La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Seth : Era decay

SETH - Era decay

Avantgarde Music, 2004

Black metal, France

Album CD

\"Era decay\" est le quatrième album de Seth, qui depuis sa création en 1995 a beaucoup évolué et qui aura marqué la scène avec entre autres son premier album culte de 1998 \"Les blessures de l'âme\", black à la fois rapide et mélodique. Seth, et cela se confirme une nouvelle fois avec cet album, est un groupe cependant qui a le mérite de ne pas vouloir se répéter, même si ce \"Era decay\" confirme la nouvelle direction prise avec \"Divine-x\". Une fois encore d'ailleurs, des changements internes sont intervenus: le départ de Nacht, qui déjà remplaçait Arkames, remplacé au chant par un nouvel arrivant, Black Messiah (chanteur aussi dans Monarchia Daemonium) qui finalement s'inscrit exactement dans la même lignée vocale, à savoir un chant black parfois à mi-chemin en direction du death, plutôt qu'un retour vers le registre d'Arkames. Et puis, Seth a également quitté Osmose pour le label culte italien Avantgarde Music qui gère déjà leurs compatriotes de Dark Sanctuary ou encore les monégasques de Godkiller. Musicalement comme je l'ai précisé, Seth s'inscrit globalement dans la continuité du précédent album, \"Divine x\", sorti en 2002. Cependant, ce nouvel album a mis l'accent sur certains éléments très discrets dans le précédent, comme une guitare lead au son claire et froid, ici très présente, et qui crée ainsi une atmosphère générale froide. Cette atmosphère froide est également suscitée par la présence de programmations cyber industrielles judicieusement utilisées, d'une part dans une très bonne intro ou encore dans l'instrumental de la plage 5, et qui d'autre part, disséminées ça et là ou encore accouplées à cette guitare claire et froide se révèlent des plus efficaces, en plus de quelques sons de synthés discrets et froids par-ci par-là. Sinon, on retrouve les grandes lignes de base du précédent à savoir un black metal avec une rythmique plutôt entre le black et le death, avec même quelques passages thrash/death, mais qui lorgnent judicieusement parfois vers un style black torturé et rapide ou vers des parties plus lentes avec des sons saccadés et des guitares stridentes, pour un ensemble de plus de 42 minutes non linéaires. Si \"Divine-x\" m'avait, je dois l'avouer, un peu déçu, ce \"Era decay\" se révèle beaucoup plus intéressant notamment avec cette froideur ambiante qui traverse l'album et avec un côté moins linéaire. Seth semble donc persévérer dans sa nouvelle orientation et dans son imagerie plus moderne, mais cette fois-ci avec succès.

Adnauseam - 8/10