La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Watain : The Wild Hunt

WATAIN - The Wild Hunt

Century média records, 2013

Black métal, Suède

Album CD

Avec The Wild Hunt , les chefs de file suédois de l' « orthodox black metal » offre leur cinquième album. Abum à haut risque. Parti d'un black metal underground de la meilleure trempe ( Rabid Death's Curse puis Casus Luciferi ), à leur apogée avec deux albums plus fouillés et majestueux ( Sworn to the Dark et Lawless Darkness ), le trio infernal suédois offre maintenant une facette bien différente de lui avec ce The Wild Hunt : d'entrée, la production plus aiguë, moins massive, semble constituer une régression. Et surtout, musicalement, la musique de Watain devient plus torturée, plus fouillée, en un mot plus hermétique, donc moins accessible au premier quidam chevelu venu, demandeur de la brutalité à laquelle il avait été habitué par le groupe. 12 titres, 62 minutes, certes, on n'est pas volé au poids. Mais les tempi ont largement baissé, même si quelques riffs par-ci par là restent dans la veine traditionnelle, ils sont largement noyés au milieu des mid-tempi, des plans space, des chants clairs et autres mélodies langoureuses, voire même des plans de guitare sèche ! De prime abord, on peut se demander pourquoi on a acheté un tel skeud. Certes, le trident brandi par le groupe rappelle au niveau conceptuel son engagement satanique sans faille. Mais musicalement, Watain n'est plus le Watain que l'on a connu et adulé précédemment ! Peut-être que le propre des plus grands groupes est d'évoluer sans cesse, de surprendre, tel un EMPEROR en son temps. Sauf que prendre des risques comme ses derniers peut mener au split ! Par contre, à force de réécoute de cet opus, on découvre des sonorités nouvelles, torturées et malsaines rappelant un peu un BATHORY dans sa période pagan, ou l'ambiance nébuleuses des nouveaux MARDUK - époque Mortuus - au chant. D'ailleurs, la pochette de cette offrande de Watain rappelle furieusement celle de La Grande Danse Macabre , avec ce crâne couronné sur fond noir ! On a connu Watain plus inspiré en terme d'artwork ! Bref, la musique reste de bonne qualité, mais cette nouvelle direction musicale intimiste déroutera forcément les fans des débuts !

Autocratôr - 06.5/10