La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Judas Iscariot : To Embrace the Corpses Bleeding

JUDAS ISCARIOT - To Embrace the Corpses Bleeding

Red Stream, 2002

Hateful Black metal, USA

Album CD

Sixième album studio pour Judas Iscariot, celui-ci n'en est pas moins le plus inintéressant. Déjà par son concept, qui est né de l'agonie des 30 000 empalés des mains de Vlad III, Prince Dragon lors de la nuit de la St Bartholomé, en l'année 1460 près de Kronstadt en Roumanie. Certes l'idée n'est pas nouvelle et Darken l'avait déjà utilisé sur le mini Impaler's Wolves en 1999. De plus cet album est dans l'ensemble bien plus agressif que les précédents, dans l'évolution du précédent EP Dethroned, Conquered and Forgotten , mais avec une variation dans la voix d'Akhenaten, elle est beaucoup plus rauque est hargneuse. On retrouve encore ici le batteur de session Cryptic Winter qui se déchaine totalement: ses parties se rapprochent d'un style black-death avec un tempo ultra rapide par moment. La basse comme souvent reste assez absente sur cette pénultième production, qui en somme résume assez bien les compositions du groupe, à savoir des riffs de guitares très affutés, appuyés par la batterie et quelques touches de synthés sur les passages atmosphériques (comme sur le très bon « In the Valley of Death, I am their King », très inspiré de la période Heaven in Flames ). Force est de constater que comme précédemment la sauce prend bien, et cet album ne déroge pas à la règle. Sur le dernier titre complètement torturé, on frise l'hystérie: le duo à l'apothéose de la possession enchaîne le tout avec une rapidité déconcertante comme si la machine infernale s'emballait, puis l'album termine brusquement comme il a commencé, sur un coup de tonnerre, sublime. Un album recommandé à tous les fans de Black UG oldschool, impure et malsain.

Cyril - 9/10