse intensité, aidé dans sa tâche par son Black bien speed et agressif quoique toujours mélodique. La réponse du public est tout de même assez molle s'il n'est pas directement harangué.

Totenheer

TOTENHEER

TOTENHEER (l'Armée des Mort dans la belle langue d'Angela Merkel) ramène un public peu dense mais qui lui est manifestement dévoué. Il faut dire que ça dépote : leur Black est de bonne facture assez Heavy et agressif.

Sepulchral Voices

SEPULCHRAL VOICES

Encore un power trio ; leur Black est teinté de Punk / Rock. SEPULCHRAL VOICES est moins puissant que la plupart des autres formations du fest' mais plus sympathique et cool (Rock quoi...). Le public reste néanmoins peu réactif mais ça commence à devenir une habitude.

Ende

ENDE

ENDE ramène déjà plus de monde. Niveau scène, difficile de faire plus dépouillé, le groupe n'a même pas de backdrop (de drapeau de scène... LA HORDE NOIRE toilezine francophone). Ceci dit, leur Black virulent et acéré leur permet largement de se passer de toute fioriture.

Shrine of Insanabilis

SHRINE OF INSANABILIS

Bonne découverte de ce fest' (en ce qui me concerne en tout cas...), SHRINE OF INSANABILIS ramène une audience conséquente devant la scène. Leur Black est bien rapide et bien dense et le groupe développe une forte présence scénique.

waldschrat

WALDSCHRAT

Quoique je n'ai toujours pas compris pourquoi WALDSCHRAT ait jugé utile de mettre des bâtons d'encens devant la scène, leur show est de bonne facture. Lechanteur est un peu « criard » mais leur Black, énergique, est balancé sans temps mort.

Myrkvid

MYRKVID

D'entrée, MYRKVID soigne le côté visuel de son show : tête de porc, flammes, crânes, tout y passe. Dès qu'il commence à jouer, le groupe envoie du lourd et leur prestation nous permet d'assister (enfin) au premier pogo de la journée. Très bon show.

Perihelion

PERIHELION

Changement total d'ambiance avec PERIHELION qui détone dans cette affiche avec son côté « éthéré ». A contre-pied de tous les autres, le groupe joue avec un chant et des guitares clairs, sans disto, rien, pas agressif quoi... PERIHELION a néanmoins quelques fans qui animent un public assez clairsemé.

Frostmoon Eclipse

FROSTMOON ECLIPSE

FROSTMOON ECLIPSE joue un Black véhément teinté de Rock, voire (vite fait) de passages plus calmes. Le groupe est plus énergique qu'agressif (rétrospectivement c'est pas très clair je vous l'accorde, mais bon c'est dans mes notes...), de la bonne came pour un bon concert.

Blood Fire Death

BLOOD FIRE DEATH

Le Metal n'étant (pas encore, pas tout à fait...) sclérosé et quasi mort, l'utilité d'un groupe de reprises m'échappe donc totalement. BLOOD FIRE DEATH pratique le Black Metal comme s'il s'agissait d'une musique à répertoire en reprenant du BATHORY. Bon, c'est bien fait et ça ramène du public d'accord, mais personnellement j'ai préféré me taper quelques mousses et partir me pieuter.

FF Astérix 2

FF site 2

FF Site 3

Sargon