La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Cannibal Corpse : Hammer Smashed Face

CANNIBAL CORPSE - Hammer Smashed Face

Metal Blade Records, 1993

Death metal Culte, USA

Mini-CD

Fidèle à ces habitudes, le groupe nous offre à nouveau sa sortie annuelle. Sauf que nous avons, en cette année 1993, le droit non pas à un album mais un EP. Les mauvaises langues de l'époque n'hésiteront pas à dire que le groupe tourne en rond et que les idées commencent à manquer. Ceux qui ont affirmé cela, et qui continuent de le faire d'ailleurs, non pas compris la démarche du groupe. Il est vrai, c'est indiscutable, qu'à première vue, rien de bien intéressant. 5 titres pour un total de 26min, dont 2 reprises (des groupes Possessed et Black Sabbath ) et 3 morceaux tirés des albums précédents, à savoir Hammer Smashed Face pour « TOMB OF THE MUTILATED », Meat Hook Sodomy de « BUTCHERED AT BIRTH » et Shredded Humans de « EATEN BACK TO LIFE ».
Soulignons deux choses, ces 3 morceaux n'ont pas été réenregistrés, ce sont donc ceux disponibles sur les précédentes sorties du groupe et, élément moins important, chaque morceau de cet EP est le premier titre d'un album. Vous en conviendrez, rien d'inédit hormis les deux reprises. Pourquoi le groupe a-t-il donc décidé de sortir cet EP? Pour plus de billets verts? Je ne pense pas, pas à cette époque, le métal est encore peu démocratisé et la « music business » ne se résume qu'au dernier Whitney Houston et son « Bodyguard », ou encore Céline Dion et son homo de « Ziggy », pour ne citer qu'eux (pensait pas parler un jour d'eux dans une chronique de la Horde Noire, qui plus est de Cannibal Corpse !). La réponse se trouve ailleurs à mon avis. Replongeons nous dans le contexte de l'époque. Cannibal Corpse a déjà à son actif 3 albums, qui plus est 3 œuvres majeures de la scène death ricaine, et, mondiale. Il va de soit que le groupe commence à avoir à ce moment là de leur carrière un nombre de fans tout à fait respectable et conséquent. Cette édition est destinée à des personnes bien précises. Le groupe enchaîne les dates de manière exponentielle, cet EP n'est là que pour remercier les fans. Les membres de Cannibal Corpse savent, dès 1993, que leur carrière va être longue et qu'elle n'est, par conséquent, pas prête de s'arrêter. Au lieu de nous sortir un véritable best of, facile d'accès et disponible pour la plupart, le groupe nous livre cet EP, certes dispensable à première vue pour un fan de death, voir de métal, mais il est, à l'inverse, un objet tout particulièrement convoité par les fans Cannibal Corpse . Peu de pièces mise en vente, cet album était fait dès sa sortie pour être collector, manière de remercier, voir de récompenser, les fans des premières heures. De plus, coup du sort, ce sera le dernier enregistrement et la dernière sortie avec le line up original, à savoir que c'est cette année là que Bob Russay quitté le groupe, remplacé par Rob Barrett , qui lui aussi fera des siennes quelques années plus tard. En somme, ce n'est pas le contenu au fond qui prime sur ce « Hammer Smashed Face EP », mais parlons en tout de même, tout du moins, partiellement. Je ne reviendrais pas sur ces 3 excellents morceaux, s'il devait en rester que 3, ce serait sans hésitation ceux qui me viendraient à l'esprit en premier. Le morceau « Hammer Smashed Face », (rien que le titre bordel!), a mis et continuera à mettre d'accord tout le monde. Alex Webster et son jeu à la basse si particulier sera (enfin) mis en avant. Du culte et rien que du culte, tout simplement! Pour les deux reprises, les avis divergents.

Commençons par celle de Possessed «The Exorcist». Cannibal Corpse tenait à rendre hommage au groupe, chose qu'ils réitéreront par la suite. Rappelons, pour les plus jeunes d'entre nous, que si Venom a inventé le terme de « black metal », Possessed a quand à lui inventé celui de « death metal » en 1983 avec la sortie de cette démo du même nom. Au dire d'un certain Chuck Schuldiner, leader de Death , mais là c'est vraiment adressé pour les marmots et les incultes, ce sont les fondateurs de cette musique. Peu de partie de chant sur ce morceau, Chris Barnes ne pourra pas en faire de trop. Certes à la première écoute, on peut être quelque peu surpris mais n'est-ce pas là le but d'une reprise? Cannibal corpse nous l'a fait à sa sauce et au final le rendu est tout bonnement appréciable. Concernant la deuxième reprise de cet EP, à savoir « Zero The Hero » de Black Sabbath , le résultat est là aussi réussit. Même remarque que fait précédemment, la reprise apporte son lot de changement par rapport à l'original, avec là par contre, des parties de chant quelques peu déconcertantes pour du Heavy comme Black Sabbath (comprenez par là qu‘on est à des années lumières de Ozzy ). À écouter par curiosité, que ce soit pour les fans de Cannibal Corpse ou des anglais de Black Sabbath .

Révélation de fin de chronique, pour plus de suspense surment, ces deux titres ne sont pas « totalement » inédits! Et oui, pour ceux qui auraient l'album « TOMB OF THE MUTILATED », et en édition japonaise SVP ces deux reprises ne leur sont pas inconnues. Déjà présentes sur cette sortie, vous l'aurez compris, ce « HAMMER SMASHED FACE EP » nous offre en fin de compte aucune nouveauté. Mais était ce là le but? Après nous avoir sortir 3 albums en 3 ans, est-ce que les fans des ricains étaient en manque de nouveauté? La question est posée, et la réponse semble évidente. Un objet réservé volontairement pour les fans qui d'année en année se fait de plus en plus rare pour les collectionneurs...

Caedes - 8,5/10