MIND RIPPER

Black/death metal, France

24/05/05

Fraîchement signé et sortis chez ADIPOCERE RECORDS, le groupe MIND RIPPER était présent à l'UNDERGROUND FESTIVAL III à Millery, (proche de Lyon), le mythique ANTAEUS en constituant la tête d'affiche. On monte en coulisse, pschhh, des capsules gémissent...

1.Hell-o ! Présentez-vous aux loosers qui ne vous connaissent pas encore. Vous venez de Valence, je crois...

David :Oui ; on a six ans d'existence, sans changement de line-up, car MIND RIPPER est avant tout constitué de bons potes. Récemment, nous avons eu la chance de sortir un album.

2.Justement, quelle est votre actu ? après la démo, c'est un CD chez ADIPOCERE...

David :Oui, notre CDKahos Humanaest sorti en mars 2005.

3.Comment s'est faite la rencontre avec ce label?

David :Ludo Tournier et Cédric de SACRAL [RIP pour ce label] ont apprécié notre musique et appuyés nos démarches auprès de ADIPOCERE. De toute façon, nous avions fait des envois ailleurs, mais Christian fut le seul a avoir pris la peine de répondre.

4.Vous cités Ludo Tournier... je vous demande quand même comment et ou avez-vous enregistré ?

David :on a enregistré à Bourgoin, chez un pote à Ludo. Cela s'est bien passé, il y a une bonne entente avec Ludo, et on est satisfait du son. Il nous a fallu environ un mois pour enregistrer, mais cet album est le fruit de deux années de travail.

5.Vos démo, bien que marquées black métal, nous transportent vers des rivages plus sympho, atmo, death selon les passages, ce qui donne une certaine personnalité à MIND RIPPER. Quelles furent vos influences ?

David :elles sont multiples et variées. Nous sommes des amoureux de musique avant tout. Pour citer une influence majeure chacun , je dirais pour ma part : IMMORTAL
Florian :IMMORTAL, une bonne influence, oui.
Aldo :le groupe DEATH, tout simplement.
Laurent :METALLICA (première période!)

6.Et au niveau des textes, les thèmes abordés sont –ils aussi éclectiques ?

David :j'écris 80% des textes, mais ils n'évoquent pas toujours le même sujet ; mais les thèmes se rejoignent, traitant du système et de sa dégénération, de la fin de l'Homme par ses propres mains, de religion ; c'est un constat triste mais réaliste.

7.Et comment travaillez-vous pour mettre votre vision du monde en musique ?

David :j'apporte la base et la structure des riffs, puis le gros du travail est fait en répétition : on bosse la batterie et la basse, mais des changements sont possibles : on fait évoluer un titre en fonction de nos influences respectives, mais un morceau est bouclé quand on retombe sur l'idée de base. Les guitares sont évidemment complémentaires.

8.Quelle est la philosophie du groupe : plutôt ‘sex drugs rock'n'roll' ou ‘menus végétariens sans alcool, morale et abstinence' ?

Laurent :les deux ! (rires)
Florian :bah ! on reste politiquement correct,, on cherche pas à choquer a tout prix...
Aldo :Sex, alcool, drogues.. plus boulot! Ouais, on bosse, quand même !
Nico (le sympathique guitariste de DECENT de passage dans les coulisses !) : branlette – pipe – et euh... jazz music ! (rires)
Min Ripper :oh non ! pas lui dans NOTRE interview ! (rires)

9.Vous avez un site ? des mp3 ? pas peur du téléchargement à outrance ?

David :on a un extrait de MP3 sur notre site. Mais on va bientôt en mettre davantage.
Laurent :de toute façon, les gens téléchargent surtout de la zique de merde ! Ils pillent les groupes pleins aux as. Pour nous, c'est un excellent bouche-à-oreille pour nous faire connaître. Nous sommes ok pour un titre. Si elle plait, cela débouchera sur l'achat de l'album.

10.Que pensez vous des webzines ?

Aldo :c'est un autre moyen de s'informer, destiné à ceux que les zines rebutent.

11.Parlez-nous de la scène extrême locale : vos amis, espoirs, les pires cons ?

Aldo :il y a une bande de cons pas loin de chez nous, à Romans: c'est ceux du groupe DECENT ! (rires) Non, en fait, on s'entend avec tout le monde... surtout leurs femmes !!! A par ça, pas grand chose à signaler, quelques obscurs groupes de black métal...

12.Avez-vous des side-projects ? Si oui, parlez-nous en un peu...

Florian :justement, je suis aussi batteur de DECENT (death métal technique) depuis deux ans. Mais mes six années dans MIND RIPPER en font ma priorité.
David : je joue aussi de la gratt' dans CORTEGE FUNEBRE (True black métal de Romans) et on enregistre un album cet été.

13.Un album, et après ? Vous jouez aujourd'hui à Millery (69), d'autres dates prévues?

Aldo :après ? au dodo !
David :on prend notre temps pour préparer un second album ; on a déjà deux titres. Mais nous aimons avoir du recul pour aimer ce que l'on fait sur la durée...

14.Comment voyez-vous l'évolution de l'underground, black en particulier ?

Aldo :on est on restera fans de tous les styles de metal, même si on est un groupe de métal extrême. Les modes passent, mais il y aura toujours un carré d'irréductibles. Il ne faut pas se leurrer : nous sommes sur un petit marché, on restent underground, même en vendant un peu !

15.Un dernier message avant de vous souhaiter un bon concert?

David :vive la weed de Suisse !
Aldo :A quand un concert en Suisse, pour fumer de la BONNE weed ?

TURANNOS