La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Keep Of Kalessin : Armada

KEEP OF KALESSIN - Armada

Tabu recordings, 2006

Black metal, Norvège

Album CD

J'avais découvert récemment en live Keep Of Kalessin que je ne connaissais auparavant que de nom. Keep of Kalessin a en effet déjà pas mal d'années d'existence puisque formé en 1994 sans avoir été finalement très actif, puisque \"Armada\" n'est que le troisième album de Keep Of Kalessin, succédant ainsi aux deux premiers albums sortis chez Avantgarde Music: \"Through times of war\" en 1997 et \"Agmen\" en 1999, et succédant directement à un mini-cd intitulé \"Reclaim\" en 2004. Keep Of Kalessin est avant tout le projet de Obsidian C., connu comme guitariste live de SATYRICON (ayant d'ailleurs été accusé récemment de viol lors de la dernière tournée, ce qui n'est pas pour valoriser notre guerrier à l'éthique bien trop urbaine), le line-up étant très changeant, ayant notamment comporté des membres de qualité de la scène black notamment pour le récent \"Reclaim\" avec Frost (Satyricon / 1349) à la batterie et Attila Csihar (Mayhem) au chant, ce qui ne peut pas être pour déplaire. Pour cet enregistrement, il s'agit encore d'un nouveau line-up, il s'agit de celui de la tournée qui a précédé de peu la sortie de l'album. Et à l'écoute de l'album, mes impressions restent les mêmes que lors de la prestation à laquelle j'ai assisté en décembre 2005. Keep of Kalessin a bien une touche norvégienne dans son black metal qu'on sent la base avec des passages rapides, bien présent dans un morceau bon comme \"Armada\", mais pourtant il sonne un peu fade, quelque chose manque, d'autant plus qu'on a pas là vraiment du pur black au final. Il y a en effet beaucoup d'influences thrash, notamment dans les riffs par exemple, avec des passages saccadés au lieu de bons passages coulés. Mais il ne s'agit pas du tout de retro-black, je pense que le groupe veut essayer quelque chose de moderne, certains riffs pourrait faire penser à des riffs du Mayhem deuxième époque. Et contrairement à ce que pourrait suggérer le titre de l'album qui évoque une \"légion\", on n'a pas ici d'ambiance guerrière ou épique, la musique est certes agressive mais elle manque d'atmosphère pour cela, malgré des morceaux plutôt longs, il y a d'ailleurs peu de synthé mais là n'en est pas la raison. Le groupe essaye pourtant certaines choses, comme une guitare acoustique un peu hispanisante dans \"The black uncharted\", ou de rares passages mélodiques et un peu chargés comme sur \"Winged watcher\". Une des lacunes de cet album est également la voix, parfois black, mais pas vraiment, et parfois plus nuancée pour un résultat peu efficace, peut-être que c'était pour faire à la Attila, dans ce cas c'est raté, et avec un côté un peu death comme sur \"Vengeance rising\"; pas une voix véritablement black donc mais qui intègre d'autres éléments, mais pourquoi pas. Au final, un album de black metal qui se veut moderne et que je trouve fade, mais tous ces défauts que je repère peuvent être autant de bons points pour un public qui pourra être très réceptif au black de Keep Of Kalessin.

Adnauseam - 6,5/10