La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Daedalion : Sainte Folie - Érige Un Empire

DAEDALION - Sainte Folie - Érige Un Empire

Autoproduction, 2007

Black metal medieval, France

Autoproduction

En voici une de bonne surprise! Enfin, pas totalement non plus, Daedalion ne m'était pas complètement inconnu, leur démo \"Ad Sacrificium Offerre Corpus Meum\" ne m'avait déjà pas laisser de marbre, il y avait du potentiel, la formation était encore naissante, en pleine recherche. Mais en cette année 2007, c'est une tout autre histoire, le groupe bénéficie d'une plus grande expérience/assurance. Le line-up a changé, nul doute que cela n'est pas sans conséquence non plus. De nombreuses dates ont eu lieu, comme celle avec Peste Noire/Nuit Noire , ou encore cette participation à des festivals ( Black Metal Is Rising, L'underground Metal Festival ), rappelons aussi leur participation à la \"Tribute To Old School Spirit Part III\" de la Horde Noire avec la reprise du majestueux « Mother North » de Satyricon , etc. Beaucoup d'actualité en somme pour ce groupe. C'est d'ailleurs intéressant de contempler l'évolution du groupe en 4 années, une véritable bonification, espérons que celle-ci perdurera, encore et encore...

Groupe de black, certes, mais pas seulement. Des influences médiévales et relativement heavy viendront ponctuer ce premier full-length. On peut par exemple illustrer ces influences avec le morceau « Règne », morceau mid-tempo, teinté de cet univers médiéval grâce à ses riffs d'une extrême efficacité. C'est du subtile sur cette galette, pas de combat de chevalier et autres clichés (parfois risible) de ce style, les études en musicologie d'un des membres expliquent entre autre le pourquoi du comment, l‘atmosphère s‘installe au fil des compos, au fil d‘arpéges et autres riffs mélodiques. « Hurle Martyr » s'inscrit dans cette même démarche précédemment mentionné, le voyage n'est pas spatiale pour une fois, mais bel et bien « temporel », nous revoilà quelques siècles auparavant, foutrement dépaysant! « Sainte folie », ou comment profondément marquer les esprits. À la suite d'une écoute de cet album, c'est de loin le morceau que l'on retiendra le plus facilement! Quel riff bordel! D'une efficacité exceptionnelle, les parties de chant ne viendront qu'enfoncer un peu plus le clou! Sainte folie, mais putain c'est moi qui devient fou à chaque nouvelle écoute! Le titre est en parfaite adéquation avec le morceau, sublime! LE grand moment de ce méfait, ou tout du moins, l‘un DES grands moments...

Si principalement les morceaux de Daedalion sont axés mid-tempo sur cet opus, d'autres, comme « L'éveil noire » ou encore « Cassum ex Catedra » seront plus dans une optique « rentre dedans ». Le chant ne sera pas en reste, très varié, plein de haine ( comme à la fin du morceau « Les mots de Skuld), cela faisait belle lurette que je n'avais pas eu l'occasion d'apprécié autant des parties de chant. Soulignons, au passage, que les paroles sont en français, ce qui est, pour ma part, tout à leur honneur. L'entité Daedalion va plus loin encore, peaufine sa personnalité avec les morceaux \"Erige Un Empire\" et ses harmonies mélancoliques envoûtantes ou encore \"Exil\" et ses parties au clavier. Si une production minimaliste ne peut qu'embellir la musique de certaines formations, pour Daedalion, et ils l'ont bien compris, il nous fallait quelque chose de propre, précis, puissant, ou les instruments peuvent envoûter l‘auditeur, avec une distinction prononcée des notes et riffs joués.

En somme, voici une très belle évolution que celle du groupe. Les influences antérieurs de groupe comme Satyricon sont moins prononcées, le groupe commence à se trouver, à se différencier. Varié, riche en émotions, recherché, haineux à certains moments, le constat est sans équivoque: Daedalion nous offre là un très bon full-length, qui ne laisse présager que du bon en perspective. La perfection n'existe pas, soi-disant, certes, mais là j'ai beau réfléchir, le décortiquer de haut et en bas, l'écouter plusieurs fois mais rien n'y fait! Un album à ranger sur l'étagère des pièces maîtresses de BM. L'attente risque d'être longue maintenant...

Caedes - 8,5/10