La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Samael : Worship Him

SAMAEL - Worship Him

Osmose Productions / Century Media Records, 1990 / 2005 (réédition)

Black metal, Suisse

Album CD

Premier album officiel de Samael, Worship Him est un trésor de black metal. Cet album n'a en effet rien d'électro, ni de symphonique. On y retrouve un Samael beaucoup plus sombre qu'aujourd'hui, plus hurlant, plus déchaîné.

Les adeptes du groupe qui ne connaîtraient pas encore cet album pourront être surpris par ce son épuré, sans fioriture ni arrangements à outrance. En effet, les guitares sont rapides et puissantes, nous menant dans les sphères du black métal au premier sens originel du terme.
La voix de Vorphalack est éraillée, moins grave qu'aujourd'hui. Elle se fait le porte-voix de l'esprit sombre de cet album.

Le charme de cet album réside dans la symbiose qui lie les textes et la musique. Avis aux candides moralisateurs : Samael puise sa force dans un l'Etre noir suprême, porteur de puissance et de défi à l'âme humaine si basse et docile. « Worship Him » : se plier au pouvoir de Satan et, mot à mot, l'adorer pour se rapprocher de son monde et ainsi se départir de la bêtise humaine. Symbolisme ou pure conviction sataniste , à vous d'interpréter ce message à votre guise. Textes et musique forment de ce fait un couple artistique très soudé, sans incohérence. L'ambiance est authentique par conséquent : malgré leur jeune âge, les compositeurs de Worship Him connaissaient bien leur registre.
Sans toutefois extrapoler, on peut néanmoins déceler un goût déjà certain pour les parties clavier. L'ambiance des parties atmosphériques rappelle celle des succès du ténébreux comédien Bela Lugosi. Elle tend surtout à être électrisante, et par conséquent, loin des stéréotypes des claviers black metal.

En revanche, l'esthétique du livret rejoint les canons du black metal. Baphomet stylisés, symboles occultes et livre d'incantations : tout est là pour avertir l'auditeur de la teneur de l'album...et pour effrayer le profane( !).

L'édition originale de ce premier opus de Samael contient dix titres.
Quant à l'édition collector, sortie en 2005, elle contient 9 titres supplémentaires, dont une reprise de Venom qui ravira les fans des pères du black metal. Il s'agit de ‘Manitou', menée de bout en bout de manière très habile et reconnaissante. Les autres bonus sont des compos de qualité prises en live, A l'écoute de ces titres, on devine la prestation scénique époustouflante, mais surtout le son brillant qu'offrait déjà Samael en 1990.

Un album à découvrir ou redécouvrir, pour ceux qui seraient encore sceptiques face à Samael, (déviation vers un son carrément néo oblige...) ou les blackeux en manque de revival.

MYRHA - 8.5/10