La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Leviathan : Massive Conspiracy Against All Life

LEVIATHAN - Massive Conspiracy Against All Life

Moribund Records, 2009

Ambient / Avant Gardiste Black Metal, USA

CD

Alors pour résumer rapidement, Leviathan fait parti de ces groupes de la sphère américaine faisant éloge aux cotés de XASTHUR/VROLOK et évoluant dans la même optique, soit un Black Metal proche de l'Ambient avec un aspect éthéré et spectral. Ce nouvel opus marque un un changement dans le style de composition de Leviathan.

Si les précédentes sorties de Leviathan nous propulsais dans un monde parallèle ou règne le Chaos, sur cet opus c'est l'essence même du Néant intersidéral que l'on explore. Par ces mélodies guitares distordues, grinçantes, obscures et avant-gardistes, Wrest marque de son empreinte initiale cet album mais n'hésite pas a rénové avec des passages orthodoxes et conventionnels fréquents. Mais l'esprit est toujours là, l'atmosphère est plus perfectionnée, plus travaillée mais ca ne fait que raviver l'identité de Leviathan. Les rythmiques sont entraînantes et \"blastées\" de façon à être déstabilisantes pour l'auditeur. Le titre Last Breath of Expiration , nous envoie cinq minutes de blast-beat sous fond de folie dis-harmonique alternée d'un passage Down-Tempo monstrueux !Autre exemple d'envoutement rythmique, le morceau Seamless Garment As The Morning , qui nous envoie un rythme syncopé façon \"Ska\" pendant trois minutes et alterne sur le reste du morceau en blast ultra-rapide et sec. La voix reste toujours aussi cauchemardesque que sur les anciennes sorties, profonde, abyssale et emplie de reverb' jusqu'à se fondre dans le reste de la masse sonore. De leur côté, les plages de claviers sont éthérées, enivrantes, hypnotiques et font penser à du STRIBORG (en particulier l'album Spiritual Catharsis ). Elles sont bien plus nombreuses que ce nous avons l'habitude d'entendre chez Leviathan, ce qui renforce la noirceur céleste des compositions.A noter c'est que le premier album ou Wrest enregistre la rythmique avec une batterie acoustique.

Au final, une production et une puissance sonore appliquée, un son dans son ensemble \"puissant\". Un album qui se range dans la lignée de ce que fait DEATHSPELL OMEGA de nos jours avec une touche BLUT AUS NORD - période Odinist - et toujours la marque infernale et spirituelle de Leviathan. Un chef d'œuvre !

Doomhammer - 10 / 10